Actualités

La salle de bains : Un local très technique

La rénovation d'une salle de bains est un acte technique important dont dépendent la sécurité et le confort des utilisateurs. Il est peu de domaine dans lequel l'amateurisme et 'l'à peu près' entraînent tant de problèmes : inondations, condensation, moisissures, mais aussi glissades et électrocutions.

Equipement électrique

Les règles concernant l'installation électrique sont très strictes et doivent répondre aux normes NFC 15-100 et NFC 15-121. Les zones réglementées de la salle de bains et les prescriptions imposées aux installations se justifient par les risques particuliers présentés par la forte conductibilité du corps humain mouillé ou immergé. La délimitation de 4 zones de protection à partir de la baignoire (ou receveur) oriente précisément l'emplacement des accessoires électriques de façon à interdire à toute personne immergée d'atteindre des commutateurs ou appareils électriques.
Ceux-ci doivent assurer la protection des personnes contre l'électrocution (c'est la notion de classe) et supporter les détériorations ou pertes de qualité lorsqu'ils sont soumis à des projections d'eau ou l'introduction d'objet solide (c'est la notion d'indice de protection).
Classe 1 : appareils dont les masses métalliques sont reliées à la terre.
Classe 2 : appareils dotés d'une double isolation empêchant tout risque de fuite de courant et de mise sous tension accidentelle des masses. Ils ne sont pas reliés à la terre.

Eclairage

Il doit répondre à des exigences à la fois de sécurité et d'esthétique. La qualité de la lumière émise est importante tant pour le rendu des couleurs (maquillage) que pour la température des couleurs (ambiance). Un éclairage d'ambiance et un point lumineux au-dessus du lavabo (75 W) sont nécessaires. Veiller à ce que le client devant la vasque ait le visage et le corps correctement éclairés. Relier la commande d'éclairage avec la commande générale de la chambre centralisée en tête de lit et en sortie de chambre.

Aération

Mal évacuées, les vapeurs provoquées par l'eau chaude se transforment en buée de condensation. L'humidité s'installe très facilement. Résultats : dégradation des matériaux, apparition de moisissures, odeur désagréable, ternissement des miroirs et du carrelage... D'où la nécessité absolue de prévoir un système d'aération efficace. Une ventilation mécanique forcée, couplée à l'éclairage et temporisée avec arrêt automatique 3 à 5 minutes après l'extinction de la lumière, est une bonne solution.

Equipements sanitaires

Désormais, il existe un vaste choix d'appareils sanitaires du fait de l'apparition de matériaux nouveaux. Certes la faïence reste très employée (surtout dans l'hôtellerie indépendante), mais elle est aujourd'hui fortement concurrencée par des matières minérales moulées ou synthétiques (acrylique ou résine de polyester). Résistants, rigides, solides, esthétiques, ces nouveaux matériaux se plient volontiers aux exigences de l'hôtellerie et autorisent d'originales fantaisies décoratives. Bien sûr, le marbre reste la matière de prédilection dans les établissements de luxe. Reconstitué, il est une alternative intéressante sur le plan budgétaire.
Côté pratique :
* Tablier de baignoire : éviter le bois. Laisser un accès aux éléments de plomberie par une trappe.
* Vasque : préférer les plans vasque longs et larges pour offrir plus de confort aux clients. Opter pour les plans en saillie qui libèrent la surface au sol et facilitent le nettoyage.
* Cuvette W.-C. : la solution suspendue est idéale pour faciliter le nettoyage. Le système de réservoir encastré est plus silencieux. Prévoir des poignées d'appui appréciées par les personnes âgées ou à mobilité réduite.

Agencement

Articuler la salle de bains de façon à éviter une entrée sur la cuvette W.-C. ou les angles de la baignoire. Eviter l'emplacement des W.-C. le long de la cloison contiguë à la chambre.
Pour l'entrée de la salle d'eau, prévoir une barre de seuil surélevée et pentue côté salle de bains : en cas de débordement ou de fuite, elle contiendra un certain volume d'eau.
Toutes les canalisations descendant à la verticale doivent être réunies soit dans un étage technique, soit dans un sous-sol visitable. Gaines techniques et ventilo-convecteurs (climatisation) doivent être accessibles par trappe de visite facile à ouvrir.

Robinetterie

Quelle que soit la catégorie envisagée, les normes de classement précisent que la robinetterie doit être constituée de robinets mélangeurs. C'est un minimum. Outre cet aspect, la robinetterie doit être robuste, bien protégée en surface, d'un mécanisme simple, et susceptible de résister aux manœuvres inconsidérées, en particulier au serrage trop violent des clapets. Sa forme doit également favoriser un nettoyage rapide et complet, tandis que son démontage doit être possible même par un ouvrier non spécialisé. Enfin, son emplacement sur les appareils sanitaires ne doit occasionner ni gêne, ni danger pour l'utilisateur.
Pour la douche, préférer la solution mixte pomme de douche + douche fixe avec inverseur, laissant le choix au client, et plus pratique pour les femmes de chambre.

Accessoires

Pour le confort d'une clientèle toujours plus exigeante, certains accessoires sont devenus indispensables. Outre un éclairage adapté et un porte-serviettes suffisant, la présence d'un miroir grossissant (lumineux, encore mieux) et d'un sèche-cheveux sont incontournables. Quant au radiateur-sèche-serviettes, il devient un 'must' fort apprécié.
Pour les produits d'accueil, préférer les gels de synthèse en petits flacons aux savonnettes qui, composées de sel de sodium, se transforment en dépôt encrassant au contact de l'eau calcaire. Et penser aussi aux femmes, qui apprécient particulièrement les mouchoirs jetables, shampooing, lotion pour le corps, brosse à dents, bonnet de douche, lime à ongles...
Une bandelette d'hygiène sur la cuvette des W.-C. est fort appréciée et renforce l'idée de propreté.

Solutions préfabriquées

Particulièrement bien adaptées à la rénovation, les salles de bains préfabriquées font un grand bond sur le marché. Réalisées dans des matériaux performants, elles résistent aux rayures, brûlures, acides, vernis, produits détergents... Plus besoin d'abattre les cloisons d'origine, elles s'adaptent aux mesures d'origine. Quelques heures suffisent pour transformer un vieux cabinet de toilette en une belle salle de bains neuve et rutilante. De plus, ce type de produit a de l'ambition et prend du galon en s'attaquant au marché haut de gamme des 3 et 4 étoiles. De grandes dimensions, ces salles de bains ont été particulièrement étudiées et soignées : l'isolation phonique y a été très travaillée jusqu'à obtenir d'excellents résultats ; et pour les finitions, des matériaux traditionnels tels que le marbre, la faïence et le bois, ont été exploités afin d'apporter une connotation luxueuse et raffinée.

 


Vos commentaires : cliquez sur le Forum des Blogs des Experts

L'HÔTELLERIE n° 2696 Supplément Déco 14 Décembre 2000


zzz42s

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration