×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

LICENCE IV
Spécial Bière

Coup d'envoi des Comptoirs de Maître Kanter

Un nouveau concept de petite
restauration autour de la bière

Des «steusels» en vente à emporter, une tarte flambée servie sur planche de bois et accompagnée d'une bonne bière au comptoir, de solides plats chauds proposés dans leur marmite individuelle à table... Le nouveau concept de Maître Kanter porte sur une restauration adaptée aux besoins modernes, tout en s'appuyant sur la tradition gourmande alsacienne. Kanterbräu en tête.

Par Sylvie Soubes

Rien à voir, en fait, avec les Tavernes de Maître Kanter. Ce nouveau concept s'inscrit dans un registre de restauration rapide lié à la bière. Un lieu «adapté aux contraintes de la vie actuelle, chaleureux, où l'on pourra manger de façon rapide et économique tout en bénéficiant d'un large choix», résumait récemment Olivier Bertin, responsable de développement chez Maître Kanter. Mode d'emploi ? «une souplesse maximale dans l'organisation du repas». Trois espaces vont ainsi être déclinés au sein d'un même établissement : un premier consacré à la vente à emporter, «on trouvera par exemple des petits pains spéciaux ou des pâtisseries traditionnelles comme le streusel aux pommes». Un deuxième axé sur le service à table et un troisième autour du bar «où l'on pourra se désaltérer ou manger une tarte flambée tout au long de la journée dans une atmosphère conviviale». A ces différents modes de restauration basés sur la tradition gourmande alsacienne, s'ajoute une politique de prix répondant à tous les budgets : tickets moyens autour de 70 à 80 F à table, un plat et une bière pour moins de 60 F. Le demi de Kanterbräu sera aussi vendu à un prix très attractif, promet-on.

Pour Maître Kanter, l'objectif, on l'aura compris, est de s'adresser aussi bien à la clientèle traditionnelle qu'aux nouveaux consommateurs. Dans cet esprit, pour accéder au concept, les établissements devront se tenir dans des villes de plus de 30.000 habitants et être situés soit en centre-ville, dans une rue passagère, soit dans un centre commercial. «La surface de ces Comptoirs, explique Olivier Bertin, sera comprise entre 150 et 200 m2 (hors cuisine notamment). Les éléments du décor, les vêtements de l'équipe, les cartes seront standardisées». Tous les «Comptoirs» devront en effet offrir le même type de prestations.

6.500 F le m2

Quant aux équipes en place, chez Kanter, on évoque plutôt la polyvalence du personnel et sa capacité à «assurer un accueil chaleureux et convivial». L'exploitant étant, quant à lui, soit quelqu'un qui cherche à redynamiser son affaire, soit un investisseur extérieur.

Le coût et le cahier des charges sont moins impressionnants que pour les Tavernes de Maître Kanter. L'investissement moyen est de 1,5 million de francs en incluant les équipements techniques avec un prix d'aménagement ramené à 6.500 F le mètre carré. Le futur exploitant devant apporter au moins 35% de l'investissement global. Maître Kanter a mis à disposition un numéro de téléphone où vous pouvez obtenir tous les renseignements complémentaires que vous pourriez souhaiter : le 01.48.30.65.00.



Des couleurs contemporaines et gaies pour ces «Comptoirs de Maître Kanter» qui déclinent restauration à table, vente à emporter et consommation sur le pouce au bar.


L'HÔTELLERIE n° 2551 Magazine 5 Mars 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration