×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

VIE PROFESSIONNELLE

Bretagne

L'UAT FÉDÈRE LES ACTEURS DU TOURISME

L'ensemble des professionnels du tourisme de Bretagne vient de se regrouper au sein de l'Union des acteurs du tourisme. Cette entité, présidée par Jean-Marc Le Carour, se pose comme un interlocuteur incontournable de l'économie touristique.

C'est une première en France et cela se passe en Bretagne où l'ensemble des acteurs du tourisme vient de s'unir au sein de l'Union des acteurs du tourisme, l'UAT. Cette entité, regroupant aussi bien entreprises, institutions ou associations, est présidée par Jean-Marc Le Carour, président de la FIHB et propriétaire du Légend Café à Lorient. "Cela fait environ 3 ans que nous travaillons sur ce projet, explique le nouveau président. Cette union a été déclenchée par le plan Emploi-Formation Etat-Région qui avait réuni l'ensemble des acteurs du tourisme afin de se pencher sur ce dossier." L'UAT rassemble, bien entendu, les professionnels de l'hôtellerie-restauration, mais également ceux des agences de voyages, du transport comme les autocaristes, du tourisme vert et rural, de l'animation, etc. "Tous les acteurs qui ont un contact réel avec la clientèle", d'après Jean-Marc Le Carour. Ensemble, ils vont œuvrer, dixit les statuts de la nouvelle union, "pour le développement de l'économie touristique, l'évolution des métiers qui y concourent et la valorisation du potentiel humain". Les membres actifs de l'association sont répartis en deux collèges, le groupement des adhérents du secteur marchand (disposant de 60 % des voix) et celui des adhérents du secteur associatif. Par ailleurs, l'association dispose de membres associés (CDT, CRT, CCI, chambre de métiers et de l'agriculture, etc.) et peut enfin inviter des conseillers techniques à participer à ses travaux. "Nous allons associer progressivement différents partenaires afin que l'UAT devienne le partenaire incontournable du tourisme en Bretagne. Nous avons par ailleurs une légitimité puisque ce sont l'Etat et la Région qui ont provoqué cette union !" Deux entités qui auront par ailleurs du mal, compte tenu de leurs responsabilités d'origine, à ne pas soutenir financièrement la nouvelle association.

Un interlocuteur privilégié
On ne peut qu'applaudir cette belle union réunissant des acteurs qui n'ont pas toujours fait front commun. Encore faut-il qu'elle ne reste pas une coquille vide. Un programme d'action a donc été défini pour 2002-2003. Les 6 mois à venir seront consacrés à l'explication, aux rencontres... afin de présenter l'UAT aux différents représentants du tourisme et de la faire connaître. Un travail qui n'ira certainement pas sans difficulté. L'UAT concurrent du CRT ? "Non, précise Jean-Marc Le Carour, nous nous posons comme l'interlocuteur privilégié du CRT qui, contrairement à nous, n'a pas de contact direct avec la clientèle. Nous rendons au contraire son travail plus performant." L'UAT pourra ensuite décliner son programme d'actions en poursuivant notamment les initiatives engagées dans le cadre du Contrat d'objectif de formation tourisme (mise en œuvre de projets d'expérimentation de formations engagés par certains territoires, finalisation du guide d'information sur les métiers, constitution de groupes de travail sur les thèmes du groupement d'employeurs, de l'alternance, de l'accueil et du tutorat en entreprise, etc.). L'UAT souhaite favoriser l'emploi dans le tourisme breton (enrichir le contenu des métiers de l'activité touristique, travailler sur l'image de la profession...), améliorer l'information des professionnels (connaissance du marché et des flux de clientèles, aides à la création d'entreprise, financements...), et être enfin un partenaire actif dans la mise en œuvre des actions de promotion de la Bretagne. "Nos principaux points communs concernent l'emploi, précise le président de l'UAT. Nous devons mettre en place des passerelles afin d'inciter les salariés à venir travailler dans le tourisme. Nous voulons mettre en place des centres de formation adaptés à la demande, des troncs communs, des postes nouveaux... Il s'agit d'une véritable révolution de la formation, et cela doit se faire en partenariat avec l'Education nationale, l'ANPE, les Missions locales... J'ai été surpris de voir que nous avions enfin pris la mesure de l'urgence de travailler ensemble. Il existe une réelle volonté de dépasser les corporatismes pour aller vers la chose commune."
O. Marie zzz76v

Article précédent - Article suivant


Vos commentaires : cliquez sur le Forum de L'Hôtellerie

Rechercher un article : Cliquez ici

L'Hôtellerie n° 2769 Hebdo 16 Mai 2002 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration