×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités


Courrier des Lecteurs

Rubrique animée par Pascale Carbillet

Exclusivement réservée aux établissements abonnés. pcarbillet@lhotellerie-restauration.fr


La cotisation à une caisse de retraite complémentaire est-elle obligatoire ?

Depuis plusieurs années, je suis employée dans la restauration en tant que chef de rang. A aucun moment, je n'ai été sollicitée pour cotiser à une caisse de retraite complémentaire. En effet, seule la cotisation vieillesse est prélevée sur mon salaire. Comment puis-je cotiser à une caisse de retraite complémentaire ? Employeur et salarié ne doivent-ils pas cotiser ensemble à une retraite complémentaire ? (S.L. de St-Paul-de-Vence)

Avez-vous bien regardé votre bulletin de salaire ? Il doit obligatoirement y figurer votre cotisation à une caisse de retraite complémentaire. En effet, depuis le 1er juillet 1973, toutes les entreprises de l'industrie hôtelière doivent adhérer pour l'ensemble de leur personnel à un régime de retraite complémentaire. L'employeur doit obligatoirement affilier tous ses salariés à un tel régime, quelle que soit leur fonction, même les stagiaires et les extras. Vous avez donc forcément cotisé pour la retraite complémentaire et cela doit apparaître sur votre fiche de paye.

Sur votre contrat de travail, aussi, doit normalement figurer le nom et l'adresse de votre caisse de retraite complémentaire qui a été agréée par l'ARRCO, l'Association des Régimes de Retraite Complémentaire. Vous êtes certainement affiliée à la CIRCO (Caisse Interprofessionnelle de Retraite Complémentaire).

En ce qui concerne la cotisation de retraite complémentaire, vous avez parfaitement raison puisque employeur et salarié payent tous les deux cette retraite. Le montant de la cotisation est égal à 6,875% de votre salaire brut. Dans certains départements, l'employeur paye 60% de cette somme et le salarié les 40% restants. Mais, dans tous les cas, vous ne payez jamais plus de 50%, soit 3,437% de votre salaire brut.


Un petit déjeuner réussi

Pourriez-vous me dire s'il existe des ouvrages sur le thème du petit déjeuner ? (S.D. du Touquet)

Vous trouverez dans la collection «Les Etudes de la Revue Technique Equip'hôtel» aux éditions BPI, l'ouvrage de Mark Watkins intitulé «Créer un buffet petit déjeuner». L'auteur propose un guide pratique pour réaliser un petit déjeuner de qualité, conforme aux attentes du client. Vous y trouverez toute sorte d'idées et de conseils pour réussir le petit déjeuner : les aliments recommandés, la mise en valeur du buffet (disposition du stand et des équipements), les prix, les horaires de service, la formule à thème, la gestion, le fonctionnement du service...

Vous pouvez vous procurer cet ouvrage dont la référence est E1105 à l'adresse suivante :

Editions BPI

5 rue Duc

75018 Paris

Tél : 01.42.62.25.28.

Fax : 01.42.23.47.44.




Quand l'employeur doit-il prévenir le salarié de la date de ses congés ?

Une de mes employées me reproche de ne pas l'avoir avertie assez tôt pour qu'elle prenne des congés. En effet, j'ai décidé une semaine avant de lui donner 2 jours pendant les vacances de Noël. D'après l'inspection du travail, il faut que j'avertisse la salariée au moins 15 jours avant. Certains de mes confrères me soutiennent, quant à eux, que je n'ai aucune obligation. Pourriez-vous me donner votre version ? (M.R. de Massiac)

En tant qu'employeur, vous décidez des dates de départ en vacances de vos salariés. C'est donc vous qui choisissez le jour où votre salarié prend ses congés et vous pouvez, en effet, lui donner 2 jours pendant les vacances de Noël. Toutefois, la loi vous oblige à avertir votre salarié de la date de ses vacances au moins 1 mois à l'avance. L'article L.223-7 du code du travail vous autorise à modifier les dates de congés moins d'un mois avant la date prévue pour le départ en vacances, mais seulement en cas de circonstances exceptionnelles. Un arrêt de la Cour de Cassation du 8 octobre 1992 précise que cette règle vaut pour le congé principal de 4 semaines comme pour la 5ème semaine de vacances.

Vous fixez aussi l'ordre dans lequel vos salariés partent en vacances. Pour déterminer lequel de vos salariés prendra ses congés en premier ou en dernier, vous devez tenir compte de l'ancienneté des salariés, des situations familiales de chacun notamment des possibilités de congé du conjoint. L'article D 223-4 du code du travail vous oblige à afficher cet ordre des départs en vacances dans votre établissement au moins 15 jours avant les premiers congés. La réponse de l'inspection du travail fait sans doute référence à ces 15 jours de délai. Mais, dans votre cas, vous devez appliquer la Convention collective des H.C.R. qui vous impose d'afficher le tableau des départs en vacances un mois avant les premiers congés.


Mettez en valeur vos menus

Pourriez-vous me communiquer les coordonnées de la société Jurine qui fabrique des porte-menus et celles du fournisseur de Menumatique. (A.C. de Charleville-Mézières)La société Jurine propose une gamme complète de porte-menus métalliques laqués polyester et alimentés en basse tension. Vous pouvez prendre contact avec cette société à l'adresse suivante :

Société Jurine

95 rue de la Roche du Geai

42000 Saint-Etienne.

Tél. : 04.77.47.45.45.

Fax : 04.77.47.45.40.

La société Graphimage présente Menumatique, une gamme de menus personnalisés. Voici ses coordonnées :

Société Graphimage

6 rue des Jardins

BP 52

88026 Epinal cedex

Tél. : 03.29.69.55.33.

Fax : 03.29.69.55.35.


Contrat de travail des extras

Nous sommes abonnés à votre journal et nous aimerions obtenir de votre part un modèle de contrat de travail pour le personnel embauché en extra. (P.T. de Dombasle-sur-Meurthe)
Contrat de travail à durée déterminée (pour l'embauche d'un extra)

Entre :

La société .............................................................................................................

adresse : ...............................................................................................................

numéro URSSAF : ...............................................................................................

Et :

M. .........................................................................................................................

adresse : ................................................................................................................

n° sécurité sociale : ..............................................................................................

A .................................. le ..............

M. .........................................................................................................................

Nous vous confirmons que nous vous engageons en qualité d'Extra, cet emploi étant temporaire par nature.

Fonction : .............................................................................................................

Statut : .................................................................................................................

Niveau et échelon : ..............................................................................................

Lieu de travail : ...................................................................................................

Durée du contrat : ...............................................................................................

Le présent contrat est conclu pour la durée suivante :

du..............................au...........................................................................................

Rémunération :

Vous percevrez un salaire brut mensuel de...........................................................

ou vous percevrez un salaire journalier de............................................................

En outre, vous percevrez une indemnité compensatrice de congés payés égale à 10% de votre salaire brut.

Avantages sociaux :

Vous serez affilié à la caisse de retraite complémentaire :

(nom et adresse)

et à l'organisme de prévoyance :

(nom et adresse)

Obligations diverses :

Vous vous engagez à vous conformer aux dispositions du règlement intérieur de l'établissement (s'il existe).

En cas d'accord de votre part, nous vous demandons de nous retourner le second exemplaire du présent contrat en y portant la date et votre signature précédée de la mention «Lu et approuvé».

Fait en 2 exemplaires

A Paris le

Le salarié Pour la société

M. ............................................................................... M. .............................

«Lu et approuvé»

(mention manuscrite)

Signature



L'HÔTELLERIE n° 2547 Hebdo 5 fevrier 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration