×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

ENTREPRISE

Nantes

Un Kyriad pour dynamiser la gare nord

L'Hôtel de Vendée, situé sur le secteur gare nord de Nantes, devient un Kyriad 3 étoiles. L'établissement racheté par Bernard Lefebvre, président du club hôtelier de Rennes, devrait attirer une clientèle touristique de qualité et surtout d'affaires.


Bernard Lefebure explique : "Nos tarifs sont 10 % plus chers que les 2 étoiles et 15 % moins chers que les 3 étoiles, avec des prestations de 3 étoiles plus."

Président du club hôtelier de Rennes, Bernard Lefebvre, déjà propriétaire de l'hôtel de 47 chambres Kyriad Rennes-Gare , vient d'ouvrir un nouvel établissement, sur Nantes cette fois, mais toujours place de la gare. L'ancien Hôtel de la Vendée devient donc un Kyriad 3 étoiles. Disposant de quelque 94 chambres, l'établissement a été "totalement refait, dixit le nouveau propriétaire. Il était propre, mais quelque peu vétuste". Les travaux ont duré près d'un an. "En fait, j'ai acheté au 1er janvier 2001. Nous avons fermé en février et mars toute la partie façade de 50 chambres en laissant l'autre ouverte. Mais nous nous sommes vite rendu compte que cela n'était pas viable. L'établissement a donc été fermé dans sa totalité de mai 2001 à janvier 2002." 53 chambres ont donc été ouvertes en février, et les 41 restantes, 1 mois plus tard. Le tout pour un investissement travaux de plus de 2 Me. Fenêtres, électricité, tuyauterie, déco, accueil... tout a été "désossé. Je n'ai gardé que les dalles de béton et les couloirs". Pour le reste, tout est neuf.
Le Kyriad Nantes gare nord offre donc un visage attrayant avec, dès l'entrée, une végétation quasi luxuriante rappelant le jardin des plantes situé à proximité, un bar réservé à la clientèle contrairement à autrefois, un coin salon réservant un point Internet, et une télévision grand écran "pour le foot. Nous avons également innové pour la climatisation réversible et le chauffage qui se font au gaz naturel. J'ai en effet conclu un partenariat avec Gaz de France qui souhaite faire de l'hôtel un exemple en la matière sur la région". Ainsi, toute la gestion du chauffage et de la climatisation se fait à partir de la réception, évitant de fait les surconsommations et les manipulations intensives des clients. Côté hébergement, l'hôtel propose 4 types de chambre : la Kyriad à 58 e, la Kyriad Plus à 64 e, la Kyriad Salon à 70 e, et enfin, la Kyriad Suite à 88 e. "Cet éventail de chambres doit satisfaire toutes nos clientèles et les différents budgets des sociétés." L'établissement s'agence en fait sur deux bâtiments accolés, l'un de 7 étages et l'autre de 5. L'ensemble étant animé par une équipe de 9 personnes, dont 5 mi-temps, dirigée par Murielle Soulard. "Nous employons une femme de chambre à temps partiel, une responsable de chambre, et nous faisons également appel à une société extérieure pour faire les chambres."

Des tarifs stratégiques
Dans ce secteur de la gare nord, le parc hôtelier est essentiellement composé d'établissements indépendants. "De l'autre côté, gare sud, il y a un Mercure, un Ibis... Ce secteur nord avait besoin d'être dynamisé. C'est un côté plaisant car les voyageurs débarquent tout de suite dans le vieux Nantes. En termes touristique, c'est bon. Par ailleurs, le Puy-du-Fou n'est pas loin de Nantes, et ne dispose pas de capacités hôtelières suffisantes. Nous jouons donc cette carte des tour-opérateurs qui combinent soirée au Puy-du-Fou et visite le lendemain de Nantes. Cette ville accueille davantage de manifestations que Rennes, et je suis donc plus optimiste pour les week-ends." Mais Bernard Lefebvre devrait essentiellement compter sur la clientèle d'affaires. "Une étude de marché faite par Coach Omnium à notre demande a montré une suffisance du 2 et 3 étoiles sur la ville, et un vieillissement du parc." Le Kyriad se positionne donc sur le marché tarifaire intermédiaire du 2 étoiles plus. "Nos tarifs sont 10 % plus chers que les 2 étoiles et 15 % moins chers que les 3 étoiles, avec des prestations de 3 étoiles plus." L'objectif affiché est un TO de 55 % avec un prix moyen chambre de 54,8 e.
O. Marie zzz36v

Article précédent - Article suivant


Vos commentaires : cliquez sur le Forum de L'Hôtellerie

Rechercher un article : Cliquez ici

L'Hôtellerie n° 2768 Hebdo 9 Mai 2002 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration