×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Saison

Juillet maussade, août mitigé

Alsace

Les professionnels du tourisme en Alsace attribuent à l'effet Coupe du Monde la baisse de 3% des taux d'occupation des hôtels en juillet. Après une année 1997 en fanfare, la région retrouve son niveau de 1996.

Le taux reste confortable dans le Haut-Rhin, avec 62,7%, contre 55,9% dans le Bas-Rhin. L'hôtellerie d'entrée de gamme s'avère la plus touchée, avec un recul de quinze points du taux d'occupation (37,8%). Les structures de tourisme associatif et les gîtes s'inscrivent dans la même tendance, avec des baisses respectives de 11% et 6% par rapport à l'année 1997.
La campagne de communication «Allez les Bleus» lancée au printemps n'a pas produit l'effet escompté. Le comité régional du tourisme voulait attirer en Alsace les allergiques du ballon rond, aucune rencontre de la Coupe du Monde n'étant programmée à l'est de l'axe Lyon-Paris. «Juillet a été catastrophique», confirme un restaurateur dans la zone piétonne de Strasbourg.

Musées en tête
Le mois d'août a vu le retour de la clientèle étrangère, mais les manifestations organisées à Mulhouse autour du bicentenaire de la ville (20.000 spectateurs pour la parade automobile) ont davantage profité aux musées qu'aux hôteliers. La clientèle familiale, attirée par le rapport qualité-prix des formules «tout compris» (hébergement et loisirs), a apporté une touche d'optimisme au deuxième mois de l'été. Reste l'arrière-saison, traditionnellement porteuse dans la région, avec le cumul des courts séjours et du tourisme d'affaires. Mais depuis le début du mois de septembre, le climat n'incite guère au week-end coup de coeur dans la région...
O. Lacour


L'Alsace a bénéficié du tourisme culturel.


L'HÔTELLERIE n° 2581 Hebdo 1er Octobre 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration