×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

A la loupe
__________

Insolite

Firmin, aboyeur royal

Chef de rang, caviste, policier, illusionniste, Firmin, alias Michel Weber, est aujourd'hui aboyeur royal professionnel.

Formé à l'école hôtelière de Besançon, ce Strasbourgeois qui vit à Nice est une énigme. A l'origine, il a un CAP de commis de restaurant. Du Relais Swissair de la Tour de l'Europe à Mulhouse au Negresco, en passant par le restaurant l'Estacade du Méridien de Nice, Michel Weber a multiplié les expériences en tant que chef de rang, puis caviste. Passer de chef de rang à caviste est une chose. Envisager sa reconversion dans la police nationale, c'est déjà plus osé. Michel Weber a été policier pendant 17 ans. Pendant son temps libre, Michel fait ses premiers pas dans le spectacle en se produisant comme illusionniste chez des particuliers et dans des palaces. "Cette activité m'a permis d'apprendre les techniques du spectacle, dit Michel Weber. Mais c'est en 1997 que j'ai eu le déclic. Ma toute première mission, c'était à l'Hôtel de Paris à Monaco. Une soirée de gala organisée par un ministre. A chaque fois que je hurlais un nom, les convives regardaient. C'est là que j'ai découvert que ça m'allait comme un gant."

Métier : Aboyeur
Aboyeur, il fallait y penser. Qu'est-ce qu'un aboyeur ? C'est celui qui annonce les noms, fonctions et titres des invités lors d'un cocktail par exemple. Michel Weber n'a pas eu à se documenter sur la question puisque son grand-père fut aboyeur à la cour d'Angleterre jusqu'en 1936. "Mon grand-père me racontait ces histoires, celles de son père et de son grand-père. J'avais vu des photos de lui en laquais anglais. A la quarantaine, alors que je souhaitais trouver un métier original et qui ne connaît pas une concurrence sauvage, j'ai pensé à mes racines", confie Michel Weber. Ce qui ne gâte rien, c'est son goût pour les challenges. Et il a été servi.
Celui qui se fait appeler Firmin joue un véritable rôle. Au choix, il se déguise en laquais à la française (culotte bleue, bas, gants et jabot blancs, frac rouge à brandebourg or, escarpins rouges à boucle or) avec perruque poudrée. La tenue en elle-même a coûté près de 40 000 F. Et il fait un tabac, ce laquais français. Autre option, le laquais anglais (culotte rouge). Il peut endosser également la tenue plus stricte de l'huissier, comme dans les ministères du reste. "Les accessoires doivent être authentiques et de la meilleure qualité", dit Michel Weber qui va jusqu'à Turin pour qu'un artisan lui réalise sa perruque blanche poudrée sur mesure.
Son intervention peut être très solennelle, dans le plus pur respect des conventions. Mais ce personnage haut en couleur a plusieurs cordes à son arc et propose sans sourciller une version humoristique.

L'humour plaît
"A l'arrivée de chaque invité, j'annonce un nom fantaisiste, basé sur des jeux de mots. Je l'agrémente d'une profession amusante ou d'un titre de noblesse illusoire. Par exemple : le général Richard Dasso commandant le 12e escadron cycliste, explique Michel Weber. Dans 75 % des cas, on me demande la version humoristique. Je ne cherche jamais à faire le drôle. Plus je suis sérieux, plus ça fait rire...", ajoute-t-il. Des impairs ? Des incidents diplomatiques ? Firmin s'en défend. Il n'a jamais froissé personne !
Pour Michel Weber, l'aboyeur a plusieurs fonctions : il anime un cocktail, fait patienter en attendant le début d'une soirée ou d'un repas et créer un sentiment de convivialité. Il a remarqué par exemple que les invités étaient plus enclins à se parler spontanément. "Les gens qui assistent à de nombreuses soirées sont habitués à voir des musiciens. Vous pouvez me croire. La soirée à laquelle il y avait l'aboyeur, ils s'en souviennent immanquablement", confirme notre aboyeur royal.
Aujourd'hui, 40 % de ses missions se déroulent dans les hôtels. Les châteaux et centres de congrès lui fournissent aussi une bonne clientèle. Le coût : 3 000 F la prestation. Michel Weber se déplace au gré des contrats. Au fil du temps, Firmin se fait connaître et le succès arrive...

N. Lemoine

Michel Weber
66 C1, bd Pasteur - 06000 Nice
Tél. : 04 93 92 03 07


Michel Weber, une présence, de la prestance, une voix de baryton... de l'animation pour les soirées.

En dates

13/09/1954
Naissance à Strasbourg
08/02/1975
Chef de rang/caviste au Negresco à Nice
01/03/1976
Entrée dans la police
25/05/1997
Première mission d'aboyeur à L'Hôtel de Paris à Monaco
30/12/2000
Mission au George V à Paris


Vos commentaires : cliquez sur le Forum des Blogs des Experts

L'HÔTELLERIE n° 2710 Hebdo 22 Mars 2001


zzz18p
L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration