×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Actualité
_________

Esprit de France

100 hôteliers et restaurateurs d'ici deux ans

Lancée en 1999, la chaîne volontaire Esprit de France grandit sereinement totalisant aujourd'hui 64 membres hôteliers. Elle n'en oublie pas pour autant ses associés culturels, au nombre de 37 à l'heure actuelle.

La pensée unique n'est pas leur tasse de thé. Qu'il s'agisse de Christophe Paluel-Marmont, dont la famille contrôle plusieurs hôtels parisiens (Le Mansart, Le Brighton, l'hôtel d'Orsay...), de Philippe Savry, propriétaire du groupe Les Hôtels Particuliers ou bien encore de Pierre Traversac, patron des Grandes Etapes Françaises, et Jean-Jacques Vallée, à la tête du Château de Goville en Normandie, les fondateurs d'Esprit de France défendent tous une idée un peu particulière de ce que doit être l'hôtellerie française. A savoir des maisons à l'accueil convivial et, bien sûr, parfaitement tenues. Mais des demeures également chargées d'histoire, d'arts et d'authenticité. En clair, des lieux uniques et harmonieux dont le client se souviendra un bon moment.
"Je crois qu'Esprit de France est en fait la concrétisation de liens qui ont toujours existé entre hostellerie, arts et histoire", explique Christophe Paluel-Marmont, président de la chaîne volontaire. D'autant plus, qu'outre leur caractère spécifique, chacun des 64 hôtels adhérant au réseau Esprit de France (2 408 chambres) est effectivement jumelé à un partenaire culturel. Le château du Breuil pour L'Hostellerie de Tourgéville à Deauville, la fondation Dina Vierny pour l'Hôtel des Saint-Pères à Paris, le musée de la Toile de Jouy pour le Domaine du Verbois à Neauphle-le-Château... Sans oublier par ailleurs 37 autres membres 'associés' prestigieux (musées, monuments historiques, jardins...) qui participent eux aussi à la vie du groupement.

Le château de Versailles
Lancée en 1999, voilà donc une chaîne qui sort du lot à l'heure de la mondialisation à outrance. "Et qui s'inscrit dans une véritable réalité du moment", souligne Christophe Paluel-Marmont. Avec quelque 50 millions de personnes qui se rendent dans les musées en France, la chaîne répond, d'une part, bel et bien à une attente de la clientèle. Elle a d'ailleurs augmenté le nombre de ses partenaires culturels (+ 13) avec l'arrivée dans ses rangs de monuments d'envergure comme l'abbaye de Valloires (80), le château de Versailles (78), la Chancelière à Montbazon, le château de Vaux- le-Vicomte ou bien encore les Quais Hennessy à Cognac. Ajoutons à cela un partenariat avec Muséofile cette année.
D'autre part, Esprit de France intéresse également pas mal de professionnels de l'hôtellerie. D'ailleurs, d'année en année, les candidatures se font de plus en plus nombreuses. Esprit de France a du reste intégré 13 nouvelles adresses hôtelières dans son guide 2001, parmi lesquelles figurent notamment la Vignette Haute à Auribeau-sur-Siagne (06), le château du Maréchal de Saxe (91), la Bastide des Cinq Lys (84)...
La chaîne cherche maintenant à renforcer son maillage national, en particulier en Bretagne, et dans certaines grandes métropoles françaises. "Nous aimerions réunir 100 membres hôteliers et restaurateurs d'ici 2 ans", confie le président. Et de préciser : "Quant aux associés culturels, 50 est un chiffre qui nous paraît satisfaisant."
L'idée de se rapprocher de groupements étrangers proposant un concept d'hôtellerie similaire à celui développé par Esprit de France est également à l'étude. En attendant, la chaîne peaufine ses armes commerciales.

Prix littéraire en avril 2001
A commencer par le guide qui, tiré à 200 000 exemplaires, est distribué en librairie au prix de 95 francs.
Parallèlement, Esprit de France travaille à améliorer sa visibilité auprès des différents prescripteurs. Ce qui signifie que le réseau s'est évidemment doté d'un site Internet qui multiplie les liens avec l'ensemble des musées de France, la SNCF... De quoi procurer les moyens au visiteur potentiel de monter son voyage. La chaîne va également décerner, le 21 avril prochain, un prix littéraire Esprit de France d'un montant de 15 000 F. "Ce prix sera remis pour la première fois cette année dans le cadre des Journées nationales du livre et du vin à Saumur. Il récompensera un ouvrage qui nous dévoile l'intimité d'un lieu, qui nous en révèle les faces inconnues, si bien qu'après sa lecture... notre regard est autre", explique Christophe Paluel-Marmont.
Enfin, Esprit de France a créé cette année un prix 'Esprit de lieux' pour récompenser une rénovation entreprise avec succès par l'un de ses membres. C'est la Maison de Van Gogh qui a été cette fois-ci mise à l'honneur et plus particulièrement Dominique-Charles Janssens, président de l'Institut Van Gogh.
C. Cosson


Les membres du conseil d'administration d'Esprit de France défendent une conception de l'hôtellerie particulière : l'authenticité des lieux.


Nouvel adhérent hôtelier : La Chartreuse Val Saint-Esprit à Gosnay.

 

Les 13 nouveaux membres hôteliers d'Esprit de France

- La Bastide des Cinq Lys, à Gordes (84)
- La Chartreuse Val Saint-Esprit, à Gosnay (62)
- Le Château de Berne, à Lorgues (83)
- Le Château de la Motte Fénelon, à Cambrai (59)
- Le Château de Hautelande-Ruffiac, à Casteljaloux (47)
- Le Château de Sanse à Sainte-Radegonde (33)
- Le Château des Sept Tours, à Courcelles-de-Tourine (37)
- La Chènevière, à Port-en-Bessin (14)
- Le Château du Maréchal de Saxe, à Yerres (91)
- Le Mas de l'Oulivié, aux Baux-de-Provence (13)
- La Terrasse au Soleil, à Ceret (66)
- La Vignette Haute, à Auribeau-sur-Siagne (06)

 

La sélection littéraire en course pour le prix Esprit de France

- Laurent Cossé, Le mobilier national (Gallimard)
- Jacques Gélat, La couleur inconnue (José Corti)
- Cécile Guilbert, Le musée national (Gallimard)
- Jean-Paul Kauffmann, La lutte avec l'ange (La Table Ronde)
- Jean-Pierre Otte, L'amour en forêt (Julliard)
- Morgan Sportès, Solitudes (Seuil)


Vos commentaires : cliquez sur le Forum des Blogs des Experts

L'HÔTELLERIE n° 2710 Hebdo 22 Mars 2001


zzz36t
L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration