×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

HOTELS
Entreprise

L'Hôtel de la Citén à Carcassonne

Se repositionner dans le haut de gamme

Après six mois de travaux, l'Hôtel de la Cité de Carcassonne a ouvert à nouveau ses portes. Le bâtiment qui abrite cet établissement (appartenant au groupe Orient Express) est l'un des plus beaux joyaux de la plus ancienne ville fortifiée médiévale du monde.

Par Elisabeth Millot

"Nous avons commencé la rénovation de l'hôtel avec 60 clés, nous la terminerons avec 60 clés". Le constat de Jacques Hamburger, directeur général de l'Hôtel de la Cité de Carcassonne, peut être trompeur. Certes, le nombre de chambres restera identique malgré la rénovation, mais c'est à peu près le seul élément qui ne changera pas. Car le chantier en cours ­dont la première tranche a été réalisée durant l'automne et l'hiver derniers- a déjà permis de rehausser sensiblement le standing de cet établissement. L'Hôtel de la Cité est le seul 4 étoiles situé dans les murs de la ville fortifiée de Carcassonne. Il a été construit sur le site du Palais Episcopal, proche de la principale attraction touristique et architecturale des lieux, la Basilique de St.-Nazaire, qui domine la place la plus importante de la Cité.
L'Hôtel de la Cité et l'Hôtel Dame Carcas, tous deux mitoyens, ont été rachetés en avril 1997 par le groupe Orient-Express Hôtels, et ont fait l'objet d'un projet portant sur de grands travaux de restauration. Ce projet incluait les deux propriétés et les aires publiques environnantes. Ces travaux avaient pour but d'amener l'Hôtel de la Cité au niveau d'excellence des autres hôtels du groupe, tels que le Cipriani à Venise, ou le Mount Nelson au Cap, en Afrique du Sud. La rénovation de l'hôtel a été menée de façon conjuguée par Jacques Hamburger et les décorateurs français, Gérard Gallet et Jean-Michel Ley, également responsables de la décoration du Cipriani à Venise et de l'hôtel Splendido à Portofino.
18 MF ont ainsi été investis en 1998 à Carcassonne et 24 MF seront encore consacrés à ces travaux de rénovation aux cours des deux prochaines années.

Plus de confort, séjours plus longs

Pourquoi tant d'efforts? En premier lieu pour satisfaire les besoins d'une clientèle à très fort pouvoir d'achat, originaire à 30% des Etats-Unis. Des touristes attirés bien évidemment par le cadre architectural environnant, mais aussi par la notoriété de l'Hôtel de la Cité. Une notoriété qui explique en partie le fort taux d'occupation de 70%. "Mais il s'agit également d'inciter les clients à séjourner plus longtemps chez nous, ajoute Jacques Hamburger, et le prestige renforcé de l'hôtel doit permettre de tendre vers cet objectif". Car la durée moyenne des séjours par visiteur n'est actuellement que de 1,8 nuit. Ce qui pénalise la rentabilité de l'établissement.
Aujourd'hui, l'hôtel dispose de 48 chambres de luxe, ainsi que 8 suites et junior suites qui ont conservé, pour la plupart, leurs plafonds peints, leurs moulures ou leurs tapisseries aux motifs floraux. Dans le cadre de la rénovation en cours, l'ancien bâtiment de l'Hôtel Dame Carcas a été complètement réaménagé, et fait à présent partie intégrante du nouvel Hôtel de la Cité rajeuni. L'hôtel continue par ailleurs de profiter de la renommée de sa cave et de son restaurant, La Barbacanne, mais également de ses jardins et sa piscine privée, nichée à l'abri des remparts. Soucieux de maintenir cette réputation, les responsables du groupe Orient-Express Hôtels ont engagé un jeune chef talentueux, Franck Putelat, et ouvert une brasserie plus décontractée, Chez Saskia, afin d'offrir une alternative en matière de restauration au sein même de l'hôtel.


"Il s'agit également d'inciter les clients à séjourner plus longtemps chez nous, ajoute Jacques Hamburger, le prestige renforcé de l'hôtel doit permettre de tendre vers cet objectif."


La renommée du restaurant de l'Hôtel de la Cité, "La Barbacanne" est un véritable atout.


L'hôtel affiche un TO de 70%.


18 MF investis en 1998 pour la rénovation.


L'HÔTELLERIE n° 2578 Magazine 10 Septembre 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration