Actualités

décorationaménagement

La salle de bains
_______________

Nouvelle approche, nouvelle conception

A chaque créateur sa réalisation. Mais il en est certains qui osent aller plus loin dans leurs réflexions. C'est le cas de T'ai Ken et Vitrac (Pool) qui, chacun selon sa logique, propose une nouvelle conception de la salle de bains. Objectif "sérénité" pour l'un, "surprise des sens" pour l'autre. Deux nouvelles approches singulières à appréhender sans a priori.

m Cécile Junod

De retour dans sa chambre, le client aspire à recréer son univers intimiste pour se ressourcer, se détendre, se retrouver. Dans cet esprit, la salle de bains s'avère être un espace privilégié où l'intimité et le naturel peuvent s'épanouir, un lieu où chacun peut vivre librement selon son humeur : se lover au fond de sa baignoire pour se détendre ou, au contraire, se revigorer sous une douche tonique. En matière de salle de bains, la clientèle est donc devenue très exigeante. Au-delà de la propreté, d'autres critères tels que l'espace, l'équipement, l'éclairage et la très subjective sensation de bien-être sont devenus quasi-incontournables. Plus que tout autre, l'espace toilette met nos sens en alerte et particulièrement l'odorat, la vue et le toucher. Aussi est-il primordial de les ménager, voire de les flatter.

T'ai Ken : A la découverte des formes de la sérénité

Architecte de formation, Alvar Lipszyc se veut créateur d'espaces de sérénité. Son combat à lui, c'est faire entrer un évident bien-être dans tout espace de vie, et tout particulièrement dans la chambre d'hôtel et la salle de bains. "Suite aux excès d'exubérance, de surenchère tant dans la consommation que dans la compétition humaine, la recherche d'un nouvel art de vie dégagé de l'agitation extérieure semble s'imposer comme une nécessité justifiée, explique Alvar Lipszyc. Et désormais, le vrai luxe en milieu urbain, c'est la sensation d'espace. Même dans peu de mètres carrés, il est possible, grâce à des subterfuges architecturaux et techniques, de créer cette sensation. La vraie raison d'être de notre métier est de savoir faire naître des émotions et des sensations agréables pour que les occupants des lieux soient heureux."
Grâce à un éclectisme ouvert à une générosité créatrice, T'ai Ken innove sans cesse dans les formes, les couleurs et les matériaux afin de toujours pouvoir optimiser le caractère fonctionnel et l'esthétique de l'ensemble chambre + salle de bains. La sensation tant recherchée d'espace et l'évident bien-être qui naît du lieu proviennent d'un art dépouillé. Les lignes des équipements sont fluides, arrondies, jamais tranchantes. Les jeux d'éclairage et de miroirs, les formes rondes et les effets "matière" des matériaux jouent également un grand rôle dans l'émergence des émotions et sensations. Sans oublier les jeux de volumes et les corniches courbes qui jouent alors le rôle d'accélérateur optique de la perspective, rôle primordial pour créer une illusion d'espace. "Enfin, poursuit Alvar Lipszyc, ne négligeons pas le travail des odeurs qui, grâce à l'aromathérapie, permet d'apaiser les clients ou au contraire de leur apporter un regain de vitalité. L'ensemble génère chez le voyageur qui ouvre sa porte de chambre, puis la porte de la salle de bains, un effet de surprise positif, une sensation d'espace, de propreté et de sérénité."

Créer une sensation d'espace et une surprise positive
Cette sérénité qu'il revendique, Alvar Lipszyc souhaite également qu'elle se retrouve chez son client hôtelier. "De la conception à la réalisation, en passant par l'exploitation et la maintenance des espaces que l'on nous a confiés, notre client doit toujours rester serein et confiant. Qu'il s'agisse d'un établissement 1 étoile ou 4 étoiles luxe, nous appliquons notre programme sérénité avec la même rigueur. Chacun de nos chantiers s'envisage avec le même souci de perfection. Le dialogue s'installe conditionnant le bon déroulement des travaux, soucieux d'évoluer en toute confiance. On trace les grandes lignes, on échange les impressions, on amorce, de part et d'autre, de nouvelles idées, on définit les bases essentielles, on précise les détails mêlant nos goûts personnels à la réflexion professionnelle et à l'imagination créatrice. Alors, technologie, fonctionnalité et esthétisme s'allient pour composer un cadre de vie empreint de sérénité."
Choisissant des matériaux robustes, T'ai Ken n'hésite pas à proposer un contrat de maintenance et garantir ses salles de bains 10 ans. De plus, grâce aux lignes dépouillées des éléments, T'ai Ken assure que le nettoyage de ses chambres et salles de bains entraîne un gain de temps d'au moins 5 à 10 %.


T'ai Ken se veut créateur d'espaces de sérénité et considère que le vrai luxe, c'est la sensation d'espace, même lorsque les mètres carrés sont comptés.


La sensation tant recherchée d'espace et l'évident bien-être qui naît du lieu proviennent d'un art dépouillé. Les lignes des équipements sont fluides, arrondies, jamais tranchantes. Les jeux de volumes et les corniches courbes qui jouent le rôle d'accélérateur optique de la perspective, rôle primordial pour créer une illusion d'espace.

 

Vitrac (Pool) : Un autre regard sur notre quotidien

Vitrac (Pool), mené sous la houlette de Jean-Pierre Vitrac, développe des concepts que certains pourraient qualifier d'avant-gardistes ou peu réalistes. En réalité, cette équipe de designers travaille selon une autre approche, une autre façon de regarder notre quotidien, ses lieux de vie et ses équipements. Récemment, ce cabinet a porté une réflexion particulière sur la salle de bains en hôtellerie. Loin de tous les dogmes classiques, Vitrac (Pool) a imaginé une nouvelle conception de cet espace hygiène en partant des trois éléments de base indispensables : l'eau, l'air et la lumière. "Nous avons réfléchi sur la conception d'une salle de bains préfabriquée, compacte, déstructurée, explique Jean-Pierre Vitrac. Souvent les réflexions menées sont axées sur l'esthétique et non sur l'innovation. Nous, nous avons entièrement repensé la manière de distribuer l'eau, la lumière et l'air, menant cette réflexion à partir d'une autre façon de vivre la toilette, la substituant plutôt à un instant de bien-être, de mise en forme ou de détente.
En tant que cabinet de design, nous sommes souvent considérés comme des utopistes, avant-gardistes, peu soucieux des contraintes des entreprises. Paradoxalement, nous sommes surpris par le nombre de personnes qui souhaiteraient modifier, faire avancer les choses mais n'osent pas se lancer ou ne savent pas à qui s'adresser. Sans parler de leur peur de se jeter dans une aventure qu'ils ne sauraient maîtriser. A travers le "design déploiement", nous défendons, non pas une méthode, mais une attitude permettant de développer les véritables potentialités d'une entreprise. Nous nous basons sur une approche méthodologique dans la reconceptualisation des produits ou des espaces que l'on nous confie. Notre démarche, très précise, intègre inévitablement le développement de l'entreprise, sa politique marketing et ses contraintes financières. Nous ne parlons pas uniquement design. Le design a lui seul ne sert à rien. Nous gardons toujours à l'esprit que nos idées doivent être en parfaite adéquation avec les objectifs de l'entreprise. Mais c'est au décideur de s'approprier la démarche. Il doit intégrer le processus de créativité dans sa réflexion. C'est-à-dire qu'il doit pouvoir s'approprier l'idée nouvelle afin de prendre les vraies décisions et se donner les moyens de sa réalisation. Notre rôle est d'aller très loin dans la reconceptualisation des produits, sachant qu'il y a toujours la possibilité de repositionner le produit dans son cahier des charges, dans ses impératifs de réalisation et de coût."

Repenser son entreprise via le "design déploiement"
Le design déploiement a permis à de nombreuses entreprises de se repositionner avec de nouveaux produits répondant mieux aux attentes de leurs clients. C'est ainsi qu'une entreprise fabriquant des objets en bois s'est refait une santé grâce à une nouvelle gamme de pinceaux de maquillage dessinée par Vitrac (Pool). Cette ligne fait aujourd'hui fureur et l'entreprise dégage de beaux résultats. Idem pour une coutellerie. Ses gammes n'avaient plus guère de succès. La naissance d'une nouvelle ligne de couteaux de cuisine, avant-gardiste et pratique, mais répondant surtout aux envies de nouveauté des clients, a généré un redémarrage fulgurant de l'entreprise.
"Il faut seulement oser se repositionner et se lancer dans l'aventure, reprend Jean-Pierre Vitrac. Il en est de même en hôtellerie. Pourquoi ne pas ouvrir une nouvelle réflexion sur la chambre et la salle de bains. Après une première étude, nous sommes convaincus que la chambre d'hôtel doit être en décalage par rapport à l'habitat. Croire que le client souhaite se retrouver comme chez lui est une idée en grande partie fausse. Il n'est pas chez lui et le ressent bien. Hors de son home habituel, le voyageur a une perception différente des valeurs, notamment celles de confort et de la chaleur. Or, souvent les chambres d'hôtels sont trop neutres, froides, banales. Il y a donc forcément décalage entre l'offre et l'attente. Et puisqu'il y a décalage, il est intéressant de travailler celui-ci pour imaginer un nouvel espace chambre, plus surprenant, plus en adéquation avec les envies de nouveauté des clients, sans bien sûr rien concéder du confort et des services proposés. Il faut repenser l'espace, souvent trop concentrationnaire et conçu uniquement autour d'un lit et d'un plan de travail. Il faut reprendre une réflexion complète, avec pourquoi pas une meilleure exploitation de la hauteur et l'intégration d'éléments mobiles. Quant à la salle de bains, qu'est-ce qui y est important ? C'est bien sûr le rapport avec l'eau, l'air et la lumière. Les matériaux aussi. Le corps est mou et doux. Il faudrait donc imaginer des matériaux moins rigides, moins froids, plus souples pour plus de plaisir. La lumière et les couleurs doivent également être retravaillées de façon plus géné-
rique. Quant aux éléments techniques, ils doivent être impérativement intégrés afin de disparaître totalement.
"
Vitrac (Pool) a planché, il y a quelques années pour un groupe hôtelier japonais. Voici, en images, un nouveau concept de salle de bains, un concept inédit dans lequel nos références habituelles ont été gommées. Les éléments sanitaires traditionnels ont disparu au profit d'un énorme champignon regroupant toutes les fonctions : douche (équipée de nombreux jets variables), lavabo, pédiluve, traitement de l'air (ventilation, climatisation, aromathérapie, etc.), cloison mobile pour isoler une baignoire moulée et éclairage (toutes sortes d'éclairages pour répondre aux divers besoins). n


Vitrac (Pool) a élaboré un concept de salle de bains basé sur les trois éléments fondamentaux : l'eau, l'air et la
lumière. Cette réflexion a été menée pour créer une salle de bains préfabriquée, compacte et déstructurée.


Ici, les éléments sanitaires traditionnels ont été remplacés par un énorme champignon renfermant tous les éléments techniques et prenant de nouvelles formes pour servir nos gestes de toilette quotidiens.

 

Design déploiement

Le design déploiement consiste en une investigation créative large, intégrant également la validation des produits imaginés par les utilisateurs potentiels. Cela conduit à la mise en place de stratégies de développement en connaissance de cause. Autrement dit, il s'agit d'imaginer le produit le plus "juste" au regard de la situation présente de l'entreprise et de ses objectifs futurs. Sachant qu'il n'y a de sens (et donc de valeur) que dans la différence, chaque entreprise doit être consciente de ce qui fait sa différence, en termes de produits ou d'image de marque. La vocation du design déploiement est donc de libérer les potentialités de l'entreprise pouvant correspondre à l'évolution du marché.

Adresses


Vos commentaires : cliquez sur le Forum des Blogs des Experts

L'HÔTELLERIE n° 2660 Magzine 6 Avril 2000


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration