×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

VIE PROFESSIONNELLE

Umih Haute-Loire

Dynamique retrouvée

Une soixantaine de professionnels se sont réunis autour de leur président, Régis Marcon, pour l'assemblée générale de l'Umih 43.

Globalement, l'activité remonte la pente depuis 6 ans. Il y avait 102 hôtels homologués en 2000 contre 86 en 1995. Le chiffre d'affaires total de la profession est en hausse de 32 % sur la même période avec la création de 450 emplois. Le secteur compte désormais 1 879 salariés. Le nombre de nuitées a augmenté de plus de 10 % en 15 ans. Un effort a été fait pour les démarches qualité : près de la moitié des hôtels-restaurants sont désormais classés en catégorie 2 étoiles. Malheureusement, la fréquentation reste trop faible aux yeux des professionnels. Le taux d'occupation moyen pour 2000 a plafonné à 40,7 %. Et l'essentiel de l'activité reste fortement concentré sur la saison d'été de juin à septembre. Le débat s'est donc tourné vers les moyens à mettre en œuvre pour améliorer l'attraction touristique de la Haute-Loire avec notamment l'intervention de Jean-Pierre Marcon, président du comité départemental de tourisme.
Jacques Barrot a insisté sur le rôle du conseil général, dont il est président : "Nous sommes un partenaire solide du secteur de l'hôtellerie-restauration, conscients de son importance en termes d'attractivité et de dynamisme." Délaissant par la suite les questions locales, les professionnels ont écouté leur président national André Daguin évoquer les deux gros dossiers actuels : TVA et RTT. "Notre profession doit se moderniser. Nous devons aller vers une réduction du temps de travail à une allure compatible avec nos possibilités, avec les aides et les allégements nécessaires. Il ne faut pas nous demander de passer directement aux 35 heures."
Il a aussi abordé les difficultés pour recruter du personnel et l'injustice fiscale que représente la TVA à double vitesse, c'est-à-dire 19,6 % pour les restaurateurs classiques et 5,5 % pour la vente à emporter.
P. Boyer zzz74v

Le bureau de l'Umih 43

* Président : Régis Marcon (Auberge et Clos des Cîmes à Saint-Bonnet-le-Froid)
* Vice-président : Jean-Pierre Vincent (restaurant Vincent à Saint-Julien-Chapteuil)
* Trésorier : Pierre Faurite (L'Olympe au Puy-en-Velay)
* Responsable hôtellerie : Lionel Degrèze (Hôtel Echo et Abbaye à La Chaise-Dieu)
* Responsable cafetiers : Régis Moulin (Saint-Bonnet-le-Froid)
* Formation : André Perrier (Le Bourbon
à Yssingeaux) * Relation médias : Jean-Pierre Vidal (restaurant Vidal à Saint-Julien-Chapteuil)

Pour tous renseignements :
Tél. : 04 71 09 13 12

Article précédent - Article suivant


Vos commentaires : cliquez sur le Forum des Blogs des Experts

L'Hôtellerie n° 2751 Hebdo 10 Janvier 2002

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration