×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

DECORATION
Aménagement

Literie

Des solutions pour le troisième couchage

Véritable casse-tête pour l'hôtelier, le troisième couchage doit offrir aujourd'hui, une literie confortable et de qualité. Propositions des divers acteurs du marché.

Par Cécile Junod

Souvent considéré comme un mal nécessaire, le lit d'appoint est souvent acheté à bas prix et offre donc un couchage de mauvaise qualité. De nombreux produits venus de l'étranger, vendus à des prix défiant toute concurrence, sont hors normes et dangereux. «Les accidents sont loin d'être rares, témoigne Jean-René Marzin, directeur grands comptes dans le groupe Treca-Dunlopillo-Unisom. Nous avons souvent constaté des coupures de doigts et divers autres problèmes. Il n'y a aucune raison que ce troisième couchage soit le parent pauvre de la literie. Le client auquel il est destiné doit pouvoir bénéficier d'une literie de bonne qualité. Je ne saurai donc trop conseiller aux exploitants de se débarrasser de tous les mauvais produits pour s'équiper de produits fiables, répondant aux normes en vigueur». Sur ce point-là, tous les spécialistes de la literie sont d'accord. «Pour une meilleure gestion des groupes ou des enfants accompagnant leurs parents, le lit supplémentaire est une solution bien adaptée, poursuit Edouard Djen, directeur commercial du département hôtellerie chez Epéda. Cependant, ce troisième lit ne doit pas être considéré comme un couchage de secours et n'offrir qu'une mauvaise nuit à son utilisateur. Il mérite beaucoup plus d'attention. Et là, comme dans bien d'autres domaines, le prix est révélateur de la qualité et de la durée de vie du produit. Pas de miracle.... plus le prix est élevé, plus longue sera la durée de vie et meilleur sera le confort ! Le lit d'appoint est un produit très technique qui ne souffre pas la médiocrité. Et puis, compte tenu que bien souvent il génère un supplément sur la facture du client, l'investissement réalisé ne s'évalue pas en pures pertes».


Tessali Diffusion propose une gamme étendue de fauteuils et canapés convertibles, faciles à manoeuvrer, sûrs et confortables. Un choix de housses matelassées permet à ce modèle de s'intégrer dans toutes les ambiances.

Objectif : le confort d'un vrai lit

Quatre possibilités sont susceptibles d'apporter une solution d'appoint : le canapé ou fauteuil convertible, le vrai lit transformé en canapé, le lit gigogne, et enfin, le lit d'appoint stocké dans un local extérieur à la chambre.

Si une surface de stockage est disponible dans l'établissement, l'hôtelier a tout intérêt à détenir quelques lits pliants ou mieux encore, des lits relevables verticalement qui ne tiennent que peu de place au sol. Dans ce second cas, le matelas qui n'a pas à être plié, peut être d'une bonne épaisseur afin d'assurer un couchage d'excellente qualité. En ce qui concerne les lits pliants, on trouve dans la grande distribution de nombreux produits peu onéreux. Nous ne saurions trop vous conseiller d'être vigilants. Peu fiables, ces produits sont souvent mal adaptés aux contraintes de l'hôtellerie. Quant aux lits relevables, ils représentent une solution bien adaptée. Préparés à l'avance et protégés par une housse, ils sont stockés «prêts à l'emploi» et autorisent donc de gros gains de temps lors de leur installation. De plus, souvent munis de roulettes, ils se déplacent aisément. Mais attention, s'ils tiennent peu de place au sol, en revanche, leur hauteur atteint souvent les deux mètres. Et les surfaces de stockage étant rarement situées à chaque étage, il est important de s'assurer qu'ils peuvent entrer aisément dans un ascenseur pour être dispatchés rapidement. Enfin rappelons que malgré leur faible encombrement, leur stockage est formellement interdit dans les passages à usage collectif.

Canapés-lits ou lits-canapés

Lorsqu'il n'existe pas dans l'établissement de local de stockage et si la surface de la chambre l'autorise, le canapé convertible représente une autre solution. Mais attention, pour être confortable, ce lit d'appoint doit offrir un matelas en mousse d'une densité au moins égale à 28 Kg au m3. C'est le seuil minimal préconisé par la Chambre syndicale de la Literie. En deçà de cette limite, le confort est des plus aléatoires. Tessali Diffusion offre des produits extrêmement intéressants, parfaitement adaptés à l'hôtellerie. D'élégantes chauffeuses ou de moelleuses banquettes se transforment en un tour de main, en de confortables lits d'une ou deux personnes. Editeur de tissus mais également de mobilier, KA International propose également un canapé qui remporte un vif succès auprès des exploitants.

 


«Kwad» est le nouveau concept Pirelli Bedding. Composé d'un cadre aluminium, d'un support en lattes et d'un matelas 100% latex, il se fait tantôt sofa, tantôt vrai lit. Dimensions : 90 x 200 cm.


Editeur de tissus et de mobilier, KA International propose un canapé-lit répondant parfaitement aux besoins de l'hôtellerie.

Une autre version du lit d'appoint offerte par les fabricants est le lit gigogne. Présent dans la chambre, il se cache sous le lit principal prévu pour le recevoir. Sur le marché, il existe plusieurs modèles plus ou moins sophistiqués. Mais quel que soit le modèle retenu, il est important de prévoir une housse de protection car ils sont en contact avec le sol et captent facilement la poussière. De plus, il n'est pas très aisé de nettoyer sous ces lits.

En dehors de ces produits très spécifiques, il est toujours possible de transformer un vrai lit de 80 cm de large en sofa, à l'aide de quelques bons gros coussins. Cependant, il est important de choisir une literie à suspension renforcée ou carénée pour éviter l'affaissement des bords du matelas.

 
Dico propose un lit d'appoint pliant astucieux. Avec sa structure en acier, il est réputé solide.
Le «Passe-Partout» signé Tréca-Dunlopillo : il se déplace grâce à ses roulettes, se déplie en un tour de main et est muni d'un système anti-basculement. Couchage 80 x 190 cm.


Doté d'un sommier à lattes de bois, le lit abattable Epéda peut recevoir tous types de matelas. De plus, il est équipé de 4 roulettes doubles, dont 2 sont munies de freins.


Le lit gigogne Epéda est un véritable couchage. Sommier 90 x 200 cm équipé d'un matelas Linéa 90 x 200 cm, et d'un dessous Gigogne 80 x 180 cm.


Nouveauté Tréca : la banquette lit gigogne. Couchage supérieur 90 x 190 cm ; couchage inférieur 80 x 190 cm.

Le 140 a de moins en moins la cote

Pour faciliter la gestion des lits, il est intéressant d'équiper les 2/3 des chambres avec des lits jumeaux de 90 cm de large et 1/3 avec des lits de deux personnes. Notons que le 140 cède du terrain. Remplacé avantageusement par le 160 x 200, il a de plus en plus tendance à évoluer vers le 180 x 200, voire le 200 x 200 qui représente le standard américain.
Si la surface des chambres est restreinte, Edouard Djen (Epéda) conseille de privilégier la longueur. La taille moyenne de la population ayant sensiblement augmenté, il est préférable d'opter systématiquement pour une literie de 2 m de long.


L'HÔTELLERIE n° 2551 Magazine 5 Mars 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration