Actualités

Au fil de la semaine
________________

Flo a le vent en poupe
Le groupe de restauration français fait décidément de "sacrées" affaires. Au terme du premier semestre 2000, Flo a en effet enregistré une hausse de son chiffre d'affai-
res consolidé de 19,2 % à 1 028,4 MF (hors acquisition de la chaîne Bistro Romain et des franchisés). A noter qu'au cours de cette période, l'entreprise, dirigée par Jean-Paul Bucher, a ouvert 11 Hippopotamus dont deux en franchise ainsi qu'un nouveau Petit Bofinger. Par ailleurs, la société s'est aussi développée à l'étranger en signant un contrat de franchise en Grèce et à Chypre avec le groupe Louis Organisation. Sans oublier l'ouverture programmée d'une franchise Hippopotamus à Marbella en Espagne.
Fort des résultats enregistrés au cours des six premiers mois de l'année, le groupe français espère réaliser un chiffre d'affaires annuel d'environ 2 375 MF (inclus Bistro Romain sur six mois).

Le Relais Bleus encore fermé
L'hôtel Relais Bleus, situé à Gonesse, dans la zone accidentée suite au crash du Concorde survenu le 25 juillet dernier (L'Hôtellerie n°2677 du 3 août 2000), ne peut toujours pas reprendre son activité, les autorités ayant décidé une expulsion totale des lieux. En effet, par mesure de prévention, liée à des problèmes de pollution détectés sur le site, la gendarmerie mobile a prolongé la réquisition judiciaire de l'établissement. Patrick Tesse, le directeur de l'hôtel déclare être "dans l'expectative". En effet, il ne peut toujours pas avoir accès au bâtiment, inaccessible depuis le 4 août, ce qui ralentit considérablement
ses démarches, notamment auprès des assurances. L'enquête devrait s'achever dans les jours qui viennent, pour déterminer le taux de pollution qui couvre la zone. Quant aux pertes financières déjà accusées, elles devraient donc s'alourdir, d'autant plus que les groupes programmés par les voyagistes se décommandent les uns après les autres...

Une précision de Francis Scordel
Suite à l'article publié dans le n° 2675 de L'Hôtellerie, intitulé Raymond Spitz, des projets déjà en marche, Francis Scordel précise que s'il est "bien le chef de cuisine de ce prestigieux palace (Le Mas d'Artigny) de la Côte d'Azur depuis quatre années maintenant", il n'est pas "le frère de l'ancien directeur mais le neveu".

Carnet de deuil
A Aix-les-Bains, c'est une figure de la restauration qui vient de disparaître dans les premiers jours de juillet, à l'âge de 82 ans. Pendant de longues années, aux côtés de son mari Roger (décédé en 1981), puis de son fils Georges, de son gendre - lui aussi disparu - et de ses filles, Jeannette Lille avait dirigé le restaurant portant son nom (aujourd'hui propriété de la famille Tournier) sur les bords du lac. Toutes nos condoléances à la famille.

Le commerce sur Internet va exploser
Selon une étude publiée par le cabinet de recherche International Data Corporation (IDC), le commerce sur Internet devrait dépasser les 1 600 milliards de dollars d'ici 2003. Cette enquête affirme également que la majorité des acheteurs en ligne se situeront en dehors des Etats-Unis.

A la bonne franquette
Patron de l'Auberge de la Bonne Franquette sur la butte Montmartre, le Haut-Savoyard Christian Fracheboud vient de recevoir des mains de Daniel Vaillant, ministre des relations avec le Parlement, la médaille de l'ordre national du Mérite.
Gamin, c'est au cours de vacances en Haute-Savoie que Christian Fracheboud avait découvert le métier à l'Hôtel Bellevue dans son village de Samoëns. En 1948, il monte à Paris, navigue dans de nombreuses maisons réputées (Crillon, Cercle Interrallié, Directoire), puis se stabilise au Cochon d'Or avec une clientèle particulièrement huppée. Il est ensuite pendant une vingtaine d'années directeur de salle au Moulin Rouge, découvre l'univers des casinos et le Lido. En 1970, enfin, il achète au 18 rue Saint-Rustique l'Auberge de la Bonne franquette où il est toujours présent, à 76 ans.
Nos félicitation pour cette distinction.

7e édition du tournoi des Etoiles
Les "toqués de foot" se retrouveront cette année à Arbois dans le Jura, chaussures à crampons aux pieds, le 13 septembre prochain. Les matches seront arbitrés par Eric Poulat, Stéphane Moulin et Richard Dousse. Georges Blanc (Vonnas), Jacques Lameloise (Chagny), Pierre Carrier (Chamonix), Alain Ducasse (Monaco), Anne Pic (Valence), Marc Veyrat (Verrier du Lac), Paul Bocuse (Collonges au Mont- d'Or), Patrick Henriroux (Vienne), Pierre et Michel Troisgros (Roanne), Michel Lorrain (Joigny), Jean-Pierre Jacob (Le Bourget du Lac) et Antoine Westermann (Strasbourg) viendront encourager leurs équipes.

Renseignements au 04 72 75 00 22.

Trophée David Campbell 2000
La gagnante du trophée David Campbell 2000, dont l'épreuve s'est déroulée le 21 juin dernier à l'hôtel Inter-Continental Paris, n'est autre que Janine Muhl, réceptionniste au Four Seasons George V. Sacrée Meilleure jeune réceptionniste de l'année, la lauréate va représenter la France à l'occasion de la sixième édition de l'International David Campbell, qui se déroulera à Rome en janvier 2001. "Janine Muhl a véritablement été ovationnée par les membres du jury à l'occasion de la remise des prix. Cette jeune fille a effectivement fait preuve de qualités professionnelles exceptionnelles", indique Marcel Elbaz, cofondateur du concours. Et d'ajouter : "Les candidates se sont d'ailleurs particulièrement distinguées cette année puisque le deuxième et le troisième prix ont été respectivement décrochés par Anne-Sophie Gagnol (Concorde Lafayette) et Véronique Vandewalde (Ambassador Concorde)".

Pierre & Vacances lorgne sur Center Parcs
L'opérateur français, spécialisé dans l'immobilier de loisirs, nourrit de grandes ambitions. Il semble en effet, selon le Times du 5 août, que Pierre & Vacances, associé à la filiale DB Capital Partners de la Deutsche Bank, aurait été retenu comme candidat favori à la reprise des villages de vacances de Center Parcs en proposant 1,16 milliard d'euros. Le brasseur écossais, Scottish & Newcastle, a en effet décidé de se séparer de cette branche d'activité, qui comprend 13 villages Center Parcs en France, au Royaume-Uni et en Belgique.

Le trophée du Gourmet : les inscriptions sont ouvertes
Il est encore temps d'envoyer sa candidature pour participer au trophée du Gourmet les dimanche 19 et lundi 20 novembre prochains à Guingamp. Organisée par le comité des foires et salon de la ville, l'épreuve se déroulera dans le cadre du Salon du Mariage. Le premier jour, les professionnels s'affronteront autour de la préparation d'un carré d'agneau et de cocos paimpolais. Quant aux apprentis et étudiants en lycées hôteliers, ils se rencontreront, le lendemain, autour du thème suivant : Coquilles saint-jacques et farine d'avoine.
Pour obtenir le règlement du concours, adressez-vous, avant le 30 septembre, au Comité des foires et salons, le trophée du Gourmet,
BP 20415, 22204 Guingamp CEDEX,
Tél. : 02 96 43 75 99

Horest Carrières à Paris et à Lyon
Vendredi 15 et samedi 16 septembre prochains, professionnels de l'hôtellerie et de la restauration et candidats à l'embauche se retrouveront à l'Espace Eiffel Branly à Paris pour deux journées de recrutement Horest Carrières. A Lyon, la première édition de ce salon se déroulera les 29 et 30 septembre au palais des congrès.
Renseignements sur le site www.horest-carrieres.com


Une bière... d'Arménie
A Lyon, la maison Bahadourian est solide sur ses bases depuis 1929. Armand Bahadourian, fils du créateur, dirige désormais deux adresses à Lyon, rue Villeroy et au sein des Halles de la Part-Dieu, cours Lafayette.
Il s'est également spécialisé dans l'importation exclusive de produits en provenance d'Arménie. Après le vin Areni produit par la coopérative de Guetap dans la région de Yeghegnadzor dont il est depuis 1995 importateur exclusif en Europe, il s'est intéressé à la bière. La Kotayk est produite à la brasserie d'Abovian qui, à l'époque soviétique, alimentait les besoins en bière du Caucase. C'est une "lager" - blonde et légèrement amère - à faible degré alcoolique (4,3 °) que Bahadourian a choisi d'importer dans un premier temps avec un contingent de 28 000 bouteilles.
Contact au 04 78 60 32 10.

 

Les Toques d'Auvergne font la fêteLa traditionnelle nuit des Toques d'Auvergne s'est déroulée à Ambert. Thierry Chelles, qui tient avec son frère et ses parents l'hôtel-restaurant Les Copains, s'est occupé du moindre détail. Plus de 200 convives ont pris place dans la salle des jeunes de la ville. Cette manifestation met fin momentanément aux réunions de l'association. Elles reprendront en septembre, après la saison. Un livre sur les Toques d'Auvergne est en cours de réalisation. Sa parution est prévue pour fin septembre, juste avant la grande fête des 20 ans de l'association qui se déroulera à Vichy le 2 octobre prochain. Une charte est également en projet. Gilles Bettiol (Le Montrognon à Romagnat, Puy-de-Dôme), président des Toques, et Marie-Christine Fournial, proviseur du lycée hôtelier de Chamalières, ont signé une convention de partenariat début mars. Signalons un nouveau venu : André Perrier (Le Bourbon à Yssingeaux).

 
Gérard Truchetet, François Chalut (La Pépinière à Royat) et Gilles Bettiol, président des Toques, employés au service.


Vos commentaires : cliquez sur le Forum des Blogs des Experts

L'HÔTELLERIE n° 2678 Hebdo 10 Août 2000


yyy22g
yyy36i
yyy18c
yyy38
yyy16
yyy14
yyy37
yyy12
yyy54r
yyy46b


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration