Actualités

Formation
_________

Afpa à Langueux (22)

Formés à la restauration rapide

Spécialisée dans la distribution, l'Afpa de Langueux près de Saint-Brieuc vient d'ouvrir une formation d'assistant-manager pour la restauration rapide. Aujourd'hui, l'association formatrice travaille en collaboration avec McDonald's, mais envisage bien de s'ouvrir à toutes formes de restauration rapide.

Les centres Afpa demeurent relativement bien présents dans l'hôtellerie-restauration. En Bretagne, on en compte notamment trois, à Rennes, Saint-Malo et Auray. Nullement portée sur ce secteur d'activité, l'Afpa de Langueux, dans les Côtes d'Armor, vient pourtant d'y mettre un pied... Un pied qui risque d'ailleurs de faire grincer quelques dents puisqu'il s'agit en l'occurrence d'une formation ayant trait à la restauration rapide. Selon Yann Picaut, chargé de la direction au centre Afpa Saint-Brieuc-Langueux, "ce module colle parfaitement à notre activité. Ici, nous ne faisons pas d'hôtellerie ou de restauration, mais nous sommes spécialisés dans la distribution. Cette nouvelle formation est en fait assez proche des techniques de distribution, puisqu'elle prépare des assistants- managers dans la restauration rapide. Aujourd'hui, l'Afpa forme des personnes pour McDonald's, ce qui représente pour nous une formidable carte de visite". Mais cette formation ne se limite pas à une enseigne. "Le projet qui démarre maintenant s'ouvre à toutes les formes de restauration rapide, fast-foods, cafétérias, briocheries... bref, tout ce qui s'arrête au comptoir et exclut le service à table. Cette formation a été testée pour la première fois à Orléans, il y a trois ans, lorsque France Restauration Rapide nous a demandé de former leurs managers, précise Jean-Claude Hernandez, formateur commerce-distribution à l'Afpa. France Restauration Rapide (enseigne Pâte à Pain) est en fait une émanation de la société Major Unidis pour laquelle nous travaillions déjà en formant leurs chefs de rayon." Cette première expérience, positive, en amène une seconde et, de fil en aiguille, "McDo, intéressé par ce que nous faisions, a tenté un jour l'expérience. Pour diverses raisons : les entreprises de restauration rapide ont préféré se rapprocher des filières de distribution que des classiques hôtellerie-restauration."

Evolution rapide
Concrètement, cette formation, effectuée dans le cadre de contrats de qualification, s'adresse à des candidats de moins de 26 ans, issus de tous horizons. Le recrutement conjoint entreprise-ANPE-Afpa privilégie les jeunes ayant une première expérience en entreprise et "les qualités commerciales classiques que nous trouvons dans l'hôtellerie-restauration, précise Jean-Claude Hernandez. C'est une grande chance pour eux, pour une fois que nous ne leur demandons pas d'avoir un diplôme. Ils ont ici la chance de pouvoir faire une carrière professionnelle intéressante, validée de plus par un titre équivalent à un bac +2". Cette formation de 18 mois (une semaine en centre et 3 en entreprise) comprend notamment des cours sur la connaissance du milieu, l'approvisionnement, le marketing et l'action commerciale, le management... l'entreprise distille quant à elle sa propre culture.
Ce module répond aux demandes et aux besoins des entreprises. Autant dire que les opportunités de faire carrière sont grandes. "L'objectif des entreprises est d'avoir une pépinière. Pouvoir accueillir des personnes formées et qui peuvent évoluer rapidement. En sortant de la formation, ils ont un poste d'assistant de direction premier niveau. Ce sont des postes assez bien rémunérés avec au départ au moins 8 000 F. Il existe une forte aspiration par le haut car en fait les besoins sont réels." Géographiquement parlant, ces formations concernent des entreprises implantées à Cholet, Caen, Saint-Malo, Dinan, région parisienne... Concernant les débouchés, il suffit d'observer les premières promotions sorties d'Orléans. "En termes de placement c'est quasiment du 100 %, précise Jean-Claude Hernandez. Lors de la première expérience, 9 jeunes sur 12 sont restés dans l'entreprise, les autres ont trouvé un poste ailleurs."
Malgré tout, les responsables de l'Afpa ont du mal à "gagner" des candidats et à remplir leurs cours. "Actuellement, les jeunes ont une fausse idée de ces métiers. Il faut leur donner une vision plus réaliste de ce secteur qui ne propose pas uniquement des semblants de carrières, selon Yann Picaut.
Pour essayer de convaincre les futurs candidats, des actions sont réalisées en amont visant à valider le projet. Durant 7 semaines, nous offrons aux stagiaires une remise à niveau, ce qui leur permet de valider ou d'infirmer leur orientation professionnelle." Une formation démarre en octobre et une seconde en janvier.

O. Marie

* Afpa Langueux : 02 96 52 42 42


Vos commentaires : cliquez sur le Forum des Blogs des Experts

L'HÔTELLERIE n° 2684 Hebdo 21 Septembre 2000


zzz54o
zzz68p

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration