×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Actualité

Centre

Touraine Hôtels mise sur la qualité et l'accueil

L'association départementale, qui vient de sortir une nouvelle brochure, veut renforcer son rôle de partenaire de l'économie locale.

Avec 39 adhérents et 2.200 chambres, essentiellement en deux et trois étoiles, l'association Touraine Hôtels est un partenaire de poids dans l'économie locale et un partenaire reconnu par les collectivités locales, la chambre de commerce ou les offices de tourisme. A l'occasion de son assemblée générale tenue à Tours, l'association que préside Guy Lubin a présenté sa nouvelle brochure tirée à 40.000 exemplaires. "Nous voulons, explique le président, vendre notre région avec conviction. Car c'est le meilleur moyen de nous vendre à l'extérieur".
Touraine Hôtels a dégagé un budget de 75.000 francs pour diffuser largement cette brochure notamment grâce à des envois groupés à partir de fichiers (CCI, comité départemental de tourisme), par le biais des Maisons de la France ou lors de salons à l'étranger.

"Sous surveillance qualitative permanente"

Dans une conjoncture toujours difficile, Guy Lubin, qui a été réélu président, reste persuadé que la qualité est un outil de reconquête : "nous avons une déontologie de l'accueil, de la qualité et des prestations à apporter aux clients. Nous avons signé une charte de qualité avec le centre de congrès Vinci, ce qui nous met sous surveillance qualitative permanente". Ces hôteliers veulent aussi devenir des "conseils en tourisme : nous devons être capables de renseigner nos clients sans avoir besoin de les renvoyer vers les offices de tourisme". Une quinzaine d'établissements membres de Touraine Hôtels possèdent d'ailleurs un agrément préfectoral les autorisant à vendre des programme touristiques complets : séjour avec ticket d'entrée dans les châteaux du Val de Loire par exemple.
Lors de l'assemblée générale, les partenaires départementaux et locaux du tourisme sont venus exposer les grandes lignes de leur programme 98.

De son côté, Alain Lévesque, président de la chambre départementale de l'industrie hôtelière d'Indre-et-Loire, a présenté l'impact de la convention collective sur la profession. La chambre d'Indre-et-Loire se félicite de cette signature, "serpent de mer depuis près de 20 ans", sans mésestimer les coûts induits pour les entreprises. La nouvelle grille indiciaire devrait ainsi se manifester par un surcoût de 200 à 300 francs par mois et par salarié. Mais la profession -qui verse dans le département près de 300 MF de masse salariale par an- "doit se servir de cette convention qui évitera bien des problèmes ultérieurs sans encombrer les conseils de prud'hommes". Pour l'heure, les hôteliers de Touraine Hôtels en sont à préparer la nouvelle saison, alors que la basse saison d'hiver est particulièrement terne, voire même en recul par rapport à l'an passé. Les hôteliers attendent beaucoup de l'année 98 et en particulier qu'elle confirme une saison 97 qui leur avait redonné un peu d'optimisme.

J.-J. Talpin

 
Guy lubin, président de Touraine Hôtels, présente la nouvelle brochure.


L'HÔTELLERIE n° 2559 Hebdo 30 Avril 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration