×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

LICENCE IV
Savoir vendre

La micro-brasserie anglo-saxonne s'attaque au marché français

The Firkin Brewery ouvre plusieurs pubs à Paris

Le succès remporté en France par les pubs irlandais et autres bars aux accents anglo-saxons ne pouvait laisser indifférents les brasseurs britanniques. The Firkin Brewery, troisième intervenant en Grance-Bretagne après Whitbread et Bass, s'implante à Paris. Trois établissements ont ouvert leurs portes entre juin et août. Quatre autres sont prévus dans les mois qui viennent.

Par Sylvie Soubes

Ambiance bois foncé. De grandes tables sombres et épaisses, des banquettes lourdes comme le chêne, de nombreux tableaux et des clins d'oeil à l'univers de la bière, un long bar derrière lequel s'anime un personnel jeune, en tee-shirt Firkin blanc ou vert. Une certaine décontraction règne dans l'établissement. Sans doute parce que le directeur, Glen, australien de naissance et ancien patron de l'un des plus gros pubs Firkin en Angleterre, arbore lui aussi le tee-shirt vert, avec short ou jean selon la saison.
Même si les portes-fenêtres qui donnent sur la rue du Départ sont grandes ouvertes à partir de 12 heures, entrer dans l'établissement relève de la curiosité pour beaucoup. Le consommateur lambda a encore tout à découvrir. Le fait, par exemple, de pouvoir faire table commune avec d'autres clients. Le service au bar. L'accueil en anglais. Le français malhabile au moment de la commande.
Financier Firkin est le premier pub Firkin créé en France par le spécialiste de la micro-brasserie outre-Manche (voir encadré p.70). Les locaux, ici, ne permettaient pas l'installation d'une micro-brasserie. Il faut aller près des Champs-Elysées, au Freedom Firkin, rue de Berry, pour voir l'équipement brassicole. Le Firkin de Montparnasse restitue néanmoins tout l'esprit british de l'enseigne. Comme tous les autres pubs de la chaîne, son nom fait référence au quartier dans lequel il se trouve. Celui-ci se dresse à côté d'une banque. D'où le titre «Financier». Il décline, à la pression, ces ales réputées que sont la Dogbolter et la Sweet Fa, des bières maisons et de grands classiques européens. Parce que Firkin appartient au groupe Allied Domecq Plc, Ballantine's et les autres marques de la branche spiritueux sont aussi en bonne position derrière le comptoir. Chez Ballantine's France, on parle d'ailleurs «d'opportunité exceptionnelle», de «vitrines» venant «renforcer» l'activité de distribution de la société et la présence du whisky «Ballantine's dans le milieu de la nuit».

Pas de happy hour

Au Financier Firkin, de par son implantation géographique, la partie restauration devrait, à l'heure du déjeuner, prendre son envol à la rentrée. Les bureaux alentour et la gare à deux pas drainent la clientèle pour. Une restauration qui inclut sandwiches, petit déjeuner anglais à toute heure et quelques spécialités comme la «stir fry thaïlandaise», au choix boeuf ou poulet, avec beaucoup de légumes, le tout est frit et relevé à convenance. Ou encore le morceau de cabillaud frit dans une pâte spéciale à la bière Firkin, accompagné de frites, de purée de petits pois et d'oignons et de sauce tartare. Un détail du service : pour la grande salade, que vous composez avec les garnitures de votre choix, trois vinaigrettes possibles. Comme en Angleterre, l'ardoise affiche le sunday lunch : un repas traditionnel que les Anglais prennent au pub le dimanche midi, généralement en famille. Les tarifs dans tout ça ? Sages. Entre 45 et 75 F pour des plats généreux dans l'assiette. De 15 à 25 F la demi-pinte, de 25 à 45 F la pinte, de 30 à 36 F la bouteille de bière de 33 cl (Becks, Heineken, Corona, San Miguel, Budweiser, Newcastle Brown, etc). 36 F les 4 cl de Ballantine's, 44 F pour le 12 ans d'âge. Et le vin au verre australien rouge est à 22 F les 17,5 cl. Pas de happy hour en revanche.
A Montparnasse, les objectifs de vente en limonade sont de l'ordre de 80%.
Quant au chiffre d'affaires, on évoque
150.000 F/semaine. L'établissement compte une quinzaine d'employés. Glen a souhaité faire la demande d'ouverture 24 h/24. Non pas pour en user systématiquement mais pour bénéficier d'une certaine souplesse en fonction du programme des animations. Le coût du Firkin Financier : 6 millions de francs.
Allied Domecq Retailing compte trois activités majeures : les pubs, les franchises (avec Baskin'Robbins, l'enseigne est présente en France, Dunkin'Donuts et Togo Sandwiches) et les cavistes Victoria Wines (1.530 boutiques en Grande-Bretagne, une à Calais). Outre-Manche, le groupe compte à l'heure actuelle 3.800 pubs et trois grandes enseignes : Mister Q's (sur le thème du sport et du billard), Big Steak Pub (axée restauration avec une sous-enseigne destinée aux personnes accompagnées d'enfants Wacky Wharhouse) et Firkin. Les Firkin s'adressent aux étudiants, aux jeunes cadres. Dans l'immédiat, explique Keith Smith, directeur de développement pour l'Europe, la stratégie d'implantation en Europe porte uniquement sur cette enseigne. «Nous en avons ouvert deux en Hollande et nous voulons en ouvrir jusqu'à 7 ou 8 à Paris. Nous attendons de voir les résultats de Paris pour aller en province». Les Firkin ne sont pas des franchises. Ils appartiennent et sont directement gérés par la société Firkin Brewery. Sur les 160 pubs Firkin existant en Angleterre, un tiers sont des micro-brasseries qui alimentent les autres établissements. Le principe de la bière maison plaît énormément. Il faut savoir également que les enseignes bénéficient d'une politique de marketing importante et globale, qui, bien sûr, n'est pas envisageable pour l'instant en France. Outre-Manche, le coût moyen pour la création d'un Firkin équivaut à 5 millions de francs.


Keith Smith, directeur du développement (à gauche) lors de l'inauguration le 12 juin (en pleine Coupe du Monde) du Financier Firkin.

L'établissement se tient face aux grands magasins de la Tour Montparnasse.

Allied Domecq plc

55.000 personnes
CA : 45 milliards de FF

Allied Domecq Spirits & Wine
11.000 personnes
58% des résultats d'exploitation de AD Plc

Producteur et distributeur de spiritueux
11 marques dans le Top
100 international

* Ballantine's : 5 millions de caisses
* Brandy Presidente : + de 4 millions de caisses
* Beefeater, Sauza, Canadian Club, Kahlua, DYC, Don Pedro : + de 2 millions de caisses
* Centenario, Courvoisier, Teacher's : + de 1 million de caisses

Allied Domecq Retailing
44.000 personnes
14.000 boutiques dans 160 pays

3 activités majeures
* Pubs : 3.800 pubs en Grande-Bretagne
* Franchises :
5.500 aux USA, 1.700 dans le monde
Baskin'Robbins, Dunkin'Donuts,
Togo Sandwiches
* Victoria Wines (cavistes) :
1.530 boutiques en Grande-Bretagne
(1 à Calais).


L'HÔTELLERIE n° 2578 Magazine 10 Septembre 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration