Actualités

Au fil de la semaine

Message du Comité de liaison

Au nom du "Comité de liaison des départements ayant décidé de quitter la Confédération", Jean-Marc Le Carour avait adressé un message aux congressistes réunis à Belfort afin d'expliquer sa position : "Pour aborder les problèmes fondamentaux de notre profession, il faut que celle-ci soit unie, forte et financièrement apte à mener les actions nécessaires pour une plus grande efficacité."
Et de prévenir de la réunion, le 31 mars à Tours, qui devrait permettre à la FNIH, au SFH, au SNLRH, au GNC, au SNRPO et au Comité de liaison de créer la structure HOCADREF et de renoncer à leur nom, à leur organisation pour se fondre dans cette nouvelle entité. Ainsi, la FNIH n'existerait plus et au bout de quelques mois HOCADREF pourrait dès lors se doter de nouvelles structures, avec de nouvelles élections et de nouveaux dirigeants afin de permettre l'intégration des départements qui ont quitté la CFHRCD.

Accor aurait des vues sur l'hôtel Continental de Pau
L'établissement est en effet pressenti pour être le fleuron de l'hôtellerie de prestige (3 ou 4 étoiles) dont il manque un représentant dans la capitale béarnaise pour répondre à la nouvelle demande suscitée par la création d'un palais des congrès dont l'inauguration est prévue en 2000. "C'est la seule voie acceptable, commente Jean-Michel Tessier, président de la section paloise de l'Union départementale des syndicats de l'industrie hôtelière. Il ne peut y avoir de nouvelles implantations car le centre-ville est saturé." On ignore encore quelle enseigne du groupe Accor l'hôtel affichera.

41e congrès national du Skal-club
Du 23 au 25 avril à Grenoble, les 27 Skal-clubs de France (sur 600 dans le monde) tiendront leur congrès national, notamment à l'hôtel Alpexpo-Ugerel et à la Maison du tourisme. Rober Vignes, président national, sera bien entendu présent. Informations, inscription : Hôtel Alpexpo-Ugerel - 1 avenue d'Innsbrück 38100 Grenoble - Tél. : 04 76 33 02 02.

Un label national pour les restaurants d'Aquitaine
A l'occasion de l'assemblée générale de la FDIH des Landes qui s'est tenue le 8 mars dernier en présence de Francis Attrazic, président de la FNRF, a été lancée par la région Aquitaine une opération de labellisation de la restauration traditionnelle régionale : Les Restaurateurs de France Aquitaine. Les restaurants affichant ce label signalent au public qu'ils entrent dans un établissement où se pratique une restauration traditionnelle régionale. Vis-à-vis des pouvoirs publics, la labellisation fournit en outre un cadre d'intervention à l'obtention d'aides, de subventions et de prêts bonifiés destiné à soutenir la profession. Le label sera décerné sur des critères de professionnalisme, de qualité, d'accueil et de promotion des produits du terroir. Pour l'obtenir, les professionnels devront nécessairement être ou devenir restaurant de tourisme et proposer des produits et des vins régionaux sur leur carte.

Commercialisation du nouveau jambon de Bayonne
Le nouveau jambon de Bayonne, certifié IGP (Indication géographique protégée) sera commercialisé à partir du 2 avril prochain, lors de la traditionnelle Foire aux Jambons qui se tient tous les ans à Pâques. Il s'agit de revaloriser le prix du jambon de Bayonne au niveau du jambon de Parme, a déclaré le président de l'Interprofession porcine d'Aquitaine (INPAQ), Bernard Dupont. Sur un marché potentiel évalué à 1,5 million de jambons, le bassin de l'Adour pourrait produire 850 000 pièces. Il est envisagé de privilégier des élevages de taille moyenne de 800 à 1 000 truies et de plafonner les ateliers d'engraissement à 3 000 places pour aplanir les inquiétudes en matière d'environnement.

L'hôtellerie du jubilé
Pour le jubilé 2000, toutes les routes qui mènent à Rome apporteront 30 millions de pèlerins de plus vers la Ville Eternelle. Le principal bénéficiaire de cet afflux sera le groupe La Cascina, société d'hôtellerie et de restauration collective proche du Vatican. Cette organisation développe aussi une activité de villages qui représentera près de 6 000 lits à la fin de l'an 2000.

A méditer
Pour n'avoir pas respecté la fermeture administrative de trois mois notifiée par les services de police, les patrons de la discothèque bordelaise La Factory ont été placés en garde à vue à Bordeaux. Le lendemain, le parquet leur a remis une convocation pour une audience correctionnelle au mois d'octobre prochain. Cette mesure est une première dans l'agglomération bordelaise où les patrons d'établissements de nuit s'en tiraient jusqu'ici par de simples mises en garde. La Factory avait fait l'objet d'une première fermeture administrative du 29 septembre au 1er novembre 1998 suite notamment à des nuisances sonores et à des dépassements d'horaires. Après sa réouverture, les recommandations n'ayant pas été respectées, une nouvelle fermeture pour trois mois a été notifiée le 12 janvier... Les propriétaires ont cru pouvoir passer outre... Aujourd'hui ils ne peuvent plus se dérober sous peine d'encourir une fermeture définitive de leur établissement.

Heineken à l'heure de l'euro
Commandez une Heineken à la pression et vous serez servi avec un sous-bock convertisseur ! En outre, 6 000 kits euro aux couleurs de la marque seront proposés aux cafetiers qui pourront les distribuer à leurs clients.

Salon des Métiers de Bouche à Tours
Mébotech, le Salon régional des Métiers de Bouche, de la Restauration, des Collectivités, de l'Hôtellerie, des Cafés et de la Gastronomie aura lieu du 17 au 20 avril prochain au parc des expositions de Tours. Ce salon se déclinera en quatre grands pôles : équipement de cuisine-buanderie-cafétéria, agroalimentaire et gastronomie, mobilier-décoration-arts de la table-linge, technologie-organismes professionnels et services associés. Renseignements : 02 47 92 08 08.

Salon du Petit-Déjeuner et des Pauses gourmandes
Le Salon du Petit-Déjeuner et des Pauses gourmandes ouvrira ses portes du 15 au 17 avril 99, à l'espace Champerret. Deux jours seront réservés aux professionnels (le 15 et le 16). Ce salon comprend un espace réservé aux petit-déjeuners en restauration hors foyer. Vous pourrez découvrir les arts de la table permettant une mise une scène originale ainsi que le matériel et l'équipement pour faciliter la gestion et la praticité de leur préparation. Vous pourrez assister à des conférences ayant pour thème le petit-déjeuner en restauration collective ou commerciale et vous sensibiliser à ses évolutions. Le métissage du petit-déjeuner, dans le nouveau contexte européen, est en effet en pleine construction. Le salon prévoit de mettre un pays à l'honneur.

Agressions
Propriétaire et fondateur du complexe de loisirs Le Xénon à Carcassonne, Jean-Jacques Duffau, 46 ans, a été victime de plusieurs coups de couteaux, le vendredi 19 mars, alors qu'il sortait de son domicile du Cap d'Agde. Jean-Jacques Duffau a acquis le château de Maraval sur les hauteurs d'Agde, voici 2 ans. Les lieux étaient squattés par un groupe d'Allemands. Pour obtenir l'expulsion de ceux-ci, J.-J. Duffau avait entrepris une procédure judiciaire. L'agresseur serait l'un des membres du groupe qui a été appréhendé. Cette fois, c'est Manu Pena, conseiller municipal de la ville de Carcassonne, et responsable du bar Le Conti, qui a connu un retour de Saint-Patrick mouvementé. Alors qu'il regagnait son domicile au petit matin, deux hommes cagoulés ont surgi, déterminés à lui arracher la sacoche qui ne contenait que ses papiers d'identité et un chéquier. Les deux malfrats, surpris par l'épouse et le fils de Manu Pena, se sont enfuis.

Pas de casino pour Saint-Trojan
L'implantation d'un établissement de jeux sur la commune de Saint-Trojan-les-Bains, dans l'Ile d'Oléron, est repoussée après le refus de la demande du légataire pour des raisons administratives. Le projet, dont l'investissement de 10 MF sera supporté par une société privée, est soutenu par la municipalité, et comprendra un restaurant, une salle de jeux, une autre de cinéma. Il faudra cependant une délibération du conseil municipal pour relancer l'affaire, tandis qu'une polémique se développe entre les défenseurs de l'ancien cinéma de la commune qui devra disparaître, et les supporters du futur casino. A noter que, malgré l'engagement du maire dans le dossier, le projet avait été adopté à une très courte majorité lors de sa première présentation en conseil.

Sauver le CAP hôtellerie
Le CAP hôtellerie existe depuis 20 ans au lycée professionnel de Condé à Besançon. Sa suppression annoncée a mobilisé le mois dernier enseignants, agents techniques et administratifs qui ont défilé et sont allés au rectorat.


L'HÔTELLERIE n° 2607 Hebdo 1er Avril 1999


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration