Actualités

Saison
_______

Languedoc-Roussillon

Un mois d'août exceptionnel assure un bilan en hausse

Si le temps, venteux mais tout de même beau, de juillet n'a pas comme dans d'autres régions perturbé la fréquentation touristique, le succès de la saison, en Languedoc-Roussillon, est surtout dû à un exceptionnel mois d'août.

En préambule à la présentation de ce bilan, Jacques Blanc, le président, a déclaré : "Jamais nous n'avons accueilli autant de monde." Un constat plus sensible dans l'arrière-pays, en particulier dans les Pyrénées, où jusque-là l'activité était restée à un niveau habituel, sans plus. Et comme l'avant saison n'avait pas été extraordinaire non plus, les professionnels de ces zones avaient bien des raisons de s'inquiéter.
Le littoral du Gard, de l'Hérault (entre 5 et 10 % d'augmentation pour ce seul département), de l'Aude et des Pyrénées-Orientales est cependant, une nouvelle fois, le grand bénéficiaire de la hausse de fréquentation qui devrait globalement flirter, selon les estimations, autour de 3 %. Pour la deuxième année consécutive, la fréquentation d'une région qui attire annuellement plus de 14 millions de touristes et se classe au 3e rang français progresse donc.
L'arrivée plus importante de touristes étrangers est l'une des explications avancées par les différents comités départementaux du tourisme.
Mais l'étude au cas par cas révèle cependant les déséquilibres nés du comportement du visiteur lui-même. Plus orienté vers la plage que par la découverte des richesses naturelles ou historiques de la région, à l'exception peut-être de l'Aude où les visites de sites sont en progression, le touriste est aussi beaucoup plus stable en bord de mer qu'ailleurs. Les hôteliers de l'arrière-pays accueillent d'ailleurs de moins en moins de Français pour des séjours. Le tourisme vert serait donc ici marqué par une forme de zapping. Heureusement, l'afflux de touristes étrangers en plus grand nombre rétablit l'équilibre économique.
A noter aussi que 40 % des visiteurs de cette région ne réservent pas avant leur arrivée, mais qu'ils ouvrent aussi de plus en plus leur porte-monnaie. Le budget quotidien du touriste en Languedoc-Roussillon est aujourd'hui de 240 F par jour contre 150 F en 1993...
J. Bernard

 
A Palavas, dans l'Hérault, on vient
pour la plage mais aussi pour visiter
le phare, un ancien château d'eau
qui abrite notamment un restaurant panoramique.


Dans l'Aude, l'abbaye de Fontfroide fait partie des sites où la fréquentation a augmenté.


Vos commentaires : cliquez sur le Forum des Blogs des Experts

L'HÔTELLERIE n° 2684 Hebdo 21 Septembre 2000


zzz20a
zzz70

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration