Actualités

décorationsavoir-faire

Lampe Berger
_____________

Parfums et flacons d'exception

Depuis 1898, la Lampe Berger assainit et parfume l'air. Grâce à de nouvelles fragrances, de nouvelles matières et de nouvelles formes dessinées par des créateurs de grande renommée, elle s'affirme comme un véritable objet de décoration dans le monde du parfum d'intérieur. Histoire d'une lampe pas comme les autres.

m Cécile Junod

C'est en 1898, dans l'arrière-boutique d'un apothicaire parisien, que commence l'histoire de la célèbre lampe. Cherchant à découvrir un procédé pour assainir l'air, Maurice Berger découvre l'effet bénéfique de la combustion catalytique de l'ozoalcool, et dépose le brevet d'un "nouveau système de lampe pour la purification de l'air". La Lampe Berger est née.
D'abord réservée au milieu médical, elle s'expose peu à peu dans tous les salons. De 1910 aux années 30, elle devient même la coqueluche du Tout-Paris et intéresse les plus grands créateurs de l'époque : Lalique, Gallé, les Cristalleries de Baccarat, Daum, etc.
De Colette à Jean Cocteau, chacun se rend à la boutique de Paris pour acheter le modèle de son choix. Et tandis que Pablo Picasso parle de "l'odeur la plus intelligente", elle se voit décerner en 1938 par l'Office national des recherches scientifiques et industrielles, la médaille d'or des Inventions de France.
Durant la Seconde Guerre mondiale, la Lampe Berger se met en veilleuse pour reprendre son souffle dans les années 50 et se tourner vers une production plus classique, à l'abri des phénomènes de mode.
En 1974, l'entreprise est rachetée par Marcel Auvray et implantée à Bourgtheroulde en Normandie. Mais il lui faudra attendre 1987 pour voir son succès renaître avec une ligne de lampes contemporaines signées par un jeune designer, Pierre Casenove. Dès lors, d'autres créateurs le rejoignent tel Mathias avec la lampe "Passion" fabriquée par Daum en série limitée. En 1994, Lampe Berger ouvre sa première filiale à New York. Cette période voit à la fois la naissance du Club des collectionneurs et la nomination d'un grand créateur, Régis Dho, à la direction artistique. C'est alors que la Lampe Berger devient à nouveau un objet décoratif à part entière. Ses dirigeants, dans un souci constant de dynamisme, signent en avril 1998 le rachat d'un des premiers noms de la bougie de décoration, Point à la Ligne. Présentes dans le monde entier, Lampe Berger et Point à la Ligne s'unissent pour un beau mariage dans l'univers de la maison et des senteurs. n


Fire Bird en porcelaine de Limoges. Créateur : Hilton McConnico. Réalisation : Artoria.


Le Fou du Roi en porcelaine de Limoges, peinte à la main. Créateur : Régis Dho. Réalisation : Artoria.


Taj Mahal. Emaux de Longwy décorés à la main. Créateur : Régis Dho.


Shato. Lignes contemporaines pour un rêve du futur et d'élégance aux confins d'un nouveau monde. Grès et support de métal argenté. Créateur : Pierre Casenove.


Le Roi et la Reine en biscuit de porcelaine de Limoges et monture dorée à l'or fin. Créateur : Tous les Trois. Réalisation : Artoria.  


Vos commentaires : cliquez sur le Forum des Blogs des Experts

L'HÔTELLERIE n° 2660 Magzine 6 Avril 2000


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration