×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

DECORATION
Rencontre

Régine Andriès

Une décoratrice aux multiples facettes

Décoratrice éclectique, Régine Andriès rénove et embellit les hôtels avec chic et audace. Refusant de céder aux phénomènes de mode, aussitôt démodés, elle préfère les décors intemporels agrémentés d'une touche sophistiquée. Présentation en quelques lignes et photos d'une «pro» efficace et attentive aux souhaits de ses clients.

Ses chantiers, elle les mène tambour battant. Pour elle, le respect des délais est primordial, et en hôtellerie plus qu'ailleurs. Ses décors, elle les rêve d'abord, puis les concrétise jusqu'au bout, avec une grande maîtrise. Il faut dire que Régine Andriès a affiné sa sensibilité chez Pierre-Yves Rochon, un «grand» en matière d'architecture intérieure et de décoration. D'ailleurs, elle lui voue toujours une véritable admiration. Gardant en mémoire tout ce qu'elle a appris de lui, elle s'exerce dans tous les styles, le plus méticuleusement possible. Napoléon III, tendance sud ou ambiance contemporaine, elle en capte les grandes lignes et les réactualise pour l'hôtellerie. Egalement soucieuse des contraintes spécifiques à ce secteur d'activité, elle reste très sélective quant aux choix des matériaux, teintes et objets.
De formation classique, haut de gamme, Régine Andriès n'aime pas la facilité. Elle s'oriente naturellement vers des constructions et associations recherchées et délicates. Son art de marier les couleurs et les motifs est souvent subtil, parfois audacieux. Cependant, elle évite à tout prix l'originalité. Elle se révèle très prudente dans cette voie. Pour elle, «originalité ne rime pas souvent avec bon goût». Aussi préfère-t-elle des décors plus sages, marqués toutefois d'une pointe de sophistication qui serait plutôt la signature de sa patte.

Une priorité : la satisfaction de ses clients

Bien que Régine Andriès soit formelle sur ses partis pris décoratifs, elle n'en reste pas moins attentive aux désirs de ses clients. Sa passion, c'est la décoration, mais également la satisfaction de ceux pour qui elle crée ses ambiances. Trouver des compromis reste donc sa priorité pour atteindre ses deux objectifs. D'ailleurs, propriétaire du Regent's Garden, un établissement parisien récemment rénové par cette décoratrice confirmée, Alain Condy atteste : «D'un caractère précis, Régine Andriès édicte minutieusement ses choix décoratifs. Tout est prévu dans les moindres détails. Une fois cependant, je l'ai poussée dans ses retranchements car je souhaitais une chambre différente. J'avais envie d'un autre style qui n'était visiblement pas son style de prédilection. Qu'à cela ne tienne ! Elle s'est remise en question et a mis en oeuvre toutes ses compétences professionnelles pour répondre à mon souhait. Je suis très content du résultat... et je pense qu'elle aussi. Par ailleurs, elle s'est révélée être une parfaite coordinatrice de travaux et m'a réellement soulagé de tous les soucis inhérents à de tels chantiers. Enfin, j'ajouterais que les délais ont toujours été respectés pour la relocation des chambres

 
Ambiance contemporaine dans les salons du Jardin de Cluny. Ici, la décoration évoluera au fil des saisons. Des housses, choisises dans des teintes fraîches et estivales, habilleront les canapés au retour des beaux jours.


Décoratrice confirmée, Régine Andriès affectionne particulièrement les décors chics.


Le chic et le bon goût sans ostentation : c'est la patte de Régine Andriès.


Séance de travail : Régine Andriès reste très attentiveaux souhaits de ses clients. Ici avec Alain Condy, elle règle les derniers détails pour la réfection des chambres.


L'HÔTELLERIE n° 2581 Magazine 1er Octobre 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration