×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

RESTAURATION
S'adapter

Rouen, Valence, Saint-Etienne...

Station Restauration mise sur les gares

La gare de Saint-Etienne Châteaucreux est la dernière en date. Celles d'Amiens et d'Avignon
seront les prochaines. Concessionnaire de la SNCF qui veut soigner son image de marque en matière de restauration, Station Restauration développe ses concepts.

Tout débute en 1995, avec la création du GIE Les Nouveaux Buffets par cinq concessionnaires indépendants. Philippe Coudy est l'un d'eux et explique. « Afin de pouvoir répondre à la politique mise en place par la SNCF, nous avons choisi de mettre en commun nos moyens financiers. »
Conscients qu'il existait un déficit d'image pour la restauration de gares, les cinq compères décident - avec la complicité de l'architecte Daniel Amblard - de plancher sur le sujet. C'est ainsi que sort des cartons Pain, Soleil et Cie, un kiosque de vente à emporter avec sandwiches, pain et viennoiseries fabriqués sur place qui est désormais implanté à Paris Austerlitz (trois unités), Caen, Rouen, Amiens, Colmar, Bourges, Valence, Cannes, Montélimar et aujourd'hui Saint-Etienne.
Pour mieux cerner un marché porteur, Philippe Coudy (Buffet de Rouen), Gilles Lequellec (Buffet de Strasbourg) et Serge Gabet (Buffet d'Avignon) se sont également associés au sein de Station Restauration SA.
« Nous nous sommes fixés comme objectif d'implanter et de gérer des concepts dans tous les espaces ferroviaires qui nous seront concédés », dit Serge Gabet.
Trois sont définis : Pain, Soleil et Cie, pour la vente à emporter ; Pub Station qui est la réponse au fameux « bar de transition » défini par le GIRA dans son étude avec la SNCF et dont la première implantation fut faite à Valence en août 1996 ; Le Bistrot du Chef en Gare enfin pour lequel le chef rouennais Gilles Tournadre s'est impliqué (1).
« Nous savions qu'en gare on travaillait bien le matin et à midi, mais que c'était plus dur le soir. Il fallait donc bâtir un produit donnant envie aux citadins de venir. Aujourd'hui à Valence, on refuse du monde le vendredi et le samedi et le chiffre d'affaires de la concession a été multiplié par trois (8,50 MF prévus pour 1998). Chaque gare a ses spécificités en matière d'architecture, de surface et d'implantation. Nous devons adapter nos propositions en fonction de ce qui existe déjà en ville, car nous voulons nous ouvrir sur celle-ci. En fait, en adaptant notre offre, nous faisons du sur mesure tenant compte des potentialités de chaque localité », explique Philippe Coudy.
Ainsi, pour le Bistrot du Chef, où « l'on propose une cuisine de cuisinier », insiste Philippe Coudy, le TM est-il plus élevé à Rouen (150/160 F) qu'à Saint-Etienne (110/120 F) où l'on mise sur une fréquentation plus importante avec l'objectif de 4 MF de CA, sans Pain, Soleil et Cie (2).
« Actuellement le Bistrot du Chef n'existe qu'à Rouen et Saint-Etienne, mais nous pensons à des implantations à Amiens et Avignon où nous avons un projet de rénovation. Il est bien difficile d'annoncer des chiffres mais, alors que nous réalisons actuellement 60 MF de CA, nous voudrions bien arriver à 100 MF à l'horizon 2000. Il existe de grosses potentialités qu'il faut savoir exploiter », dit encore Philippe Coudy.

(1) Le GIE est propriétaire du concept Pain, Soleil et Cie. La SA des deux autres concepts. Le Bistrot du Chef en Gare de Rouen est cité dans le Michelin, Gault Millau, Le Routard et le Petit Renaud.

(2) Le plat du jour est à 55 F, la Formule du garçon (entrée du jour, plat du marché ou rôtisserie, dessert) à 75 F. A la carte : entrées de 32 à 55 F ; viande ou poisson de 69 à 98 F et desserts de 23 à 40 F.


Philippe Coudy, de Station Restauration.

A Saint-Etienne, depuis septembre dernier, les voyageurs en transit et les... Stéphanois profitent de 3 enseignes :
* Pub Station
* Pain, Soleil et Cie
* Bistrot du Chef.


Philippe Coudy, Serge Gabet, Gilles Tournade, Daniel Amblard (Gares SNCF).


L'HÔTELLERIE n° 2586 Magazine 05 Novembre 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration