×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

RESTAURATION
Formule

Périgueux

La patate se décline sur tous les tons

Dix-huit mois après le lancement de la Pataterie à Brive en Corrèze, un deuxième restaurant vient d'ouvrir sous cette enseigne à Périgueux au cœur du quartier le plus touristique de la ville. Le concept est simple. La pomme de terre se décline en une dizaine de recettes permettant de proposer aux clients un plat unique mais complet. Le repas est servi dans un plateau en porcelaine blanche sur lequel sont disposés salade, pommes de terre garnies, fromage et dessert. Le tout pour un prix allant de 30 à 85 F, avec 17 sortes d'accommodements différents. La pomme de terre devient tour à tour flamande, périgourdine, dauphinoise... « Pour toutes ces recettes, il faut une pomme de terre de qualité, consistante et de grande taille. Nous avons choisi la Samba, variété correspondant à ces critères, et disponible toute l'année », explique Philippe Bertheloot dirigeant du restaurant La Pataterie à Périgueux.

Une affaire de famille

Jeune retraité de l'éducation nationale, il a choisi de travailler à présent en famille. « C'est mon beau-frère qui est à l'origine du concept La Pataterie et qui dirige l'établissement de Brive. Mon fils, titulaire d'un bac professionnel dans le domaine de l'hôtellerie, nous aide à mettre au point des recettes originales », ajoute Philippe Bertheloot. Ce travail en famille autour d'un produit unique et apprécié par la majorité des Français a déjà séduit la population briviste. « Après un mois de fonctionnement à Périgueux, les résultats sont encourageants. la formule semble adaptée aux attentes du public », commente le responsable. Pour créer son affaire (les deux Patateries sont deux SARL distinctes), Philippe Bertheloot a investi plusieurs dizaines de milliers de francs. « J'ai transformé un ancien garage pour motos en un restaurant avec trois salles aux décors très différents : un grenier de bistrot, un jardin ou une maison de campagne, laissant le choix au client .» Pour rentabiliser son affaire, Philippe Bertheloot mise sur un CA annuel de 1,5 million de francs et envisage déjà la possibilité de faire de La Pataterie une franchise, ou une affaire à succursales multiples.


La Pataterie : un ancien garage pour motos transformé en un restaurant avec trois salles aux décors très
différents : un grenier de bistrot, un jardin ou une maison de campagne.


L'HÔTELLERIE n° 2586 Magazine 05 Novembre 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration