Actualités

décorationdécor

L'hôtel Sud Bretagne
___________________

La passion d'une femme

Le Sud Bretagne inscrit son histoire dans celle d'une famille dont la passion pour la mer et les traditions bretonnes ne s'éteint pas. Le talent et l'exigence d'Arlette Bardouil ont métamorphosé le petit hôtel des Etrangers, acheté en 1912 par le grand-père Guy, en un 4 étoiles de charme. Découverte.

m Cécile Junod

Situé à quelques encablures de la merveilleuse plage de La Baule, le Sud Bretagne doit son atmosphère "maison de famille" aux judicieux mélanges de styles breton et avant-gardiste, ponctués de souvenirs familiaux. Grâce à son talent, son exigence, son goût pour le beau et le bon, Arlette Bardouil a su donner à ce lieu son authenticité. Seule, elle a effectué la décoration de cet établissement, en recréant dans chacune des pièces une histoire liée à celle de sa famille. Ici, patines, peintures, pochoirs, tentures, tapisseries sont "maison". De son talent de dessinatrice styliste exercé dans la haute couture à Paris, elle a toujours gardé un ton d'avance. Elle ne suit pas les diktats de la mode, elle les devance. Depuis longtemps, elle détourne les objets pour les transformer en pièces uniques. Les gros coquillages deviennent des appliques, les bois flottés ramassés sur la plage deviennent des encadrements de portes, l'ancienne grille de la porte d'entrée de la grand-mère s'est transformée en canapé, des armoires de serrurier abritent désormais les bonnes bouteilles du bar, la prame de l'ancien bateau de la maison a été astucieusement réhabilitée en table basse. Un objet qui fait d'ailleurs pâlir les amateurs d'antiquités marines.

Teintes et saveurs atlantiques
Ici, les meubles bretons cohabitent avec du mobilier contemporain, des appliques en résine colorée créées spécialement par Philippe Froger ou les sculptures métalliques de Sandrine Pinon. Rien n'échappe à Arlette Bardouil, surtout pas les jeunes talents de la région qu'elle sait déceler et encourager.
Dans tout l'hôtel, les couleurs bretonnes donnent le ton. Les violet, fuchsia, bleu et vert apportent une gaieté inouïe aux pièces qui dès lors pétillent. Le bleu et le blanc, associés aux magnifiques bouquets d'hortensias, inondent le petit salon orné d'une grande tapisserie d'Aubusson. Le vert et le bleu, rehaussés par les couleurs acidulées des peintures de généreuses "bonnes femmes" signées Marie Pier, animent la salle à manger. Quant aux trente chambres et suites, elles ont été déclinées dans des teintes et styles différents afin de posséder chacune sa personnalité. Pas de numéro sur les portes, mais des noms évocateurs : "Belle île", "Ile Dumet", "La plage". Pas de doute, l'océan, tout proche, rythme l'ambiance de cette grande maison de famille.
En cuisine aussi, la mer a su apporter son lot de recettes inventives et raffinées : Soupe de moules et Papillotes de coquillages font de cet établissement une bonne table de la région. Et là encore, on aime mêler les goûts. On y déguste le Cabillaud à l'ail ou le Risotto aux langoustines, le tout dans la faïence de Quimper signée Henriot. Chaque assiette du service, appartenant autrefois à la grand-mère Bardouil, est une pièce unique.
La décoration et la Bretagne sont une telle passion pour Arlette, qu'elle a eu l'idée d'ouvrir l'année dernière à Guérande, Les Comptoirs du Sud Bretagne, un drugstore à l'ancienne, où l'on trouve tous les objets du patrimoine breton : sacs, plaids, vaisselle, carrelages, tissus... Tout ce que la Bretagne recèle de beau, de vrai, de décoratif. n


Les meubles bretons et faïences Henriot côtoient sans préjugé l'art contemporain.


Outre une décoration originale et personnalisée, chaque chambre offre un confort absolu.


Chaque chambre est traitée dans des teintes et styles différents. Dans celle-ci, l'océan a laissé une forte empreinte.


Toute la décoration du Sud Bretagne est l'œuvre de sa propriétaire, Arlette Bardouil. Ici, tout n'est que mélange hétéroclite et raffiné de styles.


Emblème du Sud Bretagne : "Icône bretonne", une œuvre signée Marie Pier.

 

A la découverte de l'arrière-pays

A voir absolument : les marais salants, la Brière et ses toits de chaume, le merveilleux petit port de pêche du Croisic, ses chalutiers et ses maisons de pêcheurs. Ici, il faut respirer l'iode puissant, s'étourdir du cri lancinant des mouettes, longer les salines où l'on récolte encore à l'ancienne le fameux sel de Guérande... L'arrière-pays recèle ainsi de nombreux trésors à vivre tout simplement.

Adresses


Vos commentaires : cliquez sur le Forum des Blogs des Experts

L'HÔTELLERIE n° 2651 Magazine 3 Février 2000


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration