Actualités

François Liguori

Rencontre avec un homme de fer

Sans cesse, il crée. Du métal, du bois flotté..., il les assemble et voilà un objet unique et inédit. Outre ses créations pour Pescatore, François Liguori réalise des décors dans le monde de l'hôtellerie et de la restauration. Découverte. zzz40d

FrancoisLiguori.JPG (3020 octets)
François Liguori : un amoureux du fer.

Voici onze ans que ce voyage au long cours a commencé. Un parcours que François Liguori a entamé à Sète à bord de sa société Pescatore. Onze ans de création en métal au rythme des vagues de cette Méditerranée toute proche, de laquelle il ne saurait se détacher tant elle fait partie de sa vie et de ses œuvres. Le résultat est une collection originale de luminaires, de mobilier et d'accessoires de décoration. Ce fer qu'il aime tant, François Liguori le marie à d'autres matériaux : le verre, le bois, le rotin, le scoubidou ou la céramique pour donner naissance à d'autres objets encore.
Il y a deux ans, le hasard le conduit dans le monde de l'hôtellerie, à Palavas-les-Flots, la petite station balnéaire, symbole de vacances. Son château d'eau des années 60 a été reconverti en escale touristique et gastronomique. Tout en haut, au 12e étage, un restaurant panoramique tournant offre un paysage à 360° des Cévennes et de la Grande Bleue en 1 h 30. La restauration a été concédée à David Moreno et son équipe de cuisiniers vignerons.
François Liguori a su donner à ce lieu une identité marine et chaleureuse. Cordes, filets et bois flotté s'exposent en transparence sous les tables de verre. Les cordages marins s'enroulent sur les assises des chaises, les perches en palétuvier, utilisées autrefois pour l'élevage des huîtres, ont été reconverties en lampadaires ou comptoir d'accueil, et les coquilles d'huîtres font office de poignées de console. Les poteaux s'habillent de majestueux claustras, tandis que les murs se parent de panneaux de zinc martelé, traités en courbe pour rappeler les vagues toutes proches.
Mais François Liguori n'en est pas resté là. A Sète, il a investi le Grand Hôtel, une magnifique bâtisse construite dans les années 1880. Pas de doute, le style contemporain de cet artiste se marie harmonieusement à toutes les époques. Une marquise baroque à l'entrée, des lampadaires et appliques géantes et un présentoir vous interpellent dans le patio. Le plafond de la salle de petit-déjeuner a été réalisé avec une structure métallique sur laquelle une toile a été drapée. Les miroirs 'Solea' et 'Carlotta' apportent une touche graphique sur les murs habillés de planches de pin patinées à la sauce Liguori. Dans les chambres, les chevets en chêne avec piètement en tube martelé se transforment à bon escient en tabourets. Les lits à baldaquin allient une structure aérienne en fer forgé sur des pieds en branches de châtaignier. Miroirs, tringles, têtes de lit, lampes et consoles, sont autant de notes originales. n

A découvrir à Equip'Hôtel, hall 5 - stand I 61

Phare.JPG (4278 octets) Phare2.JPG (5169 octets) Phare3.JPG (6221 octets)
Le Phare à Palavas-les-Flots : ambiance marine et chaleureuse dans ce restaurant tournant à 360°.

ChambreFerForge.JPG (5774 octets)
Dans les chambres, la structure aérienne du baldaquin anime l'espace sans l'alourdir.

Gossile.JPG (3360 octets)
'Gossile', un dessous-de-plat signé Pescatore.

SallePetitDej.JPG (5043 octets)
Salle de petit-déjeuner au Grand Hôtel à Sète : au plafond, une structure métallique où une toile a été drapée.

Lampadaires.JPG (5191 octets)
De gigantesques lampadaires et appliques envahissent l'espace. 

 

Bloc - notes

Pescatore
Atelier François Liguori
Rue de Rome

Parc Aquatique
34200 Sète
Tél. : 04 67 43 21 74

Adresses

Article précédent - Article suivant


Vos commentaires : cliquez sur le Forum des Blogs des Experts

L'Hôtellerie n° 2740 Supplément Décoration 18 Octobre 2001


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration