×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Actualité
_________

Grande-Bretagne

Friendly Hotels sollicité par de nouveaux actionnaires

Réalisée voilà tout juste quelques mois, la restructuration financière du groupe britannique, Friendly Hotels, 'bras armé' de Choice Hotels International sur le Vieux Continent, semble avoir assez rapidement porté ses fruits.

A la suite d'un développement soutenu, Friendly Hotels affichait en effet au terme de son dernier exercice, une dette proche des 60 millions de livres sterling. Devant cette situation, l'Américain Choice Hotels International avait décidé d'une part d'abandonner ses royalties durant les 5 prochaines années, d'autre part, il avait rédigé une lettre de crédit à l'attention de Friendly d'un montant avoisinant les 11,5 millions de dollars. De son côté, le Britannique s'était, lui, engagé à augmenter le taux de conversion de chacune des actions convertibles détenues par Choice Hotels. Ce qui signifiait un renforcement des positions capitalistiques de Choice dans la compagnie d'outre-Manche (de 44 % à 69 %). Sans oublier l'engagement de Friendly Hotels à céder en plus, 13 hôtels non stratégiques.
Ayant aujourd'hui bouclé ce dernier projet tout en profitant pleinement de bons résultats conjoncturels et de l'arrivée de Michaël Finkelman en qualité de président, la donne de Friendly Hotels a totalement changé. A tel point d'ailleurs que différents investisseurs viennent de solliciter le principal actionnaire, Choice Hotels International, afin de racheter la totalité ou une partie de leurs actions. Close Brothers pour le compte de Choice et Insinger English Trust pour Friendly étudient actuellement les offres potentielles.
Selon Bertil Charbonnier, patron de Choice France, l'Américain n'envisagerait pas de sortir totalement de Friendly Hotels.
C. Cosson

Article précédent - Article suivant


Vos commentaires : cliquez sur le Forum des Blogs des Experts

L'HôTELLERIE n° 2724 Hebdo 28 Juin 2001


zzz36i
zzz36v
L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration