Actualités

1979

Campagne de réhabilitation des cafés

Cette année-là...

* Jean-Pierre Soisson est toujours ministre de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs... et du Tourisme, Raymond Barre, Premier ministre, et René Monory, ministre de l'Economie.
* Après trente années de loyaux services à la présidence de la FNHF, Marcel Bourseau cède sa place à M. Rabier.
* Louis Auberty, président fédéral de la FNIH, cède son siège en fin d'année à Alphonse Roustan, président de la FNRF. Cependant, Louis Auberty reste à la tête de la FNCL.
* Guy Ramage, président du Syndicat national des Discothèques laisse sa place à M. Malvaes.
* René Gaillot assure toujours le présidence de la Confédération.
* Jean Blat est président du Syndicat patronal des cafetiers, limonadiers et restaurateurs de Paris.

... Et cette année-là, le guide Michelin sacre deux nouveaux «3 étoiles» : Gérard Boyer à Reims et et Jean-Jacques Lameloise à Chagny.

Trois semaines de grève au Grand Hôtel à Paris

Décidément, le groupe du Grand Hôtel n'a pas de chance. Alors que grâce aux efforts de son vice-président-directeur général, Georges Mossé, sa situation s'était redressée, une nouvelle crise le menace. Unanimes, les organisations syndicales du personnel affirment craindre un dépôt de bilan à court terme. «Un gaspillage invraisemblable de capitaux, depuis le début de 1979, a mis l'entreprise en difficulté, à tel point que nos salaires ne sont même plus assurés.» Le dépôt de bilan que le personnel craint dans l'immédiat entraînerait l'éclatement de la SNGH (Société Nouvelle du Grand Hôtel comprenant le Grand Hôtel, le Café de la Paix, l'hôtel Meurice et le Prince de Galles) en plusieurs sociétés d'exploitation, sans aucun répondant ni actif. Inquiet et en colère, le personnel entreprend un mouvement de grève qui durera près de trois semaines.

===========================================

Déçus, les hôteliers bretons ne capituleront pas

Dix mois après la catastrophe de l'Amoco Cadiz, le gouvernement n'a pas encore versé le moindre centime aux professionnels finistériens sinistrés. Menés par Auguste Lombard, président du Syndicat du Finistère et président du Groupement des hôteliers de la Confédération, ils ont décidé de se battre pour obtenir une indemnisation intégrale et légitime, maintes fois promise par les dirigeants.

 

===========================================

Rapprochement entre Sofitel et UTH

Sofitel signe un protocole d'accord avec UTH, la filiale hôtelière de la compagnie aérienne UTA. Le rapprochement de ces deux groupes complémentaires (Sofitel est surtout implantée en France, UTH gère des hôtels outre-mer) représente un potentiel d'hébergement considérable : 34 hôtels Sofitel dont 29 en France (4.500 chambres) et 16 hôtels UTH en Afrique et Polynésie (2.000 chambres).

===========================================

1979, c'est l'année de l'invention du disque compact, du radio-téléphone voiture et du baladeur.

===========================================

Face à la crise énergétique, les responsables d'EDF considèrent que «L'HOTEL TOUT ÉLECTRIQUE» est une solution d'avenir.

===========================================

Non, les cafés ne sont pas des lieux de perdition...

«Le café n'est pas le «bouge immonde» que décrit Zola dans son «Assommoir», s'écrit M. Lavenu, président du Groupement des limonadiers à la Confédération. Non, ce n'est pas un lieu de perdition physique et morale, de dépravation... Il faut réhabiliter le café dans l'opinion publique, car il joue un rôle social indéniable. Le café joue aussi un rôle culturel : c'est le théâtre des plus modestes ou des moins «intellectuels»...» Et de conclure : «Une ville sans café est une ville déjà morte.» De son côté, le professeur Kelling, président du C.N.D.A. déclare : «Le café est souvent le seul endroit possible de réunion pour ceux qui ont de multiples raisons de fuir leur domicile. Et pas forcément pour s'alcooliser !»

 
Le ministre Jean-Pierre Soisson et les présidents Gaillot et Lavenu présentent à l'assemblée la maquette d'une affiche éditée par la Confédération : «La qualité de la vie passe «aussi» par le café.»

===========================================

Télétel arrive

Né du téléphone et de l'informatique, inutile aujourd'hui de présenter le «Minitel». A l'époque, son arrivée est pressentie comme révolutionnaire. «Les hôteliers ne peuvent rester indifférents devant un projet appelé à un grand avenir et dont il ne faudra pas négliger toutes les possibiliés... De l'opportunité de faire connaître les établissements à la possibilité de transactions avec les clients... Au-delà de ces perspectives, il est indéniable que Télétel va profondément modifier le comportement des consommateurs et prestataires de services. L'hôtellerie ne peut rester à l'écart de cette évolution.»

 

Et Les enseignes poursuivent toujours leur développement

* Novotel poursuit son développement au Brésil où il ouvre sa neuvième unité. Quant à Ibis, six hôtels sont en cours d'ouverture.
* La chaîne des hôtels Méridien, qui exploite déjà plus de 7.500 chambres, annonce l'ouverture de douze établissements en 1979-1980. Parmi les villes concernées, retenons : Palmyre, Athènes, Houston, Varsovie et Koweit.
* Chez Campanile, les ouvertures se multiplient et Louis Crémèse entre dans le groupe comme directeur technique.
* Courte-Paille inaugure de nouvelles unités à Brétigny, Valence, Orléans, Vélizy et porte ainsi à 58 son nombre total de restaurants.
* La chaîne Relais &Châteaux qui rassemble déjà 289 hôtels, s'enrichit de huit nouveaux établissements dont le Crillon à Paris et L'Abbaye Saint-Michel à Tonnerre.
* Alors qu'il exploite déjà à Paris, le George V, la Trémoille et le Plaza Athénée, le groupe Trust House Forte reprend à Monte-Carlo, le «Beach Plaza».
* L'enseigne des Relais Routiers regroupe près de 3.500 établissements.
* Après Bordeaux, Rouen et Cergy-Pontoise, Arcade poursuit son implantation en centre- ville en ouvrant un ensemble de 530 chambres, rue Cambronne à Paris XVème.
* Sheraton ouvre un luxueux hôtel à Abu Dhabi (Emirats Arabes) et conclut un accord avec ITC, l'une des plus importantes sociétés en Inde pour associer son nom aux trois plus beaux hôtels de la péninsule indienne.

 

En bref...

* 1.854 chambres pour le plus grand hôtel français qui ouvre ses portes à Moscou à l'occasion des Jeux Olympiques.
* C'est le «boom» des sports d'hiver : + 35% de fréquentation des stations.
* Le Syndicat National des Discothèques (FNIH) signe un important accord avec la SACEM supprimant le «minimum forfaitaire» et accordant un abattement de 10% sur la recette brute. La SACEM signera par la suite des accords avec la FAGIHT et la Confédération.
* La société Labesse, constructeur d'équipement grandes cuisines, remporte l'oscar de l'exportation via Jean-François Deniau, ministre du Commerce extérieur.
* Conrad Hilton, géant de l'hôtellerie contemporaine et fondateur de la chaîne du même nom, n'est plus.
* Jacky Fréon (Hôtel Nikko-Paris) est élu «jeune chef de l'année» par l'Association des maîtres cuisiniers de France.
* A Nice, le Négresco fait peau neuve et se modernise.
* Le voyage d'études culinaires de Roland Lefort et Evelyne Gallien, sous le patronage de «L'Hôtellerie» avec la dotation Renault et le concours d'Air France touche à sa fin avec les escales à Katmandou et au Népal.
* Venu de Nouvelle-Zélande, le kiwi fait son apparition sur nos marchés.
* Cette année-là, l'objectif prioritaire d'EDF est d'expliquer le nucléaire au public.


L'HÔTELLERIE n° 2500 Hebdo 6 Mars 1997


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration