×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

QUELLE HOTELLERIE DEMAIN ?
_________________________________

La voix du village

Mon journal de demain

Dans une lettre adressée à notre rédactrice en chef, un de nos lecteurs imagine ce que sera "son" journal du prochain millénaire.

"Je ne vous apprendrai rien en vous indiquant que l'avenir de la presse passe par deux vecteurs d'information complémentaires, le numérique et le papier. Si le premier en est à ses balbutiements, le second se réserve encore de beaux jours, et pour reprendre un cliché aujourd'hui éculé, Macluhan n'a pas enterré Gutenberg.
Toutefois, c'est par mon journal que je souhaite appartenir à la communauté virtuelle de cette profession au travers de mon écran d'ordinateur, ou mieux, mon téléviseur lorsque ce sera possible. Il paraît d'ailleurs que c'est pour bientôt. Pour lire quoi ? Peut-être pas forcément la réplique exacte de mon journal que j'aurai toujours le plus grand plaisir à feuilleter chez moi, à consulter dans le calme, à méditer et à appronfondir.
En revanche, j'espère bientôt, grâce à vous, disposer d'un véritable service d'information en ligne sur Internet, avoir accès à n'importe quel moment aux dernières nouvelles de la profession, sous la forme d'un CNN de l'hôtellerie sur le web, capable de m'informer rapidement afin d'en tirer immédiatement les conséquences pour exercer au mieux mon métier. Car il est évident que notre profession sera obligée d'être de plus en plus "réactive" à l'événement quel qu'il soit, c'est même un des atouts de la petite entreprise de savoir anticiper sans les pesanteurs bureaucratiques des groupes plus importants.
Pour nous, l'info en continu sur le net sera d'ici quelques années aussi vitale que pour un courtier de Wall Street ou de la City. Nous comptons donc sur L'Hôtellerie, titre auquel nous accordons toute crédibilité, pour nous apporter ce service indispensable. Avec, pourquoi pas, une alerte de "Breaking news" comme le font déjà vos confrères américains.
Et si vous pouvez, Mme la rédactrice en chef, convaincre votre service d'annonces classées de nous proposer les annonces en continu sur internet, ce serait formidable. Je sais qu'il s'agit d'une tâche considérable qui ne s'accomplira pas par un coup de baguette magique mais vous êtes les seuls à pouvoir nous offrir une telle innovation.
Mais ces perspectives ne sauraient se suffire à elles-mêmes sans notre hebdomadaire favori auquel je souhaite une longévité comparable à celle qui lui a permis de traverser le XXe siècle.
Vous le savez, Madame, notre temps est de plus en plus compté : essayez de nous donner des articles brefs, incisifs, illustrés. Proposez-nous davantage d'infographies, de diagrammes, de tableaux qui permettent de visualiser un problème d'un coup d'œil. Nous avons aussi besoin de nous identifier, de nous reconnaître dans les "stars" de notre métier, nous sommes à l'affût des secrets de leurs réussites car nous avons tous l'espoir de rejoindre le paradis des "grands".
Mais n'oubliez pas de rester proches de nos préoccupations quotidiennes, de nos soucis permanents qui ont pour nom : recrutement, employés, Code du travail, TVA, HACCP, marketing, réservations, formation, entretien, droit commercial et j'en passe.
Puis-je formuler une dernière remarque, d'ordre plus personnel ? A l'heure de la parité, Madame la rédactrice en chef, offrez-nous davantage de femmes en exemple, sans oublier de leur consacrer de temps à autre la couverture de votre magazine.
Vous allez me trouver bien exigeant, mais je vous délivre ce message en sachant que vous allez continuer à relever le défi.
P. S. : Un dernier point : je suis installé en banlieue parisienne. Essayez de temps en temps de nous envoyer un de vos journalistes. Il sera d'autant mieux accueilli qu'on ne vous voit pas souvent."


Vos commentaires : cliquez sur le Forum des Blogs des Experts

L'HÔTELLERIE n° 2648 Magazine 13 Janvier 2000


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration