Actualités

Entreprise
_________

Loisirs

Maeva relance son développement

Société spécialisée dans la gestion de résidences de tourisme, le groupe veut étendre rapidement son réseau tant en France qu'à l'étranger.

Installé depuis six semaines à peine dans ses nouvelles fonctions, le p.-d.g. du groupe Maeva, Jean-Marc Janaillac, connaît d'ores et déjà très clairement son carnet de route. Maeva, la plus ancienne société spécialisée dans la gestion de résidences de tourisme (création en 1967), doit "devenir un acteur majeur du tourisme". Marquée au cours des dernières années par différents rachats successifs, la compagnie, à la tête d'un parc représentant 85 000 lits, a de fait, aujourd'hui, plusieurs atouts dans sa manche pour parvenir à ses fins.
A commencer par un tour de table financier stabilisé avec un actionnaire majoritaire : Nexity (ex-Compagnie Générale Immobilière et Services) qui contrôle 93,7 % du capital, le reste étant aux mains d'Accor. L'an dernier, Maeva a par ailleurs réussi à renouer avec les bénéfices, réalisant un résultat courant de 35 millions de francs pour un volume d'affaires d'environ 1,2 milliard de francs. Autant d'éléments favorables pour envisager la relance du dévelop-pement.
Reste que le groupe doit au préalable "clarifier la gamme de ses produits". A ce jour, l'offre de Maeva est effectivement assez complexe. Les deux marques principales, Maeva et Vacantel, se déclinent ainsi chacune à travers trois produits d'hébergement. Maeva dispose d'une part de résidences, d'hôtels et de clubs. Vacantel compte d'autre part dans son portefeuille, des villages, des résidences et des clubs de plein air. Parallèlement, City par Maeva, dernière-née des enseignes du groupe, totalise 20 résidences hôtelières urbaines destinées au tourisme d'affaires.

Quatre City par Maeva en septembre
A l'évidence, il faudra donc à Jean-Marc Janaillac se pencher sérieusement sur la politique de marques menée jusqu'alors par l'entreprise. D'ailleurs, à ce sujet, une nouvelle segmentation recouvrant des produits plus spécialisés (renforcement des activités pour les enfants et les adolescents par exemple, devrait voir le jour d'ici un an. En attendant, soutenu par sa maison mère, Nexity, cherche à réduire la part de ses activités liée à la promotion immobilière pure, et le groupe Maeva se met en ordre de bataille pour booster sa croissance.
"Nous allons avoir un développement fort et continu au cours des années à venir", a du reste souligné le p.-d.g. Et d'ajouter : "Rachats d'opérateurs, mandats de gestion, acquisitions de résidences... nous envisageons toutes les solutions pour étendre notre réseau." Maeva souhaite bien sûr accroître sa part de marché en France où elle ouvre notamment deux nouvelles résidences Maeva dans les Pyrénées : Les Ramondies à Saint-Lary (45 appartements) et Calgary en Andorre. Dans les Alpes, trois nouvelles adresses Vacantel viennent également grossir les rangs à Risoul, Les Angles, La Plagne-Montalbert et Les Menuires (extension). Avec un taux d'occupation de 90 % en 2000, le produit City par Maeva semble lui aussi voué à un bel avenir. A tel point que quatre nouvelles unités entrent dans la danse ce mois-ci : Paris la Défense Villa d'Espagne (71 chambres), Vanves (75 chambres), Clermont-Ferrand (80 chambres) et Nice Sophia Antipolis (82 chambres). Viendront ensuite Paris Boulevard Haussmann (au-dessus de Mark & Spencer), Marne-la-Vallée, Strasbourg, Lyon Cité Internationale...
Loin de se limiter aux frontières nationales, Maeva souhaite, bien entendu, exporter son savoir-faire à l'étranger. D'autant plus vite que seulement 6 % de ses sites se trouvent hors de l'Hexagone. Dans sa ligne de mire figurent donc l'Europe du Sud (Italie, Portugal, Espagne), mais aussi le Maroc, et les grandes métropoles telles Londres, Bruxelles, Luxembourg... Les Dom-Tom ne sont pas oubliés non plus.
C. Cosson

 
Jean-Marc Janaillac : "Nous envisageons toutes les solutions pour étendre notre réseau".

En dates
1967 : création de Clubhôtel, leader français de la "multipropriété". Création également d'Utoring, société spécialisée dans la gestion locative de résidences de tourisme.
1976 : création de la marque Maeva par le Club Méditerranée
1978 : le Club Méditerranée rachète Clubhôtel
1983 : création par décret du statut de résidence de tourisme
1986 : fusion entre Maeva et Locarev PLM-La Plagne
1989 : reprise par Maeva de l'ex-association touristique Occaj
1992-1993 : reprise par Maeva du parc locatif des Arcs Charmettoger
1996 : reprise par Maeva des sites loisirs de Latitudes
1998 : reprise de Maeva par la Compagnie Générale Immobilière de Services (CGIS)
1999 : fusion de Maeva avec Vacantel, 3e opérateur du marché
2000 : lancement de la marque City par Maeva. Nexity devient en outre l'actionnaire majoritaire du groupe Maeva.

HOTELS STATIONS HIVER.
FABRIQUONS, INSTALLONS LOCAL POUR LE RANGEMENT
CHAUSSURES SKIS SURF...

Renseignements :
A.M.G.

Tél. : 04 50 20 90 47
Fax : 04 50 20 94 25


Vos commentaires : cliquez sur le Forum des Blogs des Experts

L'HÔTELLERIE n° 2685 Hebdo 28 septembre 2000


zzz37

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration