Actualités

Editorial
________

Valoriser la passion

Parce qu'il est de plus en plus difficile de recruter, parce qu'il est de plus en plus compliqué de fidéliser les équipes, restaurateurs et hôteliers s'inquiètent et broient du noir.
Quel avenir pour leurs métiers ?
Quel avenir pour leurs affaires ? De toutes les crises naissent toujours des solutions plus innovantes les unes que les autres et l'on sait que c'est toujours plus fort qu'avant, que l'on sort des périodes de crise. Le fait de chercher à comprendre permet le plus souvent de trouver les solutions et d'être novateur. La remise en cause d'un maximum de professionnels ne pourra qu'apporter une nouvelle dynamique au secteur, aussi, gardons-nous de tout pessimisme excessif et positivons.

Comment ne pas positiver quand on voit avec quelle passion, avec quelle fougue de jeunes professionnels s'investissent dans leur métier pour préparer des concours. Le nombre de participants au concours du Meilleur ouvrier de France en est un des exemples.
La tension qui règne chez les participants, tant au moment de leur préparation qu'au moment des épreuves, montre combien l'enjeu est essentiel pour eux. Ils cherchent à être reconnus, de leurs maîtres d'abord, mais surtout de l'ensemble de la profession à laquelle ils sont fiers d'appartenir. L'angoisse, la mauvaise foi dont font preuve certains déçus de leurs résultats, est à l'image de la passion dont ils sont capables quand ils s'intéressent à leur métier. Soucieux de la transmission de leur savoir, de la valorisation de leur métier, des restaurateurs, des cuisiniers, des sommeliers acceptent avec générosité de donner de leur temps pour mettre au point ces concours, pour pousser les jeunes à y participer.
On ne peut que les remercier d'autant de générosité, on ne peut que saluer un geste d'autant plus courageux qu'ils s'exposent en s'impliquant ainsià toutes les critiques les plus injustes et basses. Qu'à cela ne tienne, c'est parce qu'ils savent qu'il faut savoir transmettre la passion d'un métier pour qu'il se perpétue, qu'il faut sans cesse valoriser les métiers de la restauration pour donner aux jeunes l'envie de venir travailler à leurs côtés, qu'ils acceptent de prendre le risque d'être critiqués.
C'est en mettant en avant les jeunes talents que les professionnels préservent leur avenir. C'est en regardant devant que l'on avance, c'est en prenant des risques que l'on progresse...

PAF


Vos commentaires : cliquez sur le Forum des Blogs des Experts

L'HÔTELLERIE n° 2665 Hebdo 11 Mai 2000


zzz80

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration