Actualités

 
du 27 octobre 2005
VIE PROFESSIONNELLE

LA RESTAURATION ASIATIQUE S'ORGANISE EN ÎLE-DE-FRANCE

Christian Navet et Kuan Tso Ling fondent l'Uchra

C'est dans les salons du Chinagora, en banlieue parisienne, que le président de l'Union patronale de l'industrie hôtelière d'Île-de-France (Upih) et le restaurateur Kuan Tso Ling ont annoncé officiellement la création de l'Union des cafés, hôtels, restaurants asiatiques (Uchra). Première du genre.
Propos recueillis par Sylvie Soubes


Christian Navet, Kuan Tso Ling et Charly Belisson ont posé les bases d'un partenariat syndical entre l'Upih et la restauration asiatique.

L'Hôtellerie Restauration Qui est à l'origine du projet et pourquoi ?
Christian Navet Les contacts se sont noués au fil des rencontres. Petit à petit, nous avons évoqué les difficultés, nous nous sommes mis à discuter ensemble. La restauration asiatique a subi de nombreuses attaques médiatiques ces derniers mois, et celles-ci ont engendré des chutes de chiffre d'affaires de l'ordre de 20 à 30 %. Une grande partie de la profession ne se reconnaît pas dans ce qui a été dit. Les professionnels voulaient le faire savoir, mais n'étaient pas organisés. Ils souhaitaient se rapprocher d'une structure syndicale. Et après un an et demi de négociations, nous avons abouti à la création de l'Union des cafés, hôtels, restaurants asiatiques* (Uchra) en partenariat avec l'Upih.

Comment cette initiative est-elle perçue ?
L'ambassade de Chine en France voit cela d'un très bon oeil. Vous savez, nous ne défendons que ce qui est défendable. Nous avons une ligne de conduite, nous nous battons pour le respect de la réglementation. C'est ce qu'ils recherchent. D'un point de vue pratique, ils vont bénéficier comme nos autres adhérents des 33 % sur les droits Sacem et Spré, du service juridique, des actions de formation et des autres services que nous mettons à disposition.

Quels sont vos objectifs ? En nombre d'adhérents ? Dans quels délais ?
Il existe entre 5 000 et 6 000 établissements en Île-de-France. Ce sont des personnes qui vivent déjà en communauté. Ils me rappellent un peu nos associations d'Auvergnats, en plus soudés peut-être. Je pense qu'ils seront nombreux à rejoindre la bannière de l'Uchra dont M. Ling a pris la présidence. Nous sommes dans une phase de lancement, et il est trop tôt pour parler chiffres.

L'Uchra va mettre en place un Label Qualité Asie, axé principalement sur l'hygiène et la traçabilité répondant aux exigences européennes. Ce label portera sur une démarche volontaire, et sera visible et reconnu par le consommateur. L'objectif est bien sûr de rassurer la clientèle de l'excellence de la restauration asiatique détentrice du label. Nous ne ferons un premier bilan que fin 2006. Pas avant. Ce rapprochement sera profitable à tous. Cessons de vivre côte à côte sans créer de passerelles. Les Asiatiques sont présents dans notre secteur d'activité, ils achètent nos affaires, ils prennent des salariés. C'est la 2e restauration de France après la nôtre. Seule l'unité et une grande solidarité peuvent faire avancer et progresser une profession. Plus elle sera unie, plus elle sera entendue et écoutée des pouvoirs publics. zzz74v

* Le siège de l'Uchra se trouve dans les locaux de l'Upih : 11 rue Antoine Bourdelle - 75015 Paris - Tél. : 01 53 63 11 70.

Article précédent - Article suivant


Vos questions et vos remarques : Rejoignez le Forum des Blogs des Experts

Rechercher un article

L'Hôtellerie Restauration n° 2948 Hebdo 27 octobre 2005 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration