×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Restauration

Côte à Côte

50 à 80 unités d'ici 2002

La chaîne de restaurants développée par le groupe Envergure vient de souffler ses dix bougies. Un événement important dans la vie de cette enseigne. D'autant plus que le réseau, qui totalise pour le moment 28 unités, s'ouvre au même moment à la franchise.

Qu'on se le dise ! Le numéro deux de l'hôtellerie française, Envergure (filiale de la Société du Louvre), a plus d'une corde à son arc. Avec quelque 12 millions de repas servis dans ses différents établissements, le groupe présidé par Frantz Taittinger manie à l'évidence couteaux et fourchettes avec brio et peut prétendre sans honte au titre de restaurateur. D'autant plus d'ailleurs qu'il a fondé sa propre chaîne de restaurants, baptisée Côte à Côte, en 1988.
Si jusqu'alors cette activité paraissait encore secondaire pour certains, il semble pourtant désormais qu'Envergure voie les choses d'un tout autre oeil. Tandis que Côte à Côte souffle ses dix bougies, la compagnie vient en effet de prendre la décision de lancer ce concept de restaurant de grillades au charbon de bois sur le marché de la franchise. «Aujourd'hui, notre produit a fait ses preuves tant au niveau de sa rentabilité financière que de son succès auprès de la clientèle», explique Jean Forest, directeur du développement et du marketing d'Envergure. Et d'ajouter, «sachant qu'une unité de 180 places assises, dont le montant d'investissement s'élève à 6,2 millions de francs HT, dégage en moyenne un résultat avant impôts, amortissement, frais et produits financiers de l'ordre de 12%, Côte à Côte a tous les attraits nécessaires pour séduire plusieurs investisseurs financiers».
Sans en avoir l'air, la chaîne au trèfle rouge à quatre feuilles s'est effectivement bel et bien taillée une part non négligeable sur le marché de la restauration commerciale en France au terme de ces dix dernières années. Rien à voir certes avec des marques médiatiques comme Courte Paille et Buffalo Grill.

Accueil de restaurants existants
Mais Côte à Côte est tout de même parvenue à réaliser un chiffre d'affaires TTC de 130 millions de francs en 1997 contre 115 deux ans plus tôt. L'enseigne n'a pas lieu également de rougir au sujet de sa moyenne de couverts/jour : 164 en cumul en mai dernier. Pas plus à propos de son prix moyen du couvert/jour qui s'élevait à 95,65 francs au 31/05/98. Quant au produit, il a su lui aussi évoluer tant dans sa forme (thématisation plus forte au niveau de l'ambiance et soin particulier accordé aux animations) que dans son contenu (nouvelles formules avec l'Express océan, l'Express de la prairie, des salades-repas...).
Reste qu'avec 28 établissements, la chaîne de restaurants est encore loin d'avoir atteint sa taille critique. Ce n'est d'ailleurs pas par hasard si Envergure a choisi de s'ouvrir aujourd'hui à la franchise. Grâce à ce moyen de développement, la marque Côte à Côte devrait en effet rapidement essaimer à travers l'Hexagone. Et ce d'autant plus vite qu'outre la construction de restaurants neufs, la chaîne se dit également prête à accueillir des entreprises existantes (coût de mise aux normes estimé entre 600.000 et 1 MF). «Nous souhaitons renforcer notre maillage en développant des unités dans des villes telles Douai, Metz, Lyon, Strasbourg, la région Ile-de-France... D'ici 2002, nous devrions totaliser entre 50 et 80 unités. Il est aussi fort possible que nous exportions notre produit hors des frontières nationales. Nous avons d'ailleurs déjà signé un contrat de master franchise au Portugal», précise Jean Forest.
C. Cosson ccosson@lhotellerie-restauration.fr

Combien ça coûte ?
Coûts   Licence de   Franchise  
        marque avec mandat      
        de gestion      
Droit d'entrée 235.400 FF HT 150.000 FF HT  
Redevances 4% du CA HT An. 1 180.000 FF HT  
          An. 2 210.000 FF H.T  
An. 3 & suiv 240.000 FF HT
    8% du RBE      
  Publicité nationale 1% du CA HT 1% du CA HT

L'HÔTELLERIE n° 2581 Hebdo 1er Octobre 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration