×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

RESTAURATUION
Rénover

A Lille, trois mois après l'incendie

L'Ecume des Mers passe du vert au bleu

En un temps record, l'une des plus importantes brasseries de Lille a ouvert le 3 juin après
une destruction par feu et eau le 12 février dernier. La totalité du personnel est restée en place.

Par Alain Simoneau

Antoine et Elvire Proye, fils et bru du patron de L'Huîtrière Jean Proye ont présenté le nouveau décor de l'Ecume des Mers à la presse locale le 28 mai, jour de la Fête de la Cuisine. Le restaurant avait été détruit par un incendie le 12 février, un quart par le feu lui-même, trois quarts par dégâts des eaux dus à la lutte contre le sinistre. Très bien assuré, le restaurant a pu mettre en jeu la totalité de sa garantie perte d'exploitation et conserver l'ensemble de son personnel. L'Ecume des Mers emploie 25 personnes (patrons compris) pour une charge salariale de l'ordre de 350.000 F par mois et un chiffre d'affaires de 13,4 MF en 1997. Assuré chez Generalli France, Antoine Proye se félicite d'avoir réévalué chaque année sa prime en fonction de l'évolution de la marge brute de l'affaire. "Je compte bien ne jamais subir un nouveau sinistre, mais je ne penserai plus jamais que la prime est trop élevée", commente-t-il. Le budget de la rénovation, perte d'exploitation non comprise est de l'ordre de 3 MF. Au total, les débours de la compagnie représenteront de l'ordre de 150 à 200 années de primes. Un premier acompte a été versé trois semaines après le sinistre.

L'Ecume des Mers est une brasserie de poisson née en 1992 à la place de l'emblématique Pub Victoria, repris au tribunal de commerce. Seconde affaire de restauration de la famille Proye, L'Ecume des Mers travaille d'abord le poisson comme l'étoilé L'Huîtrière mais d'une autre manière, en style brasserie de luxe. Christian Leroy est chef de cuisine, Alain Bonneville maître d'hôtel. Tenu par des jeunes, le restaurant s'adresse à quatre types de clientèle : les jeunes actifs, la clientèle d'affaires le midi, les touristes notamment britanniques et belges en forte hausse depuis peu à Lille (c'est l'effet Eurostar), et une clientèle familiale plus bourgeoise le dimanche midi. A cela s'ajoutent les groupes. L'Ecume sert de 200 à 240 repas/jour avec un prix moyen proche de 200 francs. Le rapport qualité/prix est extrêmement soigné avec ses spécialités simples type Saint-Jacques "Ecume des Mers" (128 F) ou moules marinières (59 F) ou des innovations telles ces petits raviolis de morue (48 F). Cette politique ne changera pas, avec une attention de plus en plus grande portée au tourisme.

Décor confortable, mais non luxueux

La capacité sur deux niveaux comprend une salle de cent places, un salon particulier jusqu'à soixante places, une mezzanine jusqu'à vingt places et un petit salon en mezzanine également de douze places, une terrasse de 90 places en été.
La rénovation est l'oeuvre de l'architecte Christian Sanchez et du décorateur parisien Régis Dho, collaborateur de la famille Proye depuis des années. Cette fois, les hommes de l'art ont davantage travaillé avec la nouvelle génération, Antoine et Elvire Proye étant à présent des directeurs expérimentés. "J'avais pris un parti pris relativement provocateur en 1992 un peu à l'encontre des idées de Jean Proye", se souvient régis Dho. Cette fois, nous sommes restés très près des souhaits des jeunes patrons", indique-t-il. D'un vert atlantique très soutenu, la maison est passée au bleu et au blanc clair en façade comme à l'intérieur. Confortable mais non luxueux, le décor s'adresse effectivement à une clientèle jeune, mais accueille aussi des clients d'âge mûr, des entreprises et des familles. Régis Dho a ajouté des mosaïques inspirées par les marines de Delos. Les choix s'en ressentent, plus oecuméniques. On a également profité de l'occasion (la destruction du toit) pour introduire la lumière du jour à l'étage. Régis Dho a particulièrement travaillé les toilettes, turquoise éclatant à mosaïques chez les dames, évier et urinoirs d'inox très design pour ces messieurs. On s'y attarderait presque.


Le budget de la rénovation s'est élevé à 3 MF.


Elvire et Antoine Proye, jeunes patrons de l'Ecume des mers ont rouvert le 3 juin.


L'HÔTELLERIE n° 2568 Magazine 2 Juillet 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration