Actualités

Saison
______

Rhône-Alpes

L'été au crible des chiffres

Après avoir dévoilé les chiffres de 1999, l'observatoire régional du tourisme Rhône-Alpes a livré, en deux temps (1), ses premières estimations sur l'été 2000.

Bénéficiant de conditions favorables grâce à une météo clémente et deux week-ends prolongés (Ascension et Pentecôte), le mois de juin a été plutôt bien loti avec un TO se situant dans l'hôtellerie autour de 55 %, en légère augmentation sur la précédente saison, en particulier en 3 et 4 étoiles grâce à la présence de touristes étrangers. Par contre, la pluie de juillet est venue par contre modifier sensiblement les données et infléchir la courbe de croissance. Dans l'hôtellerie, le TO moyen sur l'ensemble de la région se rapproche des 55 % en juillet, soit une stabilité par rapport à 1999. Il atteint les 60 % en août. Ceci s'explique par les bons résultats du milieu urbain au détriment de la partie montagne. Parmi les plus fréquentés de Rhône-Alpes, les départements de Haute-Savoie et du Rhône annoncent une belle progression en juillet dans les hôtels 4 étoiles.
Sur le comportement des clientèles, l'observatoire note un regain des demandes de logement en gîtes, en meublés labellisés ou en maisons individuelles avec une exigence croissante en matière de qualité et de confort. Estimant souvent les prix des hébergements trop élevés, la clientèle tente de négocier les tarifs et recherche des animations et activités pour les enfants.

Par département, les estimations sont les suivantes :

Ain :
Augmentation générale de la fréquentation avec une clientèle étrangère (Allemands et Belges) plus présente. Clientèle d'affaires très remarquée dans l'hôtellerie justifiée par la reprise économique, en particulier près des grands centres industriels du département (plaine de l'Ain et bassin d'Oyonnax).

Ardèche :
La saison estivale a bien commencé. Tous les professionnels de l'hébergement marchand s'accordant sur une fréquentation nettement supérieure. La fréquentation de juillet 2000 est supérieure à celle de 1999, mais on enregistre un recul dans l'hôtellerie.

Drôme :
Fréquentation équivalente, voire légèrement supérieure à celle de l'année dernière, due en particulier à la clientèle étrangère (Belges et Néerlandais). Le mois de juillet est jugé satisfaisant.

Isère :
L'activité de juin 2000 est plus soutenue qu'en 1999. Confiance des professionnels pour les prévisions sur la saison estivale, même si la première quinzaine de juillet est jugée moyenne. Le véritable coup d'envoi de la saison a été donné le 14 juillet.

Loire :
Stabilité, voire légère baisse de la fréquentation au niveau des sites, musées et hébergements marchands. Dans l'hôtellerie et hormis dans le massif du Pilat, le mois de juillet est soumis aux aléas du tourisme de passage.

Rhône :
Le début de saison est timide avec une clientèle touristique traditionnelle tardant à venir. Prévisions optimistes néanmoins dans le département où l'on espère profiter des retombées de l'inscription par l'Unesco du site historique de Lyon au Patrimoine mondial de l'humanité.
J.-F. Mesplède

.
(1) Les notes de conjoncture sont respectivement datées du 18 juillet et du 11août 2000
Prévisions optimistes à Lyon grâce à l'inscription par l'Unesco du site historique de la ville au Patrimoine mondial de l'humanité.

Un été 1999 dans les normes
Avec une fréquentation de 63 millions de nuitées (hôtellerie, campings, gîtes de France et villages de vacances), la région Rhône-Alpes restait dans les normes habituelles qui veut que, depuis six ans, et quels que soient les événements (météorologiques, médiatiques, sportifs...), le bilan s'établisse autour de 64 millions de nuitées.
Pour 1999, la pleine saison d'été avait véritablement démarré à la mi-juillet pour se terminer fin août (56 % des nuitées entre le 10 juillet et le 21 août), ce qui confirme que l'étalement des vacances n'est pas toujours à l'ordre du jour. Les résultats de l'ensemble des hébergements sont stables, et le tassement de la fréquentation en juillet (- 4 %) et août (- 3 %) est globalement compensé par la progression notable enregistrée en juin (+ 7 %) et septembre (+ 6 %). Concernant la seule hôtellerie, 7 millions de nuitées ont été enregistrées de juin à septembre 1999 où le TO moyen s'établit à 56,9 %, soit sensiblement équivalent à celui de 1998. La durée du séjour, stabilisée à 1,9 nuitée, ne varie pas et le pourcentage de nuitées étrangères était en régression de deux points (27,2 %) retrouvant son niveau de 1997, avant la Coupe du Monde de Football.
(Avec les statistiques de l'Insee et de l'observatoire régional du tourisme Rhône-Alpes).

Vos commentaires : cliquez sur le Forum des Blogs des Experts

L'HÔTELLERIE n° 2685 Hebdo 28 Septembre 2000


zzz20a

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration