×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Hommes & entreprises

stratégie

Pour diversifier sa clientèle

L'Hostellerie des Ducs travaille avec les TO

L'Hostellerie des Ducs, à Duras dans le Lot-et-Garonne, travaille en partenariat avec deux TO britanniques qui lui adressent la majorité de leurs clients pendant la saison estivale. Le jumelage de la commune avec une ville belge devrait améliorer le remplissage.


Une des volontés des époux Blanchet est de faire découvrir les saveurs et les produits de la région.

La particularité de l'Hostellerie des Ducs, un coquet hôtel de 15 chambres, est qu'il est fréquenté en juillet et en août par 80 % d'Anglais. "C'est le résultat d'une collaboration de 18 ans avec VFB (Vacances franco-britanniques), le principal TO britannique proposant des voyages en France. L'agence dispose d'un panel de 80 hôtels. Nous faisons partie de leur sélection depuis le départ", souligne Jean-François Blanchet, propriétaire de l'établissement. L'Hostellerie des Ducs vient d'ailleurs de se voir décerner le titre de Meilleur hôtel de l'année par les clients de VFB. Depuis douze ans, la famille Blanchet a concrétisé un partenariat avec un deuxième TO britannique, Susi Madron's cycling for softies, spécialisé dans l'organisation de séjours à vélo en France. L'agence propose à sa clientèle des séjours cyclotouristes à la carte, de quelques jours à deux semaines. L'accent de ces séjours est mis sur la découverte, la gastronomie et l'hébergement de qualité. Susi Madron a sélectionné une vingtaine de bases hôtelières dans une dizaine de régions françaises. Les amateurs anglais vont ainsi d'hôtel en hôtel, et savourent un circuit personnalisé en voyageant sans contrainte dans une nature séduisante. Leurs lieux d'étape sont retenus, les différentes réservations programmées par le TO, et les bagages suivent. Le paiement s'effectue directement auprès du TO qui reverse ensuite la somme due à l'hôtel. "Il s'agit d'un véritable partenariat. Les circuits sont élaborés avec eux. Chaque année, nous les faisons évoluer. Nous proposons de nouveaux sites à découvrir, de nouvelles haltes pour manger ou dormir. Le client ne s'occupe de rien. Nous allons le chercher à la descente du train ou à l'aéroport", explique Jean-François Blanchet. L'établissement est doté d'un garage à vélo qui abrite 200 bicyclettes anglaises, propriété du TO. Deux salariés de Susi Madron séjournent six mois sur place : ils s'occupent de l'entretien des vélos et encadrent les cyclistes. La formule connaît un vif succès. Certains reviennent d'année en année. Cette clientèle est plutôt aisée, appréciant à la fois la culture et la gastronomie. Une des volontés du chef propriétaire est de faire découvrir les saveurs de la région et de servir des produits du terroir comme des Tomates farcies à la chair de canard, des poulets fermiers, des pintades provenant de producteurs locaux, des salades et des fruits. La cuisine de tradition régionale s'ajoute au plaisir d'une étape chaleureuse.

Vers une diversification
La famille Blanchet souhaite diversifier la fréquentation même si elle apprécie ses clients anglais : certains se sont installés dans la région et viennent déjeuner régulièrement dans l'établissement. Les Britanniques ne sont pas les seuls étrangers à séjourner à l'Hostellerie. Les Belges font partie des nouveaux venus. "Nous espérons développer cette clientèle grâce au jumelage de la commune avec un 'Duras' belge", affirme Jean-François Blanchet, membre du comité de jumelage. Sur le plan touristique, Duras est riche, mais ce n'est pas encore une destination, plutôt un lieu de passage. "Nous avons entrepris une nouvelle politique de communication globale avec l'ensemble des professionnels du tourisme pour que chacun y trouve son compte. Un guide pratique édité par l'office de tourisme du 'pays de Duras' référence les lieux d'hébergement, de restauration, et de loisirs sur ses 20 communes", explique Jean-François Blanchet, également président de l'office de tourisme et vice-président du CDT. La famille Blanchet espère ainsi, comme ses confrères, gagner de nouveaux clients. Elle table aussi sur une clientèle d'affaires en communiquant directement auprès des entreprises de la région. "Nous organisons beaucoup de séminaires entre octobre et mai. Nous touchons aussi bien des grands groupes que des PME/PMI de Marmande", précise Mme Blanchet. n


A l'Hostellerie des Ducs, l'accent est mis sur la découverte, la gastronomie et l'hébergement de qualité.


Deux salariés de Susi Madron séjournent 6 mois sur place et s'occupent de l'entretien des vélos et encadrent les cyclistes.


Vos commentaires : cliquez sur le Forum des Blogs des Experts

L'HÔTELLERIE n° 2703 Magazine 1er Février 2001


zzz36c
zzz70
L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration