Actualités

Entreprise
_________

Marne

L'Auberge du Postillon marie musique classique et gastronomie

Comment faire connaître un restaurant situé dans la campagne champenoise à près de 20 km de Reims?
La famille Bienvenot-Sahin a trouvé la solution en organisant depuis mars dernier des dîners concerts associant gastronomie et musique classique.

Dans son Auberge du Postillon, installée à Ville-en-Tardenois (Marne), baptisé La Musique dans l'Assiette, le concept consiste à faire appel une fois par mois à de petits orchestres (de type quatuor). "Nous composons le menu en fonction des œuvres interprétées et des compositeurs", indique Ilhan Sahin, jeune restaurateur de 25 ans aux fourneaux avec son beau-père Gérard Bienvenot. Les clients peuvent ainsi découvrir des menus originaux composés par exemple de la manière suivante : Comment évoquer Franz Schubert sans penser à une Papillote de truite aux arômes de lavande ou pour le japonais Toru Takemitsu un Sushi au fromage de Troyes avec petite salade de Soja au vinaigre de Reims. "A chaque concert, nous effectuons une recherche biographique sur les auteurs et sur les œuvres", note Ilhan Sahin. Les plats sont servis entre chaque interprétation et les musiciens, souvent des élèves de conservatoire, adressent quelques mots aux clients sur les œuvres et les compositeurs. Les prix des menus avoisinent 250 francs et les concerts, qui séduisent une trentaine de convives par représentation, durent environ 1 h 30. Le restaurant rémunère les orchestres au cachet, entre 500 et 700 francs par musicien. Hormis juillet et août, le restaurant a déjà réservé des interprètes jusqu'au mois de janvier prochain. "Nous cherchons ainsi à mieux nous faire connaître des habitants de l'agglomération de Reims, tout en gardant une image haut de gamme et gastronomique. Nous misons aussi sur une clientèle d'affaires, qui recherche la discrétion", précise Ilhan Sahin. Les restaurateurs ont contacté la presse régionale et les radios locales pour faire annoncer les concerts. La presse magazine nationale a également salué l'opération et toute la famille devrait témoigner dans une émission de TF1 à la rentrée prochaine. L'Auberge du Postillon, ancien relais routier réputé, retrouve ainsi un second souffle. A la fin des années 1980, Gérard Bienvenot, ancien professeur d'anglais et sa femme Brigitte ont repris l'établissement "par passion". En 1996, leur fille, diplômée d'un BTS hôtellerie option gestion, les rejoint accompagnée de son mari Ilhan Sahin, titulaire d'un bac hôtelier. Dès lors, l'objectif de la famille consiste à élever sans cesse le niveau de prestations du restaurant. Aujourd'hui détenteur de deux fourchettes au Guide Rouge, l'Auberge du Postillon enregistre une moyenne de 20 couverts par jour et un chiffre d'affaires de 1,8 million de francs.
S. Getto

 


Vos commentaires : cliquez sur le Forum des Blogs des Experts

L'HÔTELLERIE n° 2675 Hebdo 20 Juillet 2000


zzz22c

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration