×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Entreprise
__________

Saison d'hiver 2000-2001

Globalement satisfaisante

En dépit de conditions climatiques difficiles, les touristes étaient au rendez-vous cet hiver dans la montagne française. Certains massifs ont néanmoins plus souffert que d'autres comme les Vosges, le Jura et le département de l'Isère.

La montagne a bel et bien 're-gagné' les Français et autres touristes étrangers. Après la forte désaffection constatée voilà près de quatre ans, les consommateurs ont apparemment, aujourd'hui, repris le chemin des pistes. "Malgré un faible enneigement en début de saison, je crois que l'on peut d'emblée souligner les bons résultats d'ensemble de l'hiver 2000-2001", a annoncé Michelle Demessine, secrétaire d'Etat au Tourisme, en présentant son bilan à la presse.
La fréquentation française et étrangère (17,4 % des vacanciers des sports d'hiver) s'est, de fait, 'globalement' révélée satisfaisante dans de nombreux massifs. Cette situation a d'une part bénéficié au secteur de l'hôtellerie, dont les taux d'occupation ont enregistré une hausse de 2 à 5 % en début de saison. Quant aux autres modes d'hébergement, plus de 85 % des offices de tourisme interrogés ont déclaré constater un nombre de réservations identique ou supérieur à celui de l'année précédente. Reste que tout le monde n'a pas été logé à la même enseigne. Quelques massifs ont effectivement beaucoup plus souffert que d'autres. "Si la saison s'est avérée très satisfaisante sur les Alpes du Sud et du Nord, qui ont profité d'un bon enneigement, elle a été inférieure à l'hiver 1999-2000 dans les Vosges, le Jura et le département de l'Isère", a précisé la secrétaire d'Etat au Tourisme.

Mesures fiscales
Autre élément caractéristique constaté lors de la dernière saison hivernale : "La confirmation d'un certain nombre de tendances lourdes concernant les comportements et attentes des consommateurs." Désormais, il est clair que les touristes réservent de plus en plus tardivement, notamment en dehors des périodes de vacances scolaires. Ces derniers souhaitent, en outre, s'adonner davantage à des activités 'hors ski' comme la randonnée à pied, les sorties en raquettes ou bien encore l'escalade. Sans oublier une augmentation sensible des courts séjours. De nouvelles attitudes "qui confortent les professionnels du tourisme montagnard dans leur souci et leur volonté de qualifier et diversifier leur offre touristique globale", a souligné Michelle Demessine. Et d'ajouter : "Une préoccupation qui est aussi la nôtre et pour laquelle le gouvernement a engagé plusieurs mesures." A commencer par la relance de la politique d'aménagement du territoire à travers les conventions de massif.
Le secrétariat d'Etat au Tourisme s'est aussi fortement impliqué dans la mise en place de mesures fiscales qui tendent à améliorer la qualité de l'hébergement touristique de montagne (5 millions de lits touristiques dont 2 millions dans les seules stations). Avec le dispositif Villages résidentiels de tourisme (VRT), qui a été publié au Journal officiel le 21 avril 2001, les propriétaires d'hébergements montagnards et littoraux peuvent dorénavant procéder à des travaux de réhabilitation en bénéficiant, sous certaines conditions, d'une déduction de TVA sur le montant de ces rénovations.

Accroître l'immobilier locatif
S'agissant de l'aide à la construction d'hébergements touristiques neufs, un dispositif fiscal a également été adopté en 1998, se traduisant par une réduction d'impôt sur le revenu des personnes qui investissent dans l'immobilier locatif touristique jusqu'à fin 2002.
"L'objectif est d'accroître l'offre de résidences de tourisme en France dans les zones qui en ont le plus besoin. C'est-à-dire nos pays et nos territoires ruraux qui comprennent, bien entendu, une partie importante de nos zones de moyenne montagne", a déclaré la secrétaire d'Etat au Tourisme. D'après une première étude réalisée par le Syndicat national des résidences de tourisme (SNRT), cette mesure pourrait créer plus de 26 000 logements à vocation touristique d'ici 2006, dont 2 500 dès cette année. Mais du côté de la rénovation hôtelière, rien de nouveau à l'horizon, en dehors de l'aide ponctuelle que peut apporter le Département ou la Région dans certaines conditions, sur certains massifs.
Enfin, Michelle Demessine a rappelé l'existence des quinze mesures sociales arrêtées en faveur des saisonniers. Tout en énumérant différentes initiatives prises dans ce domaine : publication d'un guide sur les droits des saisonniers, création des maisons de saisonniers...
C. Cosson

Fréquentation hôtelière

Régions Evol. 12/1999-12/2000 des TO Evol. 01/2000-01/2001 des TO
Alsace   + 2,5 pts   + 1,7 pt
Aquitaine   + 2,9 pts   + 2,6 pts
Auvergne   - 1,7 pt   + 1,6 pt
Franche-Comté   + 2,1 pts   + 2,9 pts
Languedoc-Roussillon + 5,3 pts   + 6,1 pts
Lorraine   + 2,9 pts   - 1,5 pt
Midi-Pyrénées   + 1,7 pt   + 4,5 pts
PACA   + 5,7 pts   + 5,5 pts
Rhône-Alpes   + 5 pts   + 7,2 pts

* Sources : Insee/DT/Partenaires régionaux


Vos commentaires : cliquez sur le Forum des Blogs des Experts

L'HÔTELLERIE n° 2716 Hebdo 3 Mai 2001


zzz20h
L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration