×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités


Actualité

Parc d'attractions

Le parc Astérix a augmenté sa fréquentation

de 12,5% en 1997

Il n'y a plus que les Gaulois qui soient fous ! Intrigués, les étrangers viennent en effet de plus en plus nombreux (15%) visiter le village d'Astérix et de ses amis.

Résultat : 1,9 million de touristes sont venus découvrir "La Gaule" en 1997. Le succès est tel qu'un hôtel thématique de 100 chambres sera construit sur le site dès 1999.

"Soyons nous-mêmes. Offrons ce que nous avons de mieux. Travaillons avec acharnement." Voilà les trois ingrédients qui constituent la base essentielle de la potion magique du village d'Astérix, selon son P-dg, Olivier de Bosredon. Apparemment cette "mixture" agit de fait plutôt bien. Depuis son ouverture en 1989, le parc d'attractions de Plailly, situé dans le département de l'Oise, séduit en effet chaque année davantage de visiteurs (avec un taux de revisite de 50%).

De 1 million de touristes en 1992, le parc à thème est parvenu à franchir la barre des 1,9 million en 1997, soit une progression de la fréquentation globale de 12,5%. Il faut dire qu'à force d'entendre dire que "les Gaulois étaient fous", les étrangers ont eu la puce à l'oreille et veulent maintenant se faire leur propre idée sur la question. D'ailleurs, la part de la clientèle étrangère représentait 15% au terme de l'exercice 1997. "Nous sommes devenus une véritable destination touristique", indique Olivier de Bosredon.

Mais, mieux encore ! Le parc Astérix a aussi très sensiblement amélioré l'ensemble de ses performances économiques. Son chiffre d'affaires, qui avait enregistré un léger tassement en 1996, a ainsi l'an passé grimpé de 14% atteignant les 340 millions de francs H.T. Son résultat d'exploitation a pour sa part doublé, s'élevant à 42,2 millions de francs. Quant à son bénéfice, il a tout simplement été multiplié par deux l'année dernière (+127%) à 35,2 millions de francs.

Gestion d'attractions extérieures

Olivier de Bosredon, patron du Royaume d'Astérix et de ses compères, entend bien entendu ne pas s'arrêter en si bon chemin. D'autant qu'avec l'augmentation des tarifs envisagée par Disneyland Paris, il y a là bel et bien de quoi rebondir. Le P-dg du parc espère clairement réussir à gagner près de 100.000 visiteurs par an pour, à moyen terme, capter l'attention de 2,5 millions de visiteurs. Un objectif ambitieux qui va s'accompagner d'une stratégie spécifique et d'investissements financiers. A noter tout d'abord le lancement, le 4 avril dernier, de trois nouveautés baptisées respectivement : "La Forêt des Druides", "Les Espions de César" (chars romains perchés à hauteur de Menhir) et la "Halte des chevaliers" (restaurant de plein air rendant hommage aux tournois de chevalerie du Moyen-Age).

Pour accroître sa fréquentation et toucher une clientèle plus lointaine, le Royaume des Gaulois va également poursuivre sa politique de partenariats avec les professionnels du tourisme et de la distribution (Accor, Envergure, Carlson Wagonlit Travel, Episodes, Nouvelles Frontières...). Sans compter qu'il va en outre construire un hôtel thématisé en bois sur le site en 1999. Cet établissement, dont le coût devrait avoisiner les 50 millions de francs, comprendra une centaine de chambres (chacune d'entre elles offrant la possibilité de coucher quatre personnes).

Mais Olivier de Bosredon souhaite également accélérer le développement externe du parc en exportant le savoir-faire de ses équipes. D'ores et déjà, la société s'est vue confier la gestion de la Maison de la Magie à Blois ainsi que du croiseur Colbert à Bordeaux. Dès l'hiver prochain, Astérix sillonnera en outre les routes de France et de Navarre pour présenter un spectacle (Megacomix) familial dans près de 22 villes différentes.

C. Cosson

ccosson@lhotellerie-restauration.fr

Avec ses nombreuses attractions, le parc Astérix tient la dragée haute à la souris Mickey.

QUE TROUVE-T-ON AU

PARC ASTÉRIX ?

* 6 grandes époques de l'Histoire, de la Gaule Antique au XXème siècle

* 27 attractions familiales dont 5 à sensations fortes

* 10 animations permanentes comme les artisans, le cinéma en 3 dimensions...

- Des jeux d'adresse et électroniques

- 20 boutiques

- 6 restaurants

- 20 haltes gourmandes



L'HÔTELLERIE n° 2556 Hebdo 9 Avril 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration