×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Page d'accueil
 Sommaire
du 26 janvier 2006
VIE PROFESSIONNELLE

2E GRANDE CAMPAGNE NATIONALE EN FAVEUR DES MÉTIERS DU CHR

Des Métiers Un Avenir revient en force

Le 23 février, la campagne nationale de promotion des métiers de l'hôtellerie et de la restauration redémarre un tour de France prometteur, comme l'explique Francis Attrazic, vice-président de l'Umih*.
Propos recueillis par Sylvie Soubes


Francis Attrazic : "Ce que je retiens, c'est l'énorme motivation dont les gens font preuve sur le terrain."

L'Hôtellerie Restauration : Des Métiers Un Avenir est la première campagne nationale de promotion en faveur du secteur. Son principe : des bus, ouverts au grand public, et en particulier aux jeunes. Lancé l'an dernier et prévu sur 3 ans, le prochain tour de France va démarrer fin février. Comment s'annonce cette 2e édition ?
Francis Attrazic :
Très, très bien. Dès les premiers contacts que nous avons pris, nous avons constaté une mobilisation immédiate et forte des partenaires nationaux et des syndicats départementaux. Notamment lorsqu'il a fallu déterminer les villes. L'an dernier, nous étions sur les capitales régionales. Cette année, nous avons voulu être présents dans d'autres villes, qui se caractérisent notamment par leurs ouvertures sur les jeunes. Le nombre d'étapes reste identique : 21, avec, en supplément, une opération spécifique en Corse, à Bastia, qui ne comprendra pas la présence des bus. Il était quasiment impossible dans les délais de leur faire faire la traversée.

En résumé, comment se dérouleront les étapes ?
D'abord le choix des dates a été affiné. On a décidé de se repositionner sur 3 jours, les lundis, mercredis et vendredis. Les week-ends ne sont pas favorables à ce type d'opération. Comme l'an dernier, on reste un jour par ville. Quant aux 2 bus, ils vont être aménagés de façon à ce que les visiteurs aient d'un côté accès à la partie 'métiers' et de l'autre à la partie 'formation'. Dans la plupart des villes, les bus seront complétés par des chapiteaux ou des salles annexes, qui vont permettre d'organiser beaucoup de choses. Ce sera très complet sur place. L'idée étant de faire de vrais 'villages' dédiés aux CHR. J'ajouterai que chaque étape sera accompa
gnée, en matinée, par une inauguration en présence des officiels et de la presse locale.

Même principe avec 2 bus donc. Quel est le calendrier exact ? Et quels seront vos partenaires cette année ?
Les bus vont commencer par Paris et stationneront à la Bastille. Ils seront toutefois 2 jours dans la capitale. Les 23 et 24 février. Ensuite, le tour de France va continuer par Laon, Arras, Le Havre, Saint-Lo… et va se terminer le 12 avril à Troyes. Ce que je retiens, c'est l'énorme motivation dont les gens font preuve sur le terrain pour que chaque passage soit un succès. Nous repartons avec les mêmes partenaires qui sont l'Afpa (Association nationale pour la formation professionnelle des adultes), le ministère des PME, le Fafih-OPCA (Organisme paritaire, collecteur agréé de l'industrie hôtelière et administré par l'ensemble des organisations professionnelles d'employeurs et des syndicats de salariés de l'industrie hôtelière), l'ANPE et l'Éducation nationale. Il faut noter une présence encore plus marquante de l'Éducation nationale avec de nombreuses visites de classes prévues dans les bus. Ce qui est à mes yeux le plus encourageant, je le répète, c'est l'engouement. C'est aussi ce qui nous motive dans l'idée de déboucher, à terme, sur des opérations pérennes en région. Nous devons absolument profiter de la dynamique qui se sera enclenchée durant ces 3 années.

* Francis Attrazic a été mandaté par l'ensemble des professionnels pour être le porte-parole de cette opération.

Des Métiers Un Avenir, tournée 2006

Paris jeudi 23 et vendredi 24 février
Laon (02) lundi 27 février
Arras (62)
mercredi 1er mars
Le Havre (76) vendredi 3 mars
Saint-Lo (50) lundi 6 mars
Brest (29) mercredi 8 mars
La Roche-sur-Yon (85) vendredi 10 mars
La Rochelle (17) lundi 13 mars
Biarritz (64) mercredi 15 mars
Cahors (46) vendredi 17 mars
Perpignan (66) lundi 20 mars
Nice (06) mercredi 22 mars
Grenoble (38) vendredi 24 mars
Aurillac (15) lundi 27 mars
Tulle (19) mercredi 29 mars
Tours (37) vendredi 31 mars
Chalon-sur-Saône (71) lundi 3 avril
Vesoul (70) mercredi 5 avril
Colmar (68) vendredi 7 avril
Épinal (88) lundi 10 avril
Troyes (10) mercredi 12 avril

Article précédent - Article suivant


Vos questions et vos remarques : Rejoignez le Forum des Blogs des Experts

Rechercher un article

L'Hôtellerie Restauration n° 2961 Hebdo 26 janvier 2006 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration