Actualités

Entreprise
_________

Narbonne

L'adieu au Buffet de la Gare de Georges Ferreira

Il fallait bien que ça arrive, mais on ne tire pas un trait impunément sur 42 ans d'activité dans la limonade et le métier. Georges Ferreira, qui exploitait le Buffet de la Gare de Narbonne depuis 27 ans, avec le concours d'une équipe de 8 personnes, a tiré sa révérence le 1er mai dernier.

Il avait débuté à 14 ans à peine, chez lui à Angoulême, plus exactement à Sainte-Catherine (Charente), comme barman à La Soucoupe Volante, un bar de nuit un peu louche, où son père, immigré portugais, était venu le chercher en taxi quand il avait su de quoi il en retournait... Il continua à faire ses classes au Buffet de la Gare d'Angoulême pendant 9 ans, puis à 24 ans, il montait à Paris pour assurer, 6 années durant, la gérance du Buffet de la Gare de Chantilly. Avant de mettre le cap plein sud pour plus d'un quart de siècle.

La passion du sport et de la communication
A Narbonne, Georges Ferreira, que secondait son épouse Martine, avait su donner au Buffet une image et un rayonnement en l'ouvrant non seulement aux agents et usagers de la SNCF, mais aussi aux gens de la ville. Et des vignes... Car doué d'un sacré relationnel, Georges a le don de sympathie et la passion du sport. Des sports. Du cyclisme au rugby, en passant par le foot, le basket, la pétanque, le volley-ball, etc.
Et de tout ce qui touche au spectacle et à la communication. Aussi n'hésitait-il jamais à donner un coup de main aux clubs et aux animateurs de la ville et de la région. Les repas sportifs et parasportifs en tout genre, servis au Buffet
de la Gare en 27 ans, se comptent par milliers, voire par dizaine de milliers. Depuis le 1er janvier 1999, il ne dépendait plus de la SNCF, mais de la société A2C qui chapeaute tout ce qui est concédé dans les gares. "J'ai beaucoup de copains et de collègues dans mon cas, révèle-t-il. Le coup de balai dans les buffets de gare a été énorme. Même quand les gérants et les exploitants sont réglos comme je l'ai été." Bref, ce départ à la retraite, un brin prématuré (même si l'homme ne l'a pas volé), était prévisible depuis plusieurs mois, la SNCF ayant lancé un appel d'offres pour chercher un repreneur au Buffet.

Un jeune chef dieppois aux commandes
L'affaire a été reprise par la société rouennaise Media-Restauration, que dirige Philippe Coudy, et qui compte déjà 13 établissements en France. A Narbonne, les rênes du Buffet ont été confiées à Frédéric Nalais, jeune chef cuisinier de talent. Un Dieppois de 29 ans qui a travaillé chez Gilles Tournadre à Rouen, au Royal Monceau, et dans quelques établissements huppés de la capitale, se classant 5e devant 900 candidats à la coupe d'Europe des Saveurs régionales 96. Il devrait s'attacher vraisemblablement à faire du Buffet une nouvelle "grande table" du pays Narbonnais...
En attendant l'hiver prochain, le Buffet de la Gare va être entièrement rénové selon le concept de Média-Restauration, moyennant un investissement de l'ordre de 10 MF environ. Par ailleurs, en reprenant la concession en gare de Narbonne le 1er mai dernier, Média-Restauration devrait y installer avant 2001 les enseignes Pains, Soleil et Cie et Bodega y estacion.
A. Desplas

 


Vos commentaires : cliquez sur le Forum des Blogs des Experts

L'HÔTELLERIE n° 2675 Hebdo 20 Juillet 2000


zzz18p

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration