×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Prendre l'inspiration outre-Manche

L'Irlandais de Toulouse

«Quand j'ai dit à mes confrères d'Irlande qu'on a fait 25 fûts le soir du premier concert, ils ont été incrédules. Il leur semble difficile que les niveaux de consommation dans une ville française puissent être aussi élevés au démarrage», dit Kevin Hegarty qui a ouvert au printemps le Mulligan's, dans la ville rose. Ce succès de départ n'a pas réellement surpris Kevin Hegarty qui voulait apporter quelque chose de nouveau à Toulouse avec un pub dont toute la partie visible a été confiée à une entreprise irlandaise spécialisée dans l'habillage des bars, société qui facture ses prestations entre 6 et 8.000 F le m2. De sorte que l'ensemble des matériaux et des éléments du décor, de style campagne et victorien, proviennent d'outre-Manche et ont été posés par des ouvriers irlandais, à l'exception du plancher ou de l'ardoise : les lustres produisant une lumière tamisée un peu jaune, le bar, les banquettes, tables, chaises, la garniture des tabourets, les boiseries cuivrées, les deux alcôves de l'entrée, les vieilles pancartes de boutiques accrochées aux murs, les outils agricoles, la vaisselle de décoration, moulins à café, pots, brocs, et autres objets anciens ou hétéroclites dont un antique vélo trônant entre rez-de-chaussée et premier étage.
De la peinture du plafond un peu noircie au plancher patiné, tous les éléments du décor ont été vieillis volontairement. «Je suis en France depuis quelques années. J'ai travaillé à Paris et Bordeaux. J'ai vu partout de nombreux pubs faits par des Français mais ils sont différents des véritables pubs, il leur manque quelque chose. Je crois qu'on n'y peut rien, c'est probablement quelque chose de culturel. J'ai passé, en bon Irlandais, une partie de ma jeunesse dans les pubs. Il y a une ambiance particulière, que ce soit dans la musique ou le décor et c'est quelque chose qu'on ne peut pas copier.»

Eviter la médiocrité
Situé à l'écart du centre-ville, où les surfaces disponibles sont rares et les loyers élevés, le Mulligan's est installé face à la prison Saint-Michel, à l'emplacement du bar-restaurant Le Pasteur qui avait brûlé et dont le fonds a été racheté par Kevin Hegarty. L'intérieur du local, qui occupait trois niveaux, a été entièrement démoli et la cave agrandie. L'investissement total représentant 3 MF pour une surface de 140 m2 sur deux niveaux entièrement isolés.
Pour limiter au maximum les coûts d'exploitation, le pub n'emploie que deux personnes, le frère de son propriétaire et un barman, également irlandais. Le service est limité au bar et au ramassage des verres dans la salle. «La clientèle, assure Kevin, ne vient pas pour la bière mais pour l'ambiance.»
Côté animation, le Mulligan's programme au moins un concert par semaine. Il fait venir des groupes d'Irlande dont il partage les frais de déplacement avec un pub de Bordeaux, le Connemara, où Kevin Hegarty était employé avant de s'installer à Toulouse. «J'ai pris un risque important, compte tenu de l'investissement, mais mon idée consiste à aller jusqu'au bout d'une logique et de ne pas faire quelque chose de médiocre. C'est pour cela que j'y crois.»
AMPso

Les bières

* En contrat avec Kronenbourg, qui lui a fourni la moitié de la somme empruntée, le Mulligan's sert seulement 5 bières
(90% à la pression), surtout de la Guinness et de la Kilkenny. Vendue de 28 et 34 F la pinte, la bière représente 80% des recettes. L'établissement est ouvert 7 jours sur 7, de 17 h à 2 h.


L'adresse n'est pas dans le centre-ville, mais ce n'est pas gênant.


Kevin Hegarty fait venir des groupes d'Irlande pour les concerts.


L'HÔTELLERIE n° 2579 Supplément Bistrots en fête 17 Septembre 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration