Respecter les 7 fondamentaux

Entre la crise économique de 2008 et les crises sanitaires qui ont émaillé l’actualité depuis la vache folle, les consommateurs ont ressenti le besoin d’être rassurés quand ils se rendent au restaurant.

Publié le 30 juin 2022 à 12:48

Respecter les 7 fondamentaux

Les consommateurs ont besoin d’être rassurés quand ils se rendent au restaurant. Les scandales sanitaires, les crises économiques, la pandémie de Covid-19 sont autant d'événements qui ont affecté leur confiance. Avant d’avoir l’ambition de faire vivre une expérience aux clients ou de proposer des concepts audacieux, il faut doncs’assurer que les fondamentaux sont là. Car les consommateurs attendent d’abord et avant tout d’un restaurateur qu’il fasse son métier, tout simplement.


Le personnel en contact avec les clients doit être à l’image de votre établissement. © Thinkstock

Les sept fondamentaux 

- les extérieurs de proximité doivent être impeccables. C’est le premier contact avec l’établissement et les clients y sont très sensibles ;
- l’accueil doit être chaleureux. La moindre des choses, c’est de faire comprendre au consommateur que nous sommes heureux qu’il nous ait choisit parmi tant d’autres ;
- le personnel en contact avec les clients doit être à l’image de votre établissement. On dit fréquemment que l’on a les employés que l’on mérite, mais il faut aussi ajouter que l’on a les clients que l’on mérite ;
- cette même équipe doit assister ou conseiller les clients dans leur choix à 4 moments clés : quand ils sont placés, à la remise de la carte, à la prise de commande et après le plat principal ;
- le restaurateur fait en sorte que le client mange suivant son rythme, et pas le contraire ;
- les produits servis sont de qualité et bien présentés. Chaque membre de l’équipe doit se sentir responsable et concerné de la qualité du service et des plats ;
- chaque client est raccompagné, remercié et salué, sans oublier de lui faire comprendre que vous seriez heureux de le voir revenir dans votre établissement.
Si ces sept fondamentaux ne sont pas au rendez-vous de manière régulière, il vous sera impossible de passer au stade du trafic et de la fidélisation, même avec d’énormes moyens de publicité, de relations presse ou de marketing.

Autres fiches pratiques pour analyser son activité

Adaptez vos méthodes marketing
Comment savoir ce que pensent vos clients ?
Idées marketing pour faire venir et fidéliser son client au restaurant

Mise à jour : juin 2022



Questions
Photo
Crolais

lundi 12 janvier 2015

Auberge sans hébergement : comment développer son chiffre d'affaires ?

Monsieur,
Je me permets de me présenter Marie Noëlle CROLAIS.

Site Internet :
http://www.aventure-nature.com

Je tiens une Auberge sans hébergements dans les Côtes d'Armor 22. L'année 2015 s'annonce bien délicate en affaire et à ce jour comment développer son chiffre d'affaire.
Notre Auberge se présente ainsi
3 salles indépendante pouvant accueillir jusqu'à 100 pers.
Un chapiteau de 170 personnes assises.
Nous sommes orientés sur les groupes (mariages anniversaires..... séminaire en semaine) un groupe, nous ramène un autre groupe. Nous sommes rigoureux sur la qualité de la prestation mais aussi sur le respect du client
Les lieux s'y prêtent mais aussi notre table. Notre ticket moyen est compris entre 38.00EUR et 60EUR/pers boisson comprises.
A ce jour, nous avons une petite clientèle de passage que nous arrivons pas à développer sachant que l'auberge est ouverte le vendredi midi samedi midi et soir et le dimanche midi pour les individuels et que nous pratiquons une ouverture pour les groupes en semaine.

Que devons nous faire pour attirer une clientèle plus jeune ( 40 45 ans) ?
Sur quel plan marketing et de commercialisation dois-je me tourner ?
Il serait pas bon non plus de baisser en ticket moyen. le ticket pour les individuels est de 30.00EUR/pers à ce jour Qu'en pensez vous car si nous devons baisser notre prix faire plus de monde mais avec du personnel en plus je ne vois pas ou l'on gagne. Mais faut-il perdre un peu pour gagner davantage?????
Nous avons fait le jour de Noël, le 31 décembre avec repas prolongé et pour la première année c'était assez sympa.
Pour info, il y a un cuisinier à l'année et moi et nous fonctionnons par des extra en cuisine et en salle
Je pensai promouvoir notre établissement par les réseaux la fourchette ou autre mais cela fait un peur quand nous voyons tous ces détracteurs.

Je suis abonnée à votre journal et j'ai une petite remarque, vous faites la promotion des hôtels restaurants de grand standing et nous "petit" nous ne pouvons nous reconnaître dans le haut de gamme. Vous ne faites jamais la promotion pour des petites unités qui non même pas d'étoile et qui essaient de se démarquer. Votre placement est les ville Paris Marseille, Lyon Monaco. Les tickets ne sont pas les mêmes que dans le Lubéron ou autres petites villes. (c'est simplement une constatation)

Je vous souhaite une bonne année 2015 avec beaucoup de reportage.

Je reste à votre disposition pour de plus amples renseignements.
Au plaisir de vous lire
Marie Noëlle CROLAIS
TEL 02 96 32 70 70

Signaler un contenu illicite

Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles