×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Casino
_______

Bas-Rhin

Accor Casinos mise sur l'Alsace

L'unique casino alsacien ainsi que son hôtel viennent d'être repris par Accor Casinos, qui postule également pour l'exploitation du futur établissement de Ribeauvillé (Haut-Rhin).

Accor Casinos vient de racheter l'hôtel et le casino de Niederbronn-les-Bains (Bas-Rhin) à la famille Schwoerer, qui les exploitait depuis 40 ans et souhaitait depuis peu se retirer des affaires. Le complexe se compose d'un restaurant gastronomique de 100 couverts, d'une salle de banquets de 220 places et d'un restaurant-jeu d'une quarantaine de couverts pour lequel il faut s'acquitter d'un droit d'entrée de 70 F. La partie casino propose 135 machines à sous ainsi qu'une salle de 12 tables de jeux. Un bar avec écran géant a été inauguré fin janvier, à proximité de la salle de cinéma-multimédia, d'une capacité de 80 places. L'équipement est complété par un hôtel 3 étoiles de 60 chambres implanté à une centaine de mètres du casino - le seul d'Alsace - dont la surface totale s'élève à 3 000 m2. "L'offre en hôtellerie-restauration inscrit le casino, avant même notre arrivée, dans la philosophie Accor, ce qui facilitera le travail de développement ultérieur", assure Nicolas Ricat, directeur marketing d'Accor Casinos. La filiale du géant de l'hôtellerie s'est dite intéressée par la proximité de l'Allemagne et par la "très bonne gestion" de l'établissement créé en 1926, mais la société ne dévoile pas encore de projet précis pour le développement du site de Niederbronn-les-Bains.
Seule certitude : les 175 salariés sont repris. Le chiffre d'affaires du complexe est passé de 160 millions de francs en 1999 à 180 millions de francs en 2000, "l'une des meilleures progressions du secteur en France", selon Nicolas Ricat. Il devrait atteindre 200 millions de francs cette année. 19e casino de France en ce qui concerne le produit théorique brut des jeux (145 598 398 F pour 1 060 944 clients aux machines à sous l'an passé), l'établissement rapporte une quinzaine de millions de francs par an à Niederbronn-les-Bains, soit le quart du budget de la petite commune située au pied des Vosges.

15 casinos pour Accor
Le casino alsacien porte à 15 le nombre d'établissements gérés en France par Accor Casinos (en incluant celui de Bordeaux ouvert fin janvier), dont le chiffre d'affaires 2000 s'élève à 1,6 milliard de francs, en hausse de 30 % par rapport à 1999. A l'étranger, Accor Casinos exploite depuis mars 1999 le casino Dragonara à Malte et depuis juillet 2000 le casino de Dinant (Belgique). Par ailleurs, la société postule pour l'exploitation à Ribeauvillé (Haut-Rhin) d'un nouvel établissement alsacien, qui en est au stade de projet. Le voisinage de deux casinos en Alsace ne semble pas effrayer l'exploitant potentiel. Selon Nicolas Ricat, deux établissements proches ne voient pas leur fréquentation baisser en général, du fait de l'existence de micromarchés locaux qui en permettent le fonctionnement. La communauté de communes de Ribeauvillé devrait bientôt faire connaître le résultat de son appel d'offres.
A. Lagala


Vos commentaires : cliquez sur le Forum des Blogs des Experts

L'HÔTELLERIE n° 2710 Hebdo 22 Mars 2001


zzz34
L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration