L'épicerie-bistrot de Christophe Leroy
×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités


Restauration

La Table du Marché à Paris

L'épicerie-bistrot de Christophe Leroy

Un peu plus d'un an après son ouverture, La Table du Marché, le restaurant parisien du Demeure Hôtel Marignan, poursuit son développement avec Christophe Leroy. Celui-ci continue à «vouloir faire un lieu de l'endroit» et n'hésite pas à qualifier son établissement d'«épicerie-bistrot».

L'Hôtellerie :

Quel bilan tirez-vous de La Table du Marché parisienne, après plus d'un an d'ouverture ?

Christophe Leroy :

«J'ai lancé La Table du Marché à Paris le 6 février 1995, avec pour objectif la création d'une cantine chic où les amis se retrouvent autour d'une cuisine à base de produits authentiques et saisonniers, le tout au meilleur rapport qualité/prix possible, calqué sur son modèle tropézien, le premier du genre. Aujourd'hui, le but a été atteint : le restaurant parisien est devenu un endroit où l'on peut déguster une cuisine méditerranéenne pour un prix moyen de 220 F par personne, boissons comprises, la carte étant accompagnée d'un menu à 160 F. La seule différence se situe au niveau de la clientèle qui, à Paris, est beaucoup plus hétéroclite qu'à Saint-Tropez, phénomène logique étant donné la variété de la population parisienne, comparée à une petite ville comme Saint-Tropez qui ne s'anime que l'été.»

L'Hôtellerie :

En d'autres termes, vous ne souhaitez donc pas attirer uniquement une clientèle sélective dans votre restaurant parisien ?

C. L. :

«En quelque sorte, c'est exact. Ce type de clientèle vient me rendre visite régulièrement, mais elle n'est pas la seule. Et je pense que cela vient du fait que je pratique des prix adaptés à tous types de portefeuilles. Car il faut savoir qu'à La Table du Marché, chacun est libre de ne consommer qu'un plat s'il le désire. Le menu à 160 F tourne désormais chaque mois autour d'un produit de saison. Après la tomate au mois de juin, nous avons choisi de travailler la truffe d'été en juillet en proposant des plats tels une salade de roquette à la truffe d'été & huile d'olive, une tartine de pain grillé & râpé truffe d'été et une salade de pommes de terre tièdes à la confiture de tomates et à la truffe d'été. De plus, le produit du mois est mis en valeur à travers le restaurant (sur les tables, à l'entrée...), de telle sorte que les clients ne peuvent être qu'attirés par l'envie de le déguster, voire même de l'acheter pour le cuisiner chez soi, puisqu'il est mis en vente à emporter. Par ailleurs, tous les vins sont servis au verre et chaque mois, nous suggérons quelques vins de notre propre sélection. Si je m'efforce de poursuivre dans cet objectif, c'est tout simplement pour que ma clientèle se sente un peu ici comme chez elle. Ce que j'ai voulu faire avec La Table du Marché, c'est une table d'amis, une cantine chic, une épicerie-bistrot, où les uns et les autres prennent du plaisir à se retrouver et à passer un bon moment.»

Propos recueillis par
B. de Lacretelle

La Table du Marché

14, rue de Marignan - 75008 Paris

Tél. : 40.76.34.44.

Fax : 40.76.34.37.



L'HÔTELLERIE n° 2468 Hebdo 25 juillet 1996


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration