Actualités

Entreprise
__________

Paris

Alain Ducasse au Plaza Athénée

Le chef a ouvert, lundi 23 septembre, sa nouvelle adresse parisienne. Un lieu à son image, alliant tradition et innovation, qui donne une nouvelle arme de poids au palace de l'avenue Montaigne.

Des défis personnels, Alain Ducasse ne manque jamais de s'en lancer. Celui de s'installer en un temps record dans les murs du palace parisien de l'avenue Montaigne, le Plaza Athénée, en était un. D'autant plus difficile à relever que le chef landais se remet tout juste de son installation à New York, dans l'hôtel Essex House sur Central Park South. Arrivée à Big Apple du reste assez agitée, puisque l'élève d'Alain Chapel a eu droit à une volée de bois verts de la part des critiques gastronomiques new-yorkais.
Une "épreuve" parmi tant d'autres qui n'a cependant pas empêché le créateur de Spoon et du Bar & Bœuf de poursuivre sereinement son chemin. C'est ainsi d'ailleurs qu'il a lancé, lundi dernier comme promis, sa nouvelle adresse parisienne mettant un terme à l'espace autrefois baptisé Le Régence. Ouvert au déjeuner le jeudi et le vendredi, et au dîner du lundi au vendredi, l'établissement est bien sûr à l'image de l'enfant chéri de la gastronomie française. Autrement dit, il allie avec élégance innovation et tradition.
"L'atmosphère a comme quelque chose de changé, sans pour autant que l'on s'y sente perdu", commente le chef aux six étoiles. En attendant l'enceinte, dont les plafonds ont récemment été redorés à la feuille d'or, a pris une toute nouvelle allure. Et c'est tant mieux, car la salle à manger de l'hôtel était d'un classicisme limite ennuyeux. Confiée au designer Patrick Jouin, la décoration d'aujourd'hui s'affiche résolument bien de son temps.

Pas un clou
Pas de révolution, cependant ! "Nous n'avons pas planté un clou dans les murs", explique Alain Ducasse, soucieux de respecter les lieux. En fait, Patrick Jouin a agi par petites touches, se concentrant sur le mobilier et les matériaux utilisés. A noter, en particulier, le détournement des imposants lustres enveloppés dans un voile d'organza métallique. Inoubliable également la pendule orange vif vers laquelle les regards se dirigent instinctivement. Sans oublier les appliques en forme de lyre, les fauteuils classiques revisités (Nathalie Requin Création), le tapis couleur de sienne (manufacture Royale du Parc)...
Un endroit où l'on va sans aucun doute se livrer aux plaisirs des sens. C'est d'ailleurs le nom de "Plaisirs de" que porte la carte du restaurant, dont "les prix sont identiques au 59, avenue Raymond Poincaré", précise François Delahaye, patron du Plaza Athénée. Glissée dans un support gris métallisé, cette dernière propose bien sûr une cuisine française contemporaine, préparée dans un espace ultramoderne, par le talentueux Jean-François Piège, elle-même accompagnée de quelque 1 001 appellations du vignoble de France, sélectionnées par Gérard Margeon.
Consultant pour le Plaza Athénée (contrat signé pour une durée de dix ans), Alain Ducasse a aussi sous sa responsabilité le Relais Plaza, la Cour Jardin, la galerie, le bar et le room service.
C. Cosson

 
Selon Alain Ducasse: "L'atmosphère a comme quelque chose de changé, sans pour autant que l'on s'y sente perdu."


Vos commentaires : cliquez sur le Forum des Blogs des Experts

L'HÔTELLERIE n° 2685 Hebdo 28 Septembre 2000


zzz22v

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration