Actualités

1973

La lutte contre l'inflation coûte cher

Cette année-là...

* Le président de la Confédération est René Gaillot.
* A la Fédération nationale de l'hôtellerie française : Marcel Bourseau.
* A l'Union nationale des restaurateurs : Alphonse Roustan.
* A l'Union nationale cafetiers limonadiers : Louis Auberty.
* Le président de la FAGIHT est Jacques Jond.
* Le secrétaire d'Etat au Tourisme : Aimé Paquet
* Le ministre de l'Aménagement du Territoire, de l'Equipement, du Logement et du Tourisme : Olivier Guichard.
* La TVA sur la restauration : 17,60%.
* La TVA sur les hôtels de tourisme : 7,50%.
* La TVA sur les hôtels préfecture (non classés) : 17,60%.
* Le taux horaire du SMIC est 5,20 F à partir du 1er juillet, puis 5,34 F au 1er décembre.
* L'indemnité nourriture de repas est fixée à 4,08 F, puis 4,25 F.
* 4 nouvelles 3 étoiles au Michelin 73 :
* Taillevent à Paris (André Vrinat).

* Le Vivarois à Paris (Claude Peyrot).
* Chez la Mère Charles à Mionnay (Ain) (Alain Chapel).
* Le Restaurant Pic à Valence (André Pic).

La Confédération attaquée en justice, 2.500 professionnels descendent dans la rue

Six dirigeants de la Confédération sont assignés devant le Tribunal de Versailles pour avoir incité les commerçants de la restauration et de l'industrie hôtelière à la pratique des prix illicites. En effet, lors du congrès de la Confédération le 9 mars 72, la consigne avait été donnée aux adhérents de calculer librement le juste prix de leurs ventes en fonction de leurs prix de revient, sans respecter les prix conventionnés conclus avec les pouvoirs publics et certains syndicats.
A l'appel de la Confédération française, 2.500 professionnels ont manifesté dans les rues de Versailles au cri de «liberté de gestion». Le parquet décide l'abandon des poursuites contre les six dirigeants nationaux.


De gauche à droite : les présidents Simon, Gaillot et Jond et M. Tixier Vignancour.

===========================================

Voici le Macaron officiel tricolore (rouge et bleu sur fond blanc) que les restaurateurs ayant adhéré à l'engagement national des prix doivent afficher à l'intérieur de leur vitrine pour se signaler à la clientèle.
M. Roustan, président de l'Union nationale des restaurateurs rappelle que pour ne pas avoir leurs prix bloqués et rester dans la légalité, les restaurateurs doivent souscrire à cet engagement national signé le 9 mai.

===========================================

Les hôteliers d'Eure-et-Loire prennent des vacances

Excédés par la modicité des tarifs imposés par la préfecture, des hôteliers «préfecture» d'Eure-et-Loir ferment leurs établissements en pleine période touristique. Le prix maximum de location d'une chambre pour une personne est fixé à 9,35 F. Prix qui comprend le service, la TVA...
Ils ont mis une affiche sur leurs établissements : «Nos prix de vente étant inférieurs à nos prix de revient, nous préférons dépenser notre argent en prenant des vacances comme vous.»

t Lutte contre l'inflation

Dans le cadre des mesures de lutte contre l'inflation prises en août dernier, les prix conventionnellement atteints en 1972, devront être maintenus en vigueur jusqu'au 31 mars prochain dans le secteur hôtelier, sauf pour les saisonniers qui peuvent augmenter leurs prix de 6% à compter du 1er janvier.

===========================================

Création des 2 étoiles confort

Le commissariat général au tourisme institue une nouvelle catégorie d'hôtels, les 2 étoiles confort qui doivent avoir obligatoirement une salle d'eau et le téléphone et un prix relativement modeste fixé à 50 F à Paris pour deux personnes.

===========================================

Création des hôtels 1 étoile promotion

Résultat d'une action syndicale de 7 ans : un arrêté crée une nouvelle catégorie, les hôtels 1 étoile promotion, qui permet de rattacher les hôtels préfecture au secteur tourisme et leur permettra de bénéficier d'avantages comme le taux réduit de TVA à 7,50%, des prêts à long terme à taux d'intérêts réduits sur crédits FDES.

===========================================

Les restaurants de France : un nouveau label professionnel

Mis en place par les organisations professionnelles de la commission d'admission du label des restaurants de France pour assurer la défense de la profession, ce label a été créé en réaction contre les normes et classement imposés par les organismes publics, le commissariat au tourisme ou privé comme les guides. Les adhérents doivent respecter la Charte Accueil, Confort, Qualité, Prix, en contrepartie, ils bénéficient de la diffusion d'un guide et d'actions de publicité.

===========================================

En 1972, le tourisme a rapporté 1.748 millions à la France : le solde de la balance des paiements est supérieur de 17% à celui de 1971.


Le 1er octobre, ouverture du Penta, le premier des hôtels de Paris-La-Défense.

 

Les enseignes poursuivent leur développement

* La chaîne des hôtels Méridien prévoit l'ouverture de 8 nouveaux établissements à l'étranger et un à Nice sur la promenade des Anglais.
* La chaîne des hôtels Mercure, créée il y a tout juste un an, inaugure son premier établissement à Saint-Witz, près de Roissy-en-France.
* 1.000 chambres au-dessus de Paris, avec l'ouverture du Concorde-Lafayette au Palais des Congrès.
* Groupe Jacques Borel : progression du chiffre d'affaires de 92% en 1972. (416 millions contre 217 millions en 1971). 60% de la restauration d'autoroute, 50% de la restauration des centres commerciaux, 25% de la restauration collective, et 46% du marchés des titres restaurants.

 

En bref...

* Tourisme international : 9% d'augmentation en 1972, ce qui représente 198 millions de touristes étrangers.
* Une loi du 29 décembre 72 généralise la retraite complémentaire des salariés.
* Une étude de la revue allemande Stern, «l'argent fait les vacances», compare le coût des vacances dans les différents pays d'Europe et conclut que la France est moins chère que tous les pays de niveau de vie comparable.
* Le Syndicat national des grands hôtels se rapproche du syndicat général de l'hôtellerie de Paris.
* Le Crédit Hôtelier fête son cinquantenaire, c'est en 1923 que son ancêtre le Crédit national hôtelier a vu le jour.
* Fixation des prix hôteliers pour 1974 : + 5% pour les établissements permanents, + 6% pour les saisonniers, + 7,5% pour les chambres entre 15 et 20 F, liberté pour les prix inférieurs à 15 F.
* Un décret du 3 juillet 1972 établit un plafonnement pour les loyers commerciaux selon l'indice du coût de la construction, y compris lors du renouvellement.
* Une loi du 23 décembre 1972 permet l'emploi des adolescents de 14 et 15 ans pendant les vacances scolaires.
* Un arrêté du préfet de police de Paris en date du 29 avril 1972 instaure un périmètre de protection de 75 m autour des cafés déjà existants.
* Un arrêté du 22 juin 73 assouplit les normes de classement des hôtels de tourisme 1 étoile et permet de rattacher les meilleurs hôtels préfecture au secteur du tourisme.


L'HÔTELLERIE n° 2500 Hebdo 6 Mars 1997


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration