×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités


Restauration

Subventions

L'Auvergne aide les restaurateurs

La région a décidé d'aider les restaurateurs indépendants et traditionnel pour qu'ils améliorent la décoration et le confort des clients.

La région Auvergne vient de compléter sa panoplie d'aides pour l'hôtellerie-restauration. Désormais, des subventions viendront soutenir les restaurateurs investissant pour l'amélioration du confort et du service à la clientèle ou bien pour la valorisation de l'identité territoriale. C'est-à-dire les transformations des locaux et espaces à la disposition de la clientèle, la rénovation des façades, l'aménagement paysager de proximité. Il s'agit aussi des travaux d'isolation thermique et phonique ; des installations de chauffage et de climatisation ; de la création et l'amélioration des sanitaires ; de l'accessibilité pour handicapés et de l'adjonction d'équipements complémentaires comme les vérandas, les terrasses, les jeux pour enfants, etc.

Pour accéder à ces subventions, le restaurateur devra justifier de la propriété et de l'exploitation du fonds de commerce depuis trois ans, d'une prestation de service traditionnel, de la valorisation de son terroir et du classement deux étoiles tourisme minimum. De fait, sont exclus du champ des aides les restaurants d'hôtel, ceux bénéficiant d'aides affectées à l'agro-tourisme, les restaurants de chaînes et les franchisés, les cafétérias, les viennoiseries, les fast-food et les "cantines". En résumé, ces nouvelles subventions concernent exclusivement les entreprises indépendantes et traditionnelles.

Architecte ou décorateur obligatoire

La subvention s'élève à 20% de 100.000 F hors taxes minimum à 20% de 350.000 maximum. Les honoraires de conseil en décoration et en aménagement paysager sont subventionnés à 40% de 30.000 hors taxes maximum. Ces nouvelles mesures ont été présentées par Valéry Giscard d'Estaing, président du Conseil régional Auvergne, devant les responsables du tourisme et de l'hôtellerie-restauration. Il n'a pas manqué de souligner que "tout projet susceptible de bénéficier de l'aide régionale doit obligatoirement faire l'objet d'une mission de conseil en décoration réalisée par un architecte d'intérieur ou un décorateur ou d'une mission de conseil en aménagement paysager effectuée par un paysagiste..."

"La restauration fait partie intégrante du patrimoine et de l'offre touristique, a poursuivi le président de région, d'où l'importance en terme d'image et de notoriété de ce secteur d'activité".

En chiffres, les 1.856 restaurants "purs" de l'Auvergne représentent plus de 7.000 actifs dont 62% de salariés, avec près de quatre actifs par établissement. Malheureusement, un turn over important témoigne de la fragilité de ces enteprises, dont 56% se situent en zone rurale, dans des communes de moins de 2.000 habitants. La moitié des entreprises créées ou reprises depuis 1989 ferment pendant les deux premières années d'exploitation. Ces faits expliquent la volonté du Conseil régional d'appuyer ce secteur d'activité.

D'autres aides de la région ont été modifiées. Pour l'installation des jeunes professionnels, le plafond de la dépense subventionnable a été augmenté de 100.000 F à 500.000 F. Le contrôle des compétences en gestion d'entreprise a été renforcé. Les rénovations et extensions peuvent bénéficier d'une aide égale à 40% de 30.000 F pour les interventions de décorateurs, d'architectes d'intérieur ou de paysagistes.

P. Boyer

Valéry Giscard d'Estaing, président de la région Auvergne, présente les nouvelles aides accordées aux restaurants avec, à sa gauche, Georges Julien, président de la Fédération Régionale des Industries Hôtelières et à sa droite Francis Attrazic, président de la Fédération Nationale de la Restauration Française et Guy Vissac, vice-président du Conseil régional, chargé du tourisme.


L'HÔTELLERIE n° 2552 Hebdo 12 mars 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration