×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

QUEL ENVIRONNEMENT DEMAIN ?
____________________________________

Philippe Starck

La révolution de notre quotidien

Il rêve et façonne notre univers avec humour et fantaisie mais toujours avec respect et responsabilité vis-à-vis des autres et de la planète.

Très présent dans son temps, Philippe Starck n'en reste pas moins doué pour extrapoler le futur. Elu designer de l'année, Starck n'en finit pas d'aligner prix, oscars et autres honneurs. Ce n'est pas qu'il court après, mais il y a toujours quelque chose de plus ou de différent dans ses créations qui lui vaut toutes ces distinctions. D'ailleurs, les musées ne s'y trompent pas. Paris, New York, Munich, Londres, Chicago, Kyoto, Barcelone... Tous l'exposent et le consacrent. Sa philosophie : revenir à la justification basique de l'objet. La concentration sur l'essentiel.
De son enfance, Philippe Starck se souvient des innombrables heures passées sous les tables à dessin de son père, concepteur d'avions. A l'époque, il décortiquait, découpait, sciait, ponçait, collait, tout ce qu'il trouvait. Il passait des heures et des heures à défaire et refaire tout ce qui le touchait, à réinventer le monde qui l'entourait.
A 20 ans, il devient directeur artistique chez Pierre Cardin, puis part faire le tour du monde, s'installe à New York, et revient à Paris dix ans plus tard.
Après quelques remarquables aménagements intérieurs, Philippe Starck réalise, en 1982, les appartements privés de François Mitterrand à l'Elysée. Cette réalisation marque le début d'une carrière fulgurante sur la scène internationale. Les voyageurs apprécient sa griffe au Café Mystique à Tokyo, découvrent de nouveaux standards de l'hôtellerie au Royalton et au Paramount à New York.
On le découvre également à travers le catalogue 3 Suisses, où il présente son tabouret "Bubu Ier" et la première maison vendue sur plan par correspondance.
Dans les grandes métropoles, il continue de bousculer les traditions et les cultures, en décorant le restaurant du Peninsula Hotel de Hong-kong, l'hôtel Theatron de Mexico, le Delano de Miami, le Mondrian de Los Angeles, le restaurant Asia de Cuba à New York.

Enthousiaste et respectueux de la planète Terre
Il parsème le Japon de monstres architecturaux qui font de lui le chef de file de l'architecture expressionniste. Il poursuit encore sa carrière par de nombreux projets actuellement en cours à Londres et ailleurs dans le monde. Sa particularité : faire des endroits qu'on lui confie de hauts lieux d'attraction, de plaisir et de rencontre.
Citoyen enthousiaste, respectueux de la planète, il se voit confier la réalisation de l'usine de retraitement de nos déchets en région parisienne. Et pour aller vers un futur meilleur, plus juste, plus responsable, il se fait un devoir de nous faire partager sa vision subversive de notre monde actuel. Il tente de modifier notre quotidien en l'enrichissant avec humour et fantaisie, d'une meilleure qualité de vie puisée dans les racines de nos origines. Cela va de la brosse à dents au téléviseur, en passant par nos pâtes alimentaires, nos cendriers, lampes, brosses à cheveux, poignées de porte, couverts, bougeoirs, bouilloires, couteaux, vases, horloges, scooters, motos, bateaux, bureaux, lits, robinets, baignoires, petits-coins... enfin, toute notre vie. Cette vie qui le passionne de plus en plus, au point de se rapprocher maintenant du corps humain avec les vêtements, sous-vêtements, chaussures, lunettes, montres, produits d'hygiène... avec le souhait déterminé de respecter, dans toutes ses créations, la nature et l'avenir de l'homme.
Fou, génial mais aussi extraordinairement lucide, il dessine sans répit, par nécessité, par urgence, pour lui et les autres. Toujours et partout présent, il anticipe nos besoins et nos envies. Il se fait un devoir de respecter ses concitoyens en faisant de son travail un acte politique et civique. Du futur, il espère un retour sur investissement de toutes les actions de nos ancêtres et la construction d'une civilisation responsable pour et par nos enfants.

m Cécile Junod

 
Starck Eyes.


Philippe Starck, élu designer de l'année.


Pour Duravit, il redessine la salle de bains selon sa philosophie : "Nous devons revenir à la justification basique de l'objet, nous concentrer sur l'essentiel."


Brosse à cheveux et à dents pour Virages.


Vos commentaires : cliquez sur le Forum des Blogs des Experts

L'HÔTELLERIE n° 2648 Magazine 13 Janvier 2000


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration