×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

RESTAURATION
Vins

Cave de Tain l'Hermitage

La sexagénaire se porte bien

1933-1998. Plus de soixante ans de vie pour la Cave de Tain l'Hermitage qui regroupe 620 adhérents et produit annuellement 43.000 hectolitres de vin, dont les 3/4 en AOC.

Par Jean-François Mesplède

L'histoire débute en 1933. Cette année-là, une centaine de viticulteurs du canton de Tain l'Hermitage décident de se regrouper. Ils vinifiaient à l'époque 3.000 hl de vin. Avec le temps, la cave a pris de l'ampleur. Son activité s'est étendue à la rive droite du Rhône avec l'arrivée des viticulteurs de la région de Saint-Joseph, avant que ceux de Saint-Péray et de Cornas ne les rejoignent à leur tour. Aujourd'hui, cette Union des Propriétaires compte 620 adhérents pour une superficie totale de 1.000 hectares dont 796 en AOC.
Les appellations ? Hermitage, Crozes-Hermitage et Saint-Joseph en rouge et blanc, Cornas en rouge et Saint-Péray en blanc.
La production ? Bon an, mal an, 43.000 hectolitres, la plupart en AOC avec 85% de la production en vins rouges et 15% en vins blancs.
Tain l'Hermitage ! Un nom prédestiné issu des mots celtiques "ta" (bon) et "wyn" (vin) pour une ville dont les vins étaient déjà appréciés dans la Rome antique. De multiples écrits font état des vins de Tournon et du vin de l'Hermitage qu'Alexandre Dumas tenait pour "l'un des meilleurs de France."
Au centre d'une zone d'appellation située de part et d'autre du Rhône, entre Lyon et Valence, on trouve sur la rive gauche la colline de l'Hermitage et sur la rive droite les terrasses des vins de Saint-Joseph, Cornas et Saint-Péray. Et si sur les coteaux escarpés la vigne représente la seule culture, elle est concurrencée vers le bas par les arbres fruitiers.
"Ici l'exploitation moyenne n'est que de 1,75 à 2 ha, et à cette forte parcellisation s'ajoute une culture difficile, puisqu'en majorité sur des coteaux. Les viticulteurs qui ne peuvent faire d'importants investissements ont donc intérêt à mettre le fruit de leur travail en commun", explique Michel Courtial, président de la Cave de Tain l'Hermitage depuis plus de vingt ans.
Si elles restent traditionnelles, les vinifications ont évolué avec l'œnologie moderne. Les vignerons apportent leur vendange à la cave, une sélection est effectuée et les raisins sont dirigés dans les différentes cuves en fonction de l'appellation et de la qualité.
Les vins sont vinifiés à une température variant entre 28 et 33°, et la cuvaison dure 7 à 18 jours selon les appellations. Le vin est ensuite élevé selon les cas en pièces de chêne ou en cuves de béton ou d'inox.

5 vins d'AOC

"Pour les Crozes-Hermitage, 20 à 30% de la production vieillit en pièces pendant 9 mois. Pour les Saint-Joseph, Cornas et Hermitage, c'est 60 à 70% de la production. Cela permet d'arrondir les tanins et de boiser les vins sans excès", affirme Michel Courtial.
Les vins ? Toutes les appellations vinifiées à la cave n'ont qu'un seul cépage : la syrah pour les rouges et la marsanne pour les blancs. Les vins de syrah, taniques et durs dans leur jeunesse, prennent avec le temps de la rondeur et une belle élégance. Leur robe est pourpre foncé ou grenat. Les arômes dominant sont le cassis et la framboise. Les vins de marsanne sont ronds et nerveux, avec des arômes floraux.
A la Cave de Tain l'Hermitage, 5 vins d'AOC sont référencés...

* Hermitage : Produit sur la rive gauche du Rhône, sur un sol granitique avec alluvions fluvio-glaciaires. Il est planté en terrasses pour une superficie totale de 126 ha avec un rendement de 40 hl/ha. La cave produit 1.450 hl soit 25% de l'appellation.

En rouge, c'est un vin élégant, charpenté, de longue garde, avec des arômes de framboise et de cassis. Il accompagne parfaitement les gibiers et les viandes rouges en sauce. En blanc (25% de l'appellation), c'est un vin aux reflets vert et doré, au nez d'aubépine et de tilleul. Parfait avec des poissons et du foie gras.

* Crozes-Hermitage : Produit sur la rive gauche du Rhône sur un sol granitique. La superficie totale de l'appellation est de 1.000 ha, avec un rendement de 45 hl/ha. La cave produit 30.000 hl, soit 65% de l'appellation.
En rouge, ce vin rubis développe des senteurs de sous-bois et s'harmonise avec charcuterie et viandes grillées. En blanc (10% de l'appellation), ce vin nerveux s'apprécie avec les poissons grillés ou une blanquette de veau.

* Saint-Joseph : Sur la rive droite du Rhône, planté en terrasses sur un sol d'arènes granitiques. La surface totale de l'appellation est de 470 ha, avec un rendement de 40 hl/ha. La cave produit 2.000 hl, soit 11% de l'appellation.
En rouge, ce vin à la robe sombre et au parfum de petits fruits rouges s'allie avec les viandes grillées ou en sauce. En blanc (8% de l'appellation), ce vin rond, frais et un brin acide aux arômes de fruits mûrs, se marie parfaitement avec la raclette ou les poissons en sauce.

* Cornas : Sur la rive droite du Rhône, planté en terrasses sur un sol d'arènes granitiques. L'appellation ne recouvre que de 60 ha, avec un rendement limité à 35 hl/ha. La cave produit 300 hl, soit 15% de l'appellation.
Exclusivement en rouge, ce vin charpenté et tanique s'affine après quelques années de cave. Il est alors parfait avec viandes rouges et fromages.

* Saint-Péray : Sur la rive droite du Rhône, sur un sol argilo-calcaire et granitique. La superficie de l'appellation est de 65 ha et le rendement de 45 hl/ha. La cave produit 1.000 hl, soit 35% de l'appellation.
Issu de la marsanne, il est tranquille ou mousseux. Dans le premier cas il se déguste avec coquillages et fruits de mer, dans le second il est un parfait en apéritif.


Carte du vignoble et de la production de la Cave de Tain l'Hermitage.

 


La syrah, cépage unique des rouges des Côtes du Rhône.


La marsanne, cépage des Hermitage, Crozes-Hermitage blancs et Saint-Péray.


Michel Courtial et Jean-Etienne Guibert (œnologue) en dégustation à la Cave.

 

Dégustation à la cave...

* Crozes-Hermitage rouge "Nobles Rives" 1992 :
"Robe rubis chatoyant. Nez vif de petits fruits rouges (airelles, groseilles). Souple en bouche malgré une légère acidité, il est prêt à boire après 9 mois en bois" (25 francs).

* Saint-Joseph blanc "Nobles Rives" 1993 :
"Robe jaune peu soutenue avec des reflets verts et des nuances de verveine. Nez frais et vif avec des arômes de fleurs blanches (pêcher, abricotier). Bon équilibre en bouche, rond et ample avec des notes minérales. Elégant et persistant".

* Saint-Joseph rouge 1994 :
"Robe rouge foncé et brillante. Nez de fruits rouges confiturés avec des notes de vanille. Belle rondeur et persistante en bouche malgré la présence de tanin".

- Production habituelle de 43.000 hl, dont 15% aux CHR.
- Chiffre d'affaires 94/95 : 66 millions de francs.

Cave de Tain l'Hermitage,
22 route de Larnage,
26600 Tain l'Hermitage
Tél. : 04.75.08.20.87.


L'HÔTELLERIE n° 2581 Magazine 1er Octobre 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration