×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Conjoncture
_____________

Baromètre mensuel sur l'activité restauration commerciale L'Hôtellerie/Coach Omnium - janvier 2001

Janvier : un lendemain de fête calme

o La Province profite du mois
o La restauration haut de gamme s'essouffle
o Les banquets sont en chute libre

© PhotoDisc
Après une année 2000 au bilan très contrasté, les restaurateurs semblent débuter 2001 sur le même ton. Au regard des résultats du baromètre L'Hôtellerie/Coach Omnium, le bilan ne semble pourtant pas si mauvais. Le nombre de couverts servis toutes régions et tous types de restaurants confondus connaît même une légère augmentation de 2,2 % au cumul à fin janvier 2001/2000. Alors que les professionnels de province ont fini l'année dans le marasme, leur activité retrouve des couleurs avec 2,6 % de couverts en plus par rapport à l'an dernier, au même mois. "A ma grande surprise, beaucoup d'entreprises ont décidé de fêter leur repas de fin d'année au début du mois de janvier", déclare Michel Sagne du Belvédère à Limoges. Il est intéressant de signaler, par ailleurs, que 57 % des professionnels du panel considèrent que la fréquentation de la clientèle des entreprises est en hausse par rapport à janvier 2000. Les dîners, pour leur part, en déroute ces derniers mois, se portent mieux pour la majorité des restaurateurs. Toutefois, en région parisienne, les inquiétudes subsistent. "Les problèmes d'insécurité évoqués récemment ont incité la clientèle à rester chez elle", explique un restaurateur de banlieue. Mais le plus surprenant en ce début de millénaire reste la dégringolade des restaurants haut de gamme qui accusent une baisse significative de 11,5 % en nombre de couverts servis par rapport à l'an passé. "Les dimanches ont été particulièrement faibles cette année, commente Jean-Louis Ganier du Moulin de la Renardière, dès qu'ils le peuvent, les particuliers partent en week-end dès le vendredi", ajoute-il. "La sortie au restaurant est maintenant devenue un acte banal", renchérit un confrère. A noter, par contre, la très bonne reprise des unités au ticket moins élevé (de 70 à 135 F), notamment les restaurants d'hôtels qui ont profité du bon redémarrage des affaires en janvier. "Nous avons accueilli beaucoup de VRP en soirée étape, mais aussi des clients en journée d'étude qui ne souhaitaient pas déjeuner ou dîner à l'extérieur", explique un gérant d'hôtel à Aix-en-Provence. En revanche pour les banquets, l'activité est au plus mal avec 10,1 % de trafic en moins au cumul de janvier 2001/2000. Après l'euphorie des fêtes, les particuliers se font plus discrets dans les restaurants. Enfin, côté prix, lorsque l'activité marche, les additions suivent. La province améliore donc son prix moyen de 6,2 % au cumul par rapport à janvier 2000, contrairement à Paris et sa couronne qui sont dans le rouge. La règle s'applique aussi pour les prix des restaurants haut de gamme qui sont en perte de vitesse. Quant à la répartition suivant les services, les banquets, boudés, n'ont pas une addition qui leur permet de pallier le déficit de clientèle. Reste à espérer que le bon moral des Français en ce début d'année permettra de relancer la consommation dans les restaurants en 2001.
M. Guillot

Résultats géographiques Evolution Evolution
Janvier à décembre 2001/2000 couverts servis prix moyen cvt
* Paris, avec banquets 1,0 % - 5,2 %
* Couronne Paris, avec banquets   - 1,1 % - 5,3 %
* Province, avec banquets 2,6 % 6,2 %

 

Résultats selon les prix pratiqués Evolution   Evolution
Janvier à décembre 2001/2000
TTC - SC, boissons comprises avec banquets
couverts servis   prix moyen cvt
* Restaurants de 70 à 135 F/couvert servi   14,3 % - 1,6 %
* Restaurants de 136 à 200 F/couvert servi   0 % 5,6 %
* Restaurants de + de 200 F/couvert servi   - 11,5 % - 2,2 %

 

Résultats selon les services Evolution Evolution
Janvier à décembre 2001/2000 couverts servis prix moyen cvt
* Déjeuners 3,1 %   - 2,6 %
* Dîners 4,8 %   4,9 %
* Banquets   - 10,1 %   - 4,1 %
* Total, hors banquets 3,3 % -
* Total, avec banquets 2,2 %   1,4 %

 

Résultats globaux toutes régions
Janvier 2001
Prix moyen couvert
* Déjeuners   121,65 F
* Dîners   141,02 F
* Banquets   112,63 F
* Total, hors banquets   131,55 F
* Total, avec banquets   128,11 F

 


Vos commentaires : cliquez sur le Forum des Blogs des Experts

L'HÔTELLERIE n° 2710 Hebdo 22 Mars 2001


zzz20r
L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration