Actualités

nos viticulteurs

Beaujolais au royaume du gamay

> Vincent Audras
Clos de Haute-Combe
69840 Julienas
Tél 04 74 04 41 09 - Fax 04 74 04 47 69


Vincent Audras

< Juliénas

Trop de beaujolais tue le beaujolais, Vincent Audras n'est pas le seul à le penser et il est de ceux qui défendent ardemment ce principe. Trop de densité à l'hectare, trop de rendement. La vigne pisse le vin. Alors, dans cette exploitation pilote on essaie la taille en lyre avec des rangs de vigne très espacés et un enherbage systématique pour empêcher les sols de s'appauvrir. Vincent fait partie de ces jeunes vignerons qui pensent que les techniques de vinification ne font pas tout, qu'il faut prêter attention aux conditions de culture pour donner au raisin la marque du terroir. Il obtient ainsi un juliénas avec une belle couleur carmin. Versé dans le verre, celui-ci s'ouvre rapidement pour laisser échapper d'agréables arômes de fruits rouges bien mûrs. Une bouche ronde, d'une belle longueur achève de me séduire définitivement. Un vin qui accompagnera parfaitement des noisettes d'agneau à la turque.
Prix restauration : 4,30 7 ht

> Daniel Bulliat
Chavannes
69430 Beaujeu
Tél 04 74 69 20 93 - Fax 04 74 04 85 89


Mylène et Daniel Bulliat

< Chiroubles

Quand il était coureur cycliste, Daniel, parcourait la France pour gagner des critériums et accumuler les coupes. Il fut même vainqueur de la nocturne de Lure en Haute-Saône, patrie du Sapeur Camember et... de votre serviteur. Puis vint le temps
où il fallut choisir. Aujourd'hui le couple Bulliat court toujours, mais entre les vignes et la cave. Ils ont simplement gardé la bonne habitude d'accumuler les récompenses. Médaille d'or à Mâcon pour le Chiroubles, médaille d'argent à Paris pour le beaujolais-villages. Pas de dopage pour ces trophées, car chez Bulliat on ne rigole pas avec la vinification. Le beaujolais nouveau est un des meilleurs de l'appellation. Daniel ne supporte d'ailleurs pas l'idée de mettre en bouteille un vin qu'il faudrait boire dans les deux mois. Il m'a ainsi démontré que le beaujolais nouveau, bien vinifié, pouvait attendre la vendange de l'année suivante. Le chiroubles et le morgon de la propriété sont pris d'assaut. Le chiroubles 2001 est de toute beauté, un vin parfaitement équilibré, harmonieux et velouté. À boire avec une volaille et, divine surprise, avec des huîtres à la bordelaise accompagnées de crépinettes.
Prix public : 5.30 7 ttc

> Château de la Chaize
Marquise de Roussy de Sales
69460 Odenas
Tél 04 74 03 41 05 - Fax 04 74 03 52 73
e-mail info@chateaudelachaize.com
web www.chateaudelachaize.com  

< Brouilly

Faut-il encore présenter cette propriété très particulière au Beaujolais. Ses vins sont sélectionnés sur les plus belles cartes et Éric Mancio, chef-sommelier chez Guy Savoy ne s'y est pas trompé. La Chaize, c'est un magnifique château habité aujourd'hui par la marquise de Roussy de Sales. Une propriété répartie entre 9 vignerons, tous logés dans le domaine et jouissant d'une maison, d'une cave et de vignes. C'est ainsi que le château sort un brouilly fait de plusieurs belles signatures. Dix mille bouteilles de la prestigieuse cuvée « Vieilles vignes » sont écoulées chaque année, et
il faut faire le tour du château à genoux pour en obtenir ! Mais rassurez-vous, le brouilly du Château de la Chaize 2001 est disponible. Comme à son habitude il est superbe : une bouche souple et soutenue, des notes de fruits confits et de réglisse. Un vin tout en noblesse.
Prix public : 6.80 7 ttc

> Michel Chignard
Le Point du Jour
69820 Fleurie
Tél 04 74 04 11 87 - Fax 04 74 69 81 97


Michel Chignard.

< Fleurie

Arriver chez un vigneron juste après un orage de grêle, c'est presque de la provocation. Cela n'a pas empêché Michel de me recevoir avec le sourire. Philosophe, il savait que le raisin était déjà bien mûr, que les grêlons avaient rebondi sur les grains gorgés de sucre, sans faire éclater la peau. L'ami Marcel Lapierre est tout de même venu aux nouvelles et ensemble, nous constatons que Michel Chignard avait raison. Un observateur ce Michel, doué d'une mémoire infaillible et ces deux qualités sont la marque des grands de la vigne. Une troisième est nécessaire pour arriver au top : la patience. Michel en demande à ses clients, car ses fleuries sont faits pour être attendus quelques années avant de démontrer toute leur puissance et leur caractère. J'ai dégusté ici des vins charmeurs, élaborés par un vigneron charmant. Que dire de plus. La cuvée spéciale accompagne chez nombre de restaurateurs les plus beaux plats de viande rouge.
Prix restauration : 7.90 7 ht

> Bernard Collonge
Domaine de Colonat
Saint-Joseph
69910 Villié-Morgon
Tél 04 74 69 91 43 - Fax 04 74 69 92 47
e-mail domaine@saintmartindeschamps
www.domainesaintmartindeschamps.com

< Régnié

Une propriété à taille humaine, un couple sympathique qui se bat chaque année pour améliorer ses vins, pour les présenter aux guides et aux concours dans les meilleures conditions. J'ai découvert ce vigneron chez un ami restaurateur il y a peu de temps avec le Régnié cuvée vieilles vignes 1995. Ce fut un très beau moment avec un poulet aux morilles du Jura. Un vin encore plein d'avenir, épicé, long en bouche, une impression presque de pinot de Bourgogne dans une belle année. Le millésime 2001 est à l'évidence plus difficile, plus dilué. Il faudrait peut être que Bernard, pour réussir les années moins généreuses, revoit les inconvénients liés justement aux mauvaises habitudes : densité à l'hectare, taille en gobelet, rendement. Son morgon tradition est également à surveiller, le 2000 commence à s'ouvrir.
Prix restauration : 4,15 7 ht

> Jocelyne Depardon
Domaine du Point du Jour
69820 Fleurie
Tél 04 74 69 82 93 - Fax 04 74 69 82 87


Jocelyne Depardon.

< Fleurie

Pétillante, mais angoissée, Jocelyne a repris le domaine familial en 1995. Elle s'est associée pour cela avec son beau-frère Eric. Un jeune faux-couple qui se fait remarquer un peu plus chaque année dans les dégustations de fleurie. Le domaine n'est pas bien grand, environ 8 hectares, les installations sommaires et une bonne partie de la récolte part encore dans le négoce. N'empêche. Les vins de ces vignerons sont à surveiller, les vignes sont plantées dans de beaux terroirs et leur fleurie exprime parfaitement ces notes minérales qui révèlent une vinification qui ne cherche pas la facilité en extrayant uniquement le fruit. Un vin, en tout cas pour le millésime 2001, à boire dans les deux ans avec, par exemple, un navarin d'agneau.
Prix restauration : 9.35 7 ht pour la cuvée prestige.

> Georges Duboeuf
La Gare
B.P. n°12
71570 Romanèche-Thorins
Tél 03 85 35 34 20 - Fax 03 85 35 34 25
e-mail comfrance@duboeuf.com
web www.duboeuf.com

 

< Beaujolais

Que dire de Georges Dubœuf qui n'a déjà été dit. Qu'il reste le plus grand ambassadeur du beaujolais dans le monde ? On le trouve sur toutes les tables. La gamme de ses vins, très étendue et les prix toujours très étudiés. Pourtant les ayatollahs du vin auront toujours quelque chose à reprocher à cette maison. L'important reste que tout amateur de beaujolais, quels que soient ses moyens, trouvera toujours chez Dubœuf un vin respectable et souvent excellent. Grand dégustateur parmi les dégustateurs, Georges Dubœuf connaît chaque pied de vigne du beaujolais, chaque terroir, il a tout arpenté, conseillé tous les vignerons, mis en scène la région dans son musée (un des plus remarquable au monde dans le domaine du vin). Il vient de créer une nouvelle gamme pour la restauration proposant des vins, même s'il s'en défend, tout à fait adaptés à la cuisine actuelle. (Voir interview dans ce dossier).

> Jean-Paul Dubost
Domaine du Tracot
69430 Lantignié
Tél 04 74 04 87 51 - Fax 04 74 69 27 33


Jean-Paul Dubost.

< Régnié

Dès mon arrivée, Jean-Paul Dubost joue la modestie : « Pourquoi venez-vous chez moi, alors que tant de vignerons méconnus du Beaujolais font un superbe travail ? ». Puis, il se ravise, m'entraîne dans son musée de la vigne et du vin. Ce n'est pas celui de Georges Duboeuf, mais pour ceux qui aiment les objets anciens, cela vaut le détour ! Il se laisse photographier, y prend même du plaisir. Je viens de comprendre que Jean-Paul Dubost est un vigneron de talent qui cache une grande timidité et c'est seulement autour de ses vins que sa langue se délie. Il connaît bien le monde la restauration, ses vins sont chez nombre d'étoilés Michelin, dans les bistrots à vins, mais aussi chez les cavistes les plus réputés. L'ami Georges-Albert Aouste place ses bouteilles sur les meilleures tables de France. Le régnié de la propriété est une valeur sûre, qualité constante d'année en année, des tanins fins et harmonieux, un vin charmeur à la palette aromatique étendue qui s'accordera parfaitement avec un faisan, une pintade ou même un pigeon.
Prix public : 5.52 7 ttc

> Claude Geoffray
Château Thivin
69460 Odenas
Tél 04 74 03 47 53 - Fax 04 74 03 52 87
e-mail geoffray@château-thivin.com
web www.chateau-thivin.com


Claude Geoffray.

< Côte-de-Brouilly

Thivin, en plein cœur du Beaujolais, c'est une atmosphère, un charme, un petit château au toit de tuiles vernissées, sur la colline de Brouilly. Un petit paradis, acheté avec 2 ha de vignes par l'ancêtre Zaccharie en 1877. Honneur soit rendu à cet ancêtre visionnaire qui choisit d'investir dans le vin en dépit du phylloxéra et de terribles gelées et permit à ses héritiers de faire de Thivin la référence incontestable du cru côte-de-brouilly. Quand d'autres déplorent une année 2001 très difficile, Claude, par un travail méticuleux, réussit quelques très beaux vins. Je ne suis d'ailleurs pas le seul à le penser : restaurateurs et sommeliers accourent pour retenir des cuvées d'anthologie. Claude est un des premiers à vendre une bonne partie de ses vins sous le nom de ses parcelles. La cuvée Zaccharie Geoffray est exceptionnelle, mais toute la gamme en côte-de-brouilly mériterait des éloges.
Tarif restauration : 7.50 7 HT

> Louis Jadot
Château des Jacques
71570 Romanèche-Thorins
Tél 03 85 35 51 64 - Fax 03 85 35 59 15
e-mail château-des-jacques@wanadoo.fr
web www.louis-jadot.com

< Moulin-à-vent

Fi de la crise ! Avec quelques autres, Louis Jadot, pense que le Beaujolais est une région pleine d'avenir, pour peu qu'on se bouge et qu'on casse la bonne vieille tradition ! Il a racheté le Château-des-Jacques, une des plus belles propriétés du cru moulin-à-vent et vient de récidiver et de bouleverser totalement le paysage viticole régional en achetant une très belle propriété dans le cru morgon : le château Bellevue. Louis Jadot est en passe de démontrer que le Beaujolais peut et doit produire de grands vins. Ses méthodes ? Sélections parcellaires, égrappage des raisins, élevage en fûts neufs. Résultat : des vins qui se rapprochent de la Bourgogne, déroutant de nombreux dégustateurs à l'aveugle qui en prennent un sérieux coup au moral et surtout à leur égo !
Évidemment les prix suivent... à la hausse et les bouteilles de Jadot sont parmi les plus chères de la région. Dans cette propriété, on trouve, à mon sens, le meilleur beaujolais blanc au royaume du gamay.

> Paul Janin & fils
71570 Romanèche-Thorins
Tél 03 85 35 52 80 - Fax 03 85 35 21 77


Eric Janin.

< Moulin-à-vent

Les Janin n'ont rien à cacher et avouent que pour eux aussi, l'année 2001 a été difficile. Ils confient une partie de leur beaujolais-villages au négoce et cette année quelques cuves sont restées pleines. Eric, le fils, reste cependant positif « toute expérience apporte un plus, celle-ci m'amènera à réduire encore plus les rendements ». On sent ici la volonté de la jeune génération : faire toujours mieux ! Ainsi des essais de culture biodynamique sont effectués sur plusieurs parcelles. Le seul apport d'engrais dans les vignes se fait à partir de compost. Tout ce travail se retrouve dans le flacon. Le Clos du Tremblay 2001 se caractérise par d'agréables arômes de griotte, on y trouve des notes de tabac et de cuir qui annoncent un beau moulin-à-vent. Des tanins fins et des notes minérales, tout ce qu'il faut pour l'attendre 4 à 5 ans. J'ai dégusté des vieux millésimes ouverts par Paul et qui démontrent, s'il le fallait, que non seulement la Bourgogne n'est pas bien loin, mais qu'un vin de la propriété doit se faire désirer pour être bu. Avec par exemple des côtelettes de chevreuil.
Prix restauration : 5.65 7 ht

> Jean-Marc Lafont
Domaine de Bel Air
69430 Lantignié
Tél 04 74 04 82 08 - Fax 04 74 04 89 33


Jean-Marc Lafont

< Régnié

Dans le Beaujolais, les plaquettes publicitaires sont rarement luxueuses, mais celle de Jean-Marc Lafont dénote un sens aigu du marketing. L'homme d'ailleurs ne ménage pas ses efforts pour accéder au rang des plus grands de la région. Il investit non seulement dans son propre vignoble mais se lance également dans une activité de négoce et signe ainsi une palette d'étiquettes impressionnante. Plutôt producteur de beaujolais-villages et brouilly, j'ai cependant choisi de le présenter pour son régnié qui malheureusement reste très minoritaire dans la production du domaine. Ce vin est à mon avis le meilleur représentant de l'appellation. Un nez très expressif, des arômes marqués d'iris, de violette, une longueur en bouche tout à fait exceptionnelle avec des notes réglissées, des tanins non agressifs, un vin de plaisir tout à fait agréable à déguster dès à présent pour le 2001, cuvée « La Ronze ». Annick, son épouse, la plus charmante des hôtesses, le conseille avec un civet de lapin. Je l'imagine bien ainsi et attend cet hiver pour confirmer cet accord d'une fine cuisinière qui a su nous retenir pour le repas de midi.
Prix restauration : 4.50 7 ht

> Hubert Lapierre
Les Gandelins
71570 La Chapelle de Guinchay
Tél 03 85 36 74 89 - Fax 03 85 36 79 69
e-mail hubert.lapierre@terre-net.com
web www.domaine.lapierre.com

< Chénas

Pas vraiment de prise de tête chez ce vigneron qui n'a pas envie de concurrencer les grands bourgognes. Non, une simplicité exprimée dans des vins faciles à boire, mais toujours d'une grande tenue. Il a d'ailleurs inscrit sur son petit dépliant une phrase qui résume à elle seule la production du domaine : « Ce jovial vigneron fait des vins à son image ». J'ai goûté un chénas et un moulin-à-vent 2001 quelque peu discrets, mais le millésime n'était pas simple. Par contre, le chénas 1999, élevé en fût de chêne, n'a, à mon avis, qu'une année à attendre avant d'exprimer toute sa palette de fruits très mûrs. Un beau vin à apprécier avec une pintade aux pommes confites.
Prix restauration : 4,80 7 ht

> Marcel Lapierre
Les Chênes
B.P. n°4
69910 Villié-Morgon
Tél 04 74 04 23 89 - Fax 04 74 69 14 40
e-mail informations@marcel-lapierre.com
web www.marcel-lapierre.com


Marie et Marcel Lapierre

< Morgon

Le monde du vin est constitué de faiseurs, d'économistes, de stars, d'ayatollahs, de riches, de pauvres, de faussaires, et puis d'hommes sincères qui aiment leur vin, leurs vignes, leur cave, la vie, qui aiment peut-être avant tout les hommes qui boivent leur travail. Ils ne parlent pas consommateurs et consommation. Ils aiment recevoir, parler, échanger, vibrer. Marcel Lapierre est de cette dernière espèce, la plus belle. Chez Lapierre, pas de discours, l'homme est un épicurien. Il nous ouvre sa cave personnelle et je peux vous assurer que c'est bien rare chez un vigneron. Des vins de tous pays, des cigares, et juste à côté des saucissons (les meilleurs de ma vie de gastronome !). Il nous invite alors à goûter sa production, nous l'explique brièvement, ne cherche pas les compliments, observe simplement, discrètement. Chez Lapierre : un morgon, le même, décliné sous trois vins, un non souffré-non filtré (attention à conserver impérativement à une température constante de 14°C), un non filtré et un autre que nous dénommerons « traditionnel ». Des vins d'une profondeur d'arômes, d'une saveur difficiles à égaler. Il va sans dire que de nombreux restaurateurs ont adopté les vins de Lapierre et, comme Eric Fréchon, ne tarissent plus d'éloges sur ce vigneron qui met son âme en bouteilles. Ah, si tous les vignerons de France, ne faisaient pas pousser la vigne comme d'autres agriculteurs font pousser le maïs, et suivaient un peu la route d'un Lapierre, on aurait peut-être moins peur des étrangers et de leurs usines d'embouteillage...
Prix restauration : 7.60 7 ht

> Mommessin
Le Pont des Samsons
69430 Quincié-en-Beaujolais
Tél 04 74 69 09 30 ­ Fax 04 74 69 09 28
e-mail information@mommessin.com

< Moulin-à-vent

La maison Momessin, intégrée à un grand groupe, est restée très spécialisée dans des vins de restauration et de cavistes. Grande structure oblige, elle brasse d'énormes volumes et certains vins plaisent quand d'autres laissent indifférents. Il s'agit cependant toujours de vins élaborés avec soin, visant des publics très différents selon les lieux de vente. Il est indéniable que, Philippe Bardet, dirigeant de l'entreprise, œuvre pour rester dans le peloton de tête des meilleurs et qu'il y réussit. Les réserves des domaines sont là pour le prouver. La réserve du Domaine de Champ de Cour, un moulin-à-vent, m'a particulièrement séduit. Un millésime 2001 qui a de l'avenir, tout indique à mon nez et à mes papilles que Momessin a encore frappé fort, même sur une année de « disette ». Des arômes de cannelle, des tanins de chêne neuf déjà bien fondus, un vin fin à laisser dormir 5 à 10 ans dans une cave. Je l'ai dégusté avec un poulet de Bresse cuisiné avec un coteaux du Layon et servi avec un riz sauvage, ce fut un délice.
Prix restauration : 8.38 7 ht  

> Laurent Perrachon
Domaine des Mouilles
69840 Juliénas
Tél 04 74 04 40 44
e-mail laurent.perrachon@wanadoo.fr


Laurent Perrachon

< Juliénas

À mon arrivée, Laurent sort comme un diable du petit caveau de dégustation, entouré de ses deux jeunes enfants turbulents. Un peu pressés par le temps, Jean-Luc, le photographe qui m'accompagne, et moi-même n'avions pas prévu de nous attarder. C'était sans compter avec le sens de l'hospitalité de cette famille. Les petits chèvres secs, le saucisson, le pain, tout était prêt. Et ce fut une longue et belle dégustation. La propriété produit 3 crus et un beaujolais-villages. Nous nous sommes concentrés sur le juliénas 2001 qui tire parfaitement son épingle du jeu dans l'appellation. Il laisse apparaître immédiatement au nez des arômes de kirsch. C'est un vin riche, bien structuré avec une très belle longueur en bouche marquée par des griottes compotées. Ce vin fait merveille avec un pot-au-feu. Je vous conseille également de vous préparer à découvrir la cuvée vieilles vignes qui doit attendre plusieurs années avant d'être bue. Nous avons eu la chance d'ouvrir la dernière bouteille de 1972, un régal !
Prix restauration : 4.27 7 ht

> Dominique Piron
Morgon
69910 Villié-Morgon
Tél 04 74 69 10 20 - Fax 04 04 74 69 16 65
e-mail dominique-piron@domaines-piron.fr
web www.domaines-piron.fr  


Dominique Piron a abandonné la taille en gobelet et palisse ses vignes, « ainsi le raisin respire mieux et j'obtiens une plus belle maturité »

< Morgon
Envoyé là par mon ami Jean-François Mesplède, journaliste au Progrès de Lyon, j'ai découvert un homme de contact, au sourire enjôleur, à la verve intarissable, passionné par son métier. Très tôt le matin, Dominique Piron se prête volontiers à la séance photos sans cesser de parler du morgon, du beaujolais et de son travail. Il fait référence à la tradition, mais c'est aussitôt pour asséner que « c'est trop souvent un vrai boulet ». Il a d'ailleurs abandonné la taille en gobelet et palisse ses vignes, « ainsi le raisin respire mieux et j'obtiens une plus belle maturité ». Grand vinificateur, Dominique ne se contente plus de son domaine, et après avoir rendu plusieurs fois visite à Guigal dans les Côtes-Rôties, il a pris en charge une soixantaine d'hectares de vignes que des propriétaires lui confient. Ainsi, sous le nom de Dominique Piron on peut trouver non seulement du morgon, mais également des régnié, brouilly, moulin-à-vent ou pouilly-fuissé. Le morgon, côte du Py 1999, est d'une belle couleur sombre grenat, présente des tannins serrés, des arômes de cerises, presque de griottes confites, une fin de bouche légèrement épicée. Voilà bien le vin qui convient parfaitement, mais ce n'est qu'un exemple, à la cuisine de Yves Camdeborde à la Régalade à Paris, des viandes mitonnées accompagnées de champignons de sous-bois.
Prix restauration : 5.34 7 ht

> Jean-Noël Sambardier
Domaine Manoir du Carra
69640 Denice
Tél 04 74 67 38 24 - Fax 04 74 67 40 61
e-mail jsfambardier@aol.com

< Beaujolais-villages

Un domaine familial attaché aux traditions mais aussi à l'écoute des innovations. Quatre générations s'y sont succédées pour arriver à Jean-Noël qui a considérablement agrandi la propriété en la faisant passer de 4 à 20 hectares. Un vigneron qui sait composer avec les années difficiles et plus faciles, jouer en assemblage avec ses différentes parcelles, pour donner à sa clientèle un vin d'une qualité très suivie. Dans cette exploitation se cachent des beaujolais-villages de restauration, de bistrots, mais également de grandes tables. La cuvée non filtrée, élaborée à l'origine pour un exportateur américain est très séduisante. Elle pourrait rivaliser avec pas mal de flacons des crus voisins. Une très belle persistance en bouche. Je l'ai beaucoup appréciée avec des petits farcis provençaux.
Tarif restauration : 4,00 7 ht

> Pierre Savoye
Sur la Côte du Py
69910 Villié-Morgon
Tél 04 74 04 21 92 - Fax 04 74 04 26 04 


Pierre Savoye

< Morgon

Chez les Savoye on fait bouteilles à part. Pierre et son épouse Nicole ont gardé chacun leurs vignes et travaillent dans deux directions « opposées ». Les vins de Madame sont vinifiés pour Georges Dubœuf qui les commercialise sous l'étiquette du domaine, ceux de Monsieur sont vendus à la propriété. Pierre m'a été présenté par Dominique Piron, mon à- priori était favorable! Et à juste titre. Oui, il était temps de mettre cette maison en avant. J'ai trouvé ici des morgons qui n'ont rien à envier à certains crus de Bourgogne, mis à part les prix ! Tous sont issus de la Côte de Py, un terroir bénéficiant d'une exposition remarquable. Pierre vinifie parcelle par parcelle, fait ses assemblages pour obtenir une gamme complète de morgons dans laquelle on découvre une cuvée vieille vigne parmi les plus expressives du cru. Les vins de Pierre sont, contrairement à l'habitude en Beaujolais, à attendre en général deux à trois ans avant d'être servis avec des plats de gibier, par exemple.
Prix restauration : 4.25 7 ttc

> Michel Tête
Domaine du Clos du Fief
« Les Gonnards »
69840 Juliénas
Tél 04 74 04 41 62 - Fax 04 74 04 47 09

< Beaujolais-villages

Michel est à la tête d'un petit domaine familial de 13 ha, à cheval sur 3 appellations : juliénas, saint-amour et beaujolais-villages, ce dernier étant produit sur la commune de Jullié. L'homme est connu pour des vins de caractère, des vins qui n'expriment pas uniquement les fruits, mais aussi le terroir. Son beaujolais nouveau est ainsi classé parmi les meilleurs, aromatique certes, mais développant de belles notes capiteuses. Il en est ainsi de son beaujolais-villages au goût minéral. Il aime le définir comme un beaujolais de garde et il est vrai qu'on trouve encore bien du plaisir à l'ouvrir deux ou trois ans après le millésime. Une très belle bouteille de restauration à servir pendant tout un repas. Dégusté frais, il peut sans erreur accompagner une belle sole meunière et, en fin de repas, un fromage type citeaux.
Tarif restauration : 3,57 7 ht

> Georges Viornery
69460 Odenas
Tél 04 74 03 41 44


Georges Viornery

< Brouilly

Georges Viornery est un type formidable. Lorsque je lui ai écrit pour recevoir ses échantillons et déguster son vin, j'ai reçu une lettre manuscrite d'une page, d'une belle écriture. Ce fut d'ailleurs un des premiers à me répondre. Pas de prospectus publicitaire tape-à-l'œil, pas de tarifs, pas d'e-mail, de fax et pas de formule emphatique pour remercier le journaliste de s'être intéressé à son travail. Qu'en déduire ? Que Georges Viornery est rétif à la modernité, que Georges Viornery est un original ? Rien de tout cela. Georges Viornery est tout simplement un des meilleurs de l'appellation Brouilly et peut-être le meilleur en côte-de-brouilly. Ses vins m'ont ébouriffé tant ils sont savoureux, avec des tanins soyeux, fins et des vraies notes de terroir. Sachez de plus, que des importateurs américains ont découvert les trésors que recèle cette propriété bien avant beaucoup de journalistes français, pourtant toujours à la recherche des meilleurs.
Prix restauration : 4.00 7 ht

Article précédent - Article suivant


Vos commentaires : cliquez sur le Forum de L'Hôtellerie

Rechercher un article : Cliquez ici

L'Hôtellerie n° 2795 La Cave 14 Novembre 2002 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration